Ethique Info

Accueil > Société > Car Identité, identité nationale

Un débat : Réflexions au sujet d’une enquête

Car Identité, identité nationale

Quelles conséquences et quelles conclusions ?

mercredi 4 novembre 2009, par Jean-Claude Cusset

Mme Kosciusko-Morizet disait ce matin sur France Culture que notre identité de français se définit par la langue, le drapeau, et l’hymne national, la Marseillaise.

Rôle de la langue

Que la langue soit la condition et l’expression de l’identité nationale, cela me paraît une évidence. La langue est le moyen premier de l’expression individuelle, de l’échange, de la communication et de la compréhension. Sans ce médium, sans une langue partagée, la bonne entente entre les individus que requiert la vie en société, paraît un objectif difficilement accessible.

Mémoire et culture

La langue est porteuse de culture, de mémoire, aussi bien douloureuse que festive, et d’histoire vécue en commun. Et l’histoire a façonné la langue qui porte en elle tout ce dont nous avons hérité, toutes les valeurs et les idéaux des Lumières et de la Révolution Française, la République et ses valeurs que sa devise, inscrite au fronton des palais nationaux comme des écoles : « liberté, égalité, fraternité » ne saurait, dans sa brièveté et sa simplicité, toutes exprimer. Certaines expriment des droits, contenus dans la déclaration des droits de l’homme, certaines des devoirs, comme la solidarité, l’ouverture aux autres, le devoir de s’opposer à l’injustice, l’oppression, la tyrannie. Sans doute devrait-il y avoir une déclaration des devoirs, comme il y a une déclaration des droits.

Droits de l’homme

Déclaration qui devrait reprendre les termes du dernier article de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 qui dispose : « quand le gouvernement viole les droits du peuple l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »

Une grande littérature

Pour toutes ces raisons nous devrions, nous devons veiller à ce que la langue, notre langue, ne perde pas ce qui fait sa richesse et sa force. Car c’est bien par la langue que s’exprime la sensibilité d’un peuple, que traduit sa littérature.

Des symboles

Le drapeau et l’hymne national, si respectable soient-ils, ne rajoutent rien à cela. Ils sont des symboles, les symboles visibles de la Patrie, envers laquelle nous avons des devoirs, qui peuvent aller jusqu’au sacrifice (dit) suprême, mais sur laquelle nous avons aussi des droits. Elle doit nous apporter la sécurité et la paix, favoriser l’égalité et la justice entre les hommes, œuvrer à leur bonheur.
Si c’est à ce souci que répond l’intérêt actuellement porté à cette notion positive de l’identité nationale, alors on ne peut qu’être pour.

J.C Cusset. 02/11/09