Ethique Info

Accueil > Education > Brain Calisthenics for Abstract Ideas

Conseils américains pour l’éducation des enfants de France

Brain Calisthenics for Abstract Ideas

Apprentissages : celui de la résolution des équations et de la signification des figures géométriques

mercredi 8 juin 2011, par Picospin

Pour compenser ce handicap, il a décidé de rester à la maison pour s’adonner à un programme spécial qui lui permet de confronter les équations aux figures qui leur correspondent.

Enseignement US

Voilà comment un journal américains conçoit l’enseignement moderne aux États-Unis. Comme beaucoup d’élèves, Wynn Haimer a des trous dans son jeu d’apprentissage académique. C’est le cas des équations ou des figures géométriques pour lesquelles il conçoit des représentations linéaires de la réalité. Pour aller plus loin, il doit souffrir de maux de tête qui l’empêchent d’éprouver du plaisir à jouer à ce jeu. Pour compenser ce handicap, il a décidé de rester à la maison pour s’adonner à un programme spécial qui lui permet de confronter les équations aux figures qui leur correspondent. C’est ainsi qu’il s’exerce jour après jour à résoudre des douzaines d’exercices aussi vite que possible aussi souvent que l’exige la fluidité et la rapidité de résolution correcte des problèmes auxquels il se soumet. Les questions se bousculent sur l’écran de l’ordinateur, assortissant des équations aux figures qui leur correspondent. Quand il clique sur une des questions, elle s’éclaire pour lui dire si la réponse est juste, cas auquel il est autorisé à passer à la question suivante. Je me suis drôlement amélioré s’est-il permis de déclarer à l’occasion d’une entrevue téléphonique à la fin de laquelle il a ajouté qu’au début c’était difficile d’avoir à travailler si vite mais qu’au bout d’une certain temps, on s’habitue facilement à résoudre les problèmes jusqu’à ce que la solution apparaisse clairement avec une sorte d’intuition qui rendent le travail si facile qu’il ne réclame plus aucun effort. Pendant des années, les programmes scolaires ont exigé de suivre un schéma d’application rigoureux pour le suivre surtout dans des domaines aussi spécifiques que les maths et les sciences.

Règles et théorèmes d’abord

Apprenez d’abord les règles, les théorèmes, l’ordre des opération à effectuer, les lois de Newton avant de passer à aux problèmes exposés à la fin du chapitre. Cette rigueur de la Loi n’a pas tenu trop longtemps devant les critiques émises par certains enseignants dans la mesure où ils préconisent maintenant de faire appel à des ressources plus instinctives pour saisir et comprendre le type de problème auquel ils ont affaire. C’est comme tout sportif manipulant des balles qui sait lire la direction, la force plus rapidement et plus tôt que d’autres ou bien le joueur d’échecs qui entrevoit immédiatement l’ouverture et la meilleure tactique à utiliser contre un adversaire coriace. C’est dans cet ordre d’idées que des chercheurs proclament que les étudiants et les enseignants pourraient profiter de ces dons appelés langage perspicace. Le cerveau est une machine capable de détecter la reconnaissance de modèles qui, s’ils sont reconnus assez précocement sont capables d’approfondir la connaissance d’un principe. Cette connaissance instinctive est construite automatiquement.

Intuition

Il n’y a aucune raison pour que l’on ne puisse se servir de son intuition pour classer des pierres ou des rochers, des mammifères plutôt que des types d’équations, à condition de disposer d’un minimum de motivation et d’intérêt. Dans la vie des tous les jours, la première question que l’on se pose est toujours quel est ce problème ? qu’est-ce que je cherche ? car nous sommes conditionnés à nous poser la question des évènements pertinents, ceux au sujet desquels nous nous posons des question. Le cerveau enregistre des modèles inconsciemment bien avant de savoir ce que l’on cherche à apprendre. Les joueurs de cartes savent d’emblée quel type de jeu ils préfèrent et qu’ils choisissent très tôt dès le début de la partie. C’est comme un radar qui se déclenche spontanément mais naturellement après des années d’expérience. L’entrainement, la pratique permettent de classer, de choisir plutôt que de résoudre car une intuition a été produite qui permet de gagner du temps dans la solution des problèmes. C’est ainsi que des visiteurs d’expositions sont capables de reconnaître plusieurs type de peintre même s’ils ont été assortis sans rationalité ni classement selon le style de leurs peintures. Dès que le cerveau s’est emparé d’un objectif, il accorde son système de perception à l’environnement auquel il est confronté à partir des pistes les plus pertinentes. Au fur et à mesure du temps passé, les yeux, les oreilles et le nez apprennent à isoler de leur contexte les signes et à renvoyer les informations sans relations avec le sujet étudié ce qui contribue à modeler la pensée.

Bons enseignants

Les bons professeurs ont tous leurs techniques d’apprentissage pour accélérer ces processus comme les conseils pour se débarrasser des problèmes liés aux mots à utiliser, les rythmes heuristiques. Les chercheurs travaillent intensément pour accorder le regard au sujet en question et de contribuer à l’élaboration et à la compréhension des concepts les plus abstraits. Un des exercices appliqués dans ce modèle d’apprentissage consistait à découper en tranches des fractions se présentant sous forme de blocs. Après quoi ils se sont servi de ces morceaux pour construire un nouveau bloc à partir du premier par exemple en coupant un bloc représentant une fraction de 4/3 en 4 tranches égales puis en faisant trois copies supplémentaires pour bâtir un bloc représentant les 7/3 du premier. Le programme ensuite marquait comme fausses les réponses et accordait le terme de correct aux indications justes. Dans un exercice présenté ensuite, sur des sujets que les étudiants n’avaient encore jamais vus, le groupe entrainé a obtenu un score excellent de 73% par rapport aux 25% des élèves qui n’avaient subi aucun entrainement.

Conservation des bons résultats

Ces résultats ne se sont nullement détériorés par la suite. Ce qui se passe le plus souvent c’est que les apprentis tentent de résoudre leurs problèmes en se servant des conseils fournis par leurs professeurs et si cette méthode ne fonctionne pas, ils abandonnent découragés. Dans le cas présenté ici, ils sont obligés de recourir aux méthodes qui leur semblent logiques et rationnelles. Le cerveau sait parfaitement faire du rangement dans les modèles mis à disposition à condition de l’assortir d’un retour raisonnable. L’idée qui se trouve derrière ces concepts consiste à encourager des courts circuits subtils qui sont le véritable tissu qui sous-tend cette construction. Avec une pratique intensive, les neurones du cortex de la vision se spécialisent pour identifier ces modèles, en exclure certains pour obtenir des ressources utiles au raisonnement déductif pour en déduire les réponses justes ou pour passer à des problèmes plus difficiles. Cette intuition perceptive n’est pas une tricherie car dans le cas des graphiques et des équations elle comporte la possibilité de se livrer à des jugements rapides instantanés sur les endroits où des droites interceptent des axes ou se construisent des courbes, même quand ces figures sont loin d’être évidentes. Cet entrainement perpétuel fait plus que de souffler de la vie dans des concepts abstraits, de même que de réparer des moteurs instille un expérience vécue dans la compréhension des mécanismes de la combustion interne. Il prépare aussi les élèves à appliquer ces concepts dans d’autres contextes.

Transferts

Cette capacité de transfert est fondamentale pour le raisonnement scientifique et devrait être le but suprême des enseignants. Ce type d’enseignement permet de procéder à des transferts similaires comme ceux de transférer des boucles positives comme ceux du réchauffement. On y voit que plus la glace fond, plus de chaleur est absorbée dans la terre, plus chaude elle devient ce qui fait fondre davantage de lace et ainsi de suite. C’est à ce terme que les professeur est en mesure de rappeler à ses élèves ce qui s’était déjà produit antérieurement. Même si tous ces outils seront discutés et critiqués à l’avenir, cela n’empêchera pas des millions d’enfants de renforcer leur acuité visuelle pour suivre des combats en vidéo et à repérer des documents falsifiés sur Facebook. S’ils savent faire tout cela, ils sauront surement agir de même pour des équations et des figures.

Messages