Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Carnages

Carnages

samedi 15 décembre 2012, par Picospin

Cette émotion, confinée entre empathie et commisération est essentiellement liée aux larmes esquissées par un Président des Etats-Unis bouleversé par la tuerie perpétrée sur des enfants en bas âge et la relation qu’il n’aura pas manqué de faire entre le destin des familles du Connecticut et le sien, lui qui a la responsabilité en compagnie de son épouse de veiller sur celui de ses propres filles éduquées dans un environnement paradisiaque voisin où la même tuerie aurait pu se produire.

Facile critique

Il est facile de critiquer l’amendement à la Constitution américaine sur les autorisations excessives de ports d’armes et de leur renvoyer la responsabilité d’un massacre, indiscutablement favorisé par l’indulgence sinon la permissivité qui accompagne, grâce à la puissance du lobby sur les armes à feu une certaine propension à appuyer sur les gâchettes sous le prétexte d’assurer la propre défense du citoyen. Tous les enseignements que l’on peut tirer de cette triste expérience, c’est qu’en l’occurrence, ce dernier n’a rien pu faire d’efficace contre la folie meurtrière d’un gamin de 20 ans qui voulait sans doute se venger sur la société dans toute sa globalité des frustrations endurées, des souffrances subies, des humiliations supportées dans un contexte psychiatrisé qui, pour des raisons peu clarifiées n’a cru devoir ni prévenir, ni agir, ni guérir. Est-ce qu’une telle accusation est de nature à mieux expliquer les agissements d’individus marginalisés qui passent à l’acte avec une extrême facilité en raison des encouragements délivrés par une société aux abois à se défendre par ses propres moyens.

Quand les armes ne servent à rien

Il est en tout cas permis de rejeter cette hypothèse à la lumière de l’impuissance totale d’un tel dispositif offensif ou défensif à contrecarrer les intentions agressives de tout individu ou groupe prêt à éjecter des projectiles de mort dans la seule intention de se venger d’une société considérée à tort ou à raison comme injuste. Quelles que soient leur responsabilité dans une telle affaire, les États-Unis ne peuvent s’accuser de meurtres d’enfants en série puisque ces derniers ont eu leur réplique dans une Europe considérée comme plus civilisée, plus sereine, moins touchée par l’attraction des armes à feu comme le confirment les meurtres en série – et quelles séries – perpétrés en Norvège où le bilan atteignit le nombre considérable de près de 80 tués et plus récemment en France où les cibles étaient certes plus âgées et en moins grand nombre, si les motifs du massacre avaient une cause moins sociétale que philosophique.

Des médiateurs exemplaires

Ce qui ressort de ces tueries concerne la qualité exemplaire des médiateurs, en l’occurrence le Président Obama dont l’émotion communiquait à tous, familles, proches et plus lointains spectateurs de la mort, mais aussi du dévouement une compassion qui n’avait pas besoin de passer par la rationalité pour déclencher les larmes. Cette réaction se doit d’être comparée à celle de son prédécesseur qui, dans une situation similaire mais ni identique ni comparable n’avait en son temps exprimé qu’une prudente réserve, retenu politiquement une émotion mais n’avait jamais donné l’impression de prendre en charge le fardeau d’une nation éplorée réclamant l’assistance, même « paternaliste » mais combien rassurante d’un père de la nation qui ressent les émotions de son peuple et promet de tout faire pour en prévenir le retour.

Messages

  • perplexe et lui dit : "Qu’est-ce que uggs 1 premium c’est étrange bottes ugg t’a pas encore nuit, peut-être qu’ils ont juste fini le travail de uggs tn requin tri est maintenant de retour pour se reposer Bale, j’entends des gens dire qu’ils vivaient au troisième étage uggs 2013 pas cher il." Jeunes états secoua ugg la tête et dit : « Mais je bottes ugg pas cher 2013 viens de voir à travers quand je les vois marcher posture est très étrange, comment dites-vous, eh bien, je ne sais pas comment utiliser le uggs 2009 classic langage pour décrire, mais c’est très étrange, comment dire , la marche de ugg pour femme toute façon normale bottes ugg 3 femme n’est absolument pas une telle situation ».