Ethique Info

Accueil > Sciences > Comment va le monde, Monsieur ?

Ragardez à droite, à gauche orient, occident

Comment va le monde, Monsieur ?

Suivez mon regard ? Monsieur

vendredi 18 mars 2011, par Picospin

C’est pourquoi il regarde à droite, à gauche, au nord, au sud là où certains et certaines ont cru voir tout récemment le Japon qui, naturellement, comme chacun sait est situé dans l’hémisphère sud.

Jeune dirigeante écologique

Qui dit cela ? Une charmante personne du sexe féminin qui verrait d’un très bon œil la fin du nucléaire en général et celui des centrales en particulier. L’arrivée de cette nouvelle ère verrait enfin les ultimes soubresauts d’une bête dont de nombreux militants écologiques célèbreraient les ultimes gaspes ne serait-ce que pour leur donner raison, ce qui est indispensable à l’estime de soi encore plus qu’à la culture de soi. A propos de cette culture tellement souhaitée que les autorités en France rognent chaque jour sur les émoluments et le budget de l’éducation nationale, il ne serait certes pas trop tôt de se rendre à une certaine évidence. On pourrait, par exemple, profiter de la « crise » nucléaire, la bien nommée, pour tenter de relever le niveau de l’enseignement des sciences en France, ne serait-ce que pour transmettre aux jeunes générations le gout et les connaissances en matière de physique, chimie sinon mathématiques pour les mettre en condition de comprendre ce qui se dit moins en haut lieu où les connaissances en matières scientifiques sont parcellaires que dans les cercles où l’on aborde les choses sérieuses, les faits, les réalités, les vérités essentielles à connaître pour être en mesure de se mouvoir dans un univers compréhensible et non dans l’obscurité des villes éteintes par séismes et tsunamis interposés.

Ignorance ou savoir

L’ignorance est telle que l’on a vu par l’intermédiaire de documents télévisés d’anciens Ministres et non des moindres affirmer sans complexes que la physique nucléaire comportait non seulement des dangers mais restait pour la plupart incompréhensible au point qu’il valait mieux, pour le repos des esprits plus que de âmes abandonner toute idée d’y voir clair, ne serait-ce que dans les innombrables unités de mesure mises à la disposition de l’homo sapiens pour démêler radiation, irradiation, impact des rayonnements sur le corps humain et autres unités de ce genre. C’est très complexe finit-il par dire comme si lui-même, Ministre, avait renoncé à acquérir la moindre connaissance dans ce domaine. Une telle ignorance ne favorise guère la confiance que le peuple peut placer dans le gouvernement et a fortiori dans les décisions qui sont prises en haut lieu pour orienter le destin d’un pays surtout si c’est le sien.

Un "cavaliere" savant

Imaginez que vous ayez envie de demander au gouvernement du « Cavaliere » tout près de chez nous ce qu’il pense de l’installation de centrales atomiques dans son pays volcanique pour y fabriquer de l’électricité ne serait-ce que pour éclairer les corps bronzés de ses partenaires de jeux nocturnes ? Quelle réponse en attendre ? C’est toute la différence qu’il y a entre un propriétaire d’équipes de football et une Chancelière qui est Docteur en Physique. Si les titres ne font pas l’excellence dans la fonction, ils y contribuent au moins de façon significative à l’instar de ce qui a été observé en France pour une certaine Ministre de la Justice dont on a loué l’activisme plus que la pertinence des décisions prises pour la réorganisation de la magistrature ou de la présence ou de la négations de l’utilité d’un juge d’instruction.

Referendum

Si l’on organise un jour un référendum sur le choix du nucléaire ou des énergies renouvelables, l’ensemble de la population, je veux dire les électeurs auront-ils les connaissances suffisantes, la culture scientifique adéquate pour donner un avis motivé, pertinent, reposant sur des faits précis, accessibles à leur compréhension ? En l’absence de cette formation, ne seraient-ils pas les otages des premiers venus pour se laisser influencer par les discours les plus brillants plus que les plus scientifiquement motivés ? C’est à cette aune que l’on devrait sans doute réfléchir à la place respective réservée aux sciences exactes et celle dévolue aux arts, sinon à la littérature pour former des citoyens responsables, éduqués, accessibles à la rationalité plus qu’aux songes. Ce qui ne veut en aucune façon dire que « Le Songe d’une Nuit d’été » doive être définitivement écarté des programmes d’enseignement.

Questionnement éthique :

1. Quelle logique préside au mouvement de la société moderne ?

2. Certains supposent que les progrès de l’ignorance sont devenus une condition nécessaire à l’expansion de notre société et non le résultat de son dysfonctionnement. Comment comprendre cette hypothèse ?

3. Gunther Anders, époux de Hannah Arendt, a écrit :" S’il peut y avoir la moindre chance d’atteindre l’oreille de l’autre, ce n’est qu’en donnant le plus de tranchant possible à son propos. Voilà pourquoi le trait est accentué. Les temps heureux où l’on pourrait s’en dispenser, où l’on pourrait éviter l’outrance et faire dans la sobriété ne sont pas encore venus". Ignorance, Culture ?

4. Aujourd’hui on célèbre partout le savoir. Qui sait si un jour, on ne créera pas des Universités pour rétablir l’ancienne ignorance ?

Messages