Ethique Info

Accueil > Société > Dans le désert, de Foucauld à Kadhafi

Les voies du salut

Dans le désert, de Foucauld à Kadhafi

Et les voix de l’appel...

samedi 19 mars 2011, par Picospin

Cette initiative appartient à la politique française qui a réussi à obtenir l’accord des Anglais mais non des Allemands qui veulent garder dans cette aventure une position prudente, à moins qu’il ne s’agisse d’une nécessité diplomatique inspirée par une connotation commerciale.

Réjouissances après initiatives

Les commentateurs se réjouissent en France de la reprise de l’initiative prise par l’Elysée pour mener le combat en faveur des rebelles au régime du colonel Kadhafi dont on se rappelle l’accueil folklorique reçu à l’Elysée il y a à peine 3 ans et qui avait été dénoncé par un membre du gouvernement et qui en était sorti depuis cette époque. Les choses changent à grande vitesse dans un monde plus pressé que jamais et qui se précipite sur la moindre incartade pour jouer le rôle de justicier pour qui est accusé de transgression morale surtout lorsque ce jugement est porté par les instances internationales les plus hautes en l’occurrence le Conseil de Sécurité de l’ONU. Dans cette affaire, la France joue le rôle de leader, suivi plus ou moins mollement ou avec plus ou moins d’enthousiasme par les alliés habituels que sont les Américains pourtant souvent décriés par certains membres du gouvernement de la République.

Un beau et grand discours

On se souvient à cette occasion du discours prononcé il y a déjà quelques années par le candidat actuel à l’élection présidentielle, un dénommé Villepin dont les paroles avaient été célébrées en grande pompe pour avoir refusé toute volonté de se mêler d’une guerre jugée inutile, dangereuse, potentiellement couteuse en hommes comme le sont devenus depuis les conflits engagés en Afghanistan. Les temps changent, les opinions aussi et la politique encore plus dont les soubresauts deviennent de plus en plus difficiles à suivre comme le suggère l’unité franco-allemande, partiellement dissoute actuellement et dont on espère qu’elle va retrouver son unité pour ne pas faire perdre à l’Europe son unité si précieuse comme il avait été déclaré de façon itérative par les penseurs stratégiques et économiques les plus écoutés et les plus reconnus.

Éviter les combats sanglants

Les opérations ainsi en voie d’engagement auront sans doute la chance de ne pas se heurter à des forces militaires trop puissantes pour éviter que de véritables combats n’éclatent et que ne se déroulent pas de combats aériens fratricides entre les mêmes types d’appareils, ceux vendus autrefois, pendant la lune de miel au dictateur libyen sous formes de Mirage et ceux qui continuent de voler entre les commandes de pilotes français en attendant que le moderne Rafale n’accède à une gloire et une reconnaissance que cet appareil attend depuis longtemps, faute d’avoir trouvé des acheteurs capables enfin de reconnaître ses qualités, même s’il faut les payer à un prix relativement élevé. On souhaite surtout que cette aventure soit assez brève pour ne pas déclencher d’effusion de sang, et que les chasseurs servent plus à l’avenir aux parades aériennes et aux défilés du 14 Juillet qu’à des missions punitives dans le désert, celui-là même qui a servi autrefois de refuge, d’inspiration, de recueil et de spiritualité à des hommes qui ont suscité l’admiration des foules, ne serait-ce que le Père de Foucauld.

De l’armée à l’Église et à la sainteté

Lui, savait ce qu’était le déploiement de forces militaires puisque son éducation avait été accomplie à St Cyr avant qu’il ne trouve la vérité, la sienne, ardemment cherchée après une vie de dissolution qui devait le mener à la conversion non sans un crochet en territoire religieux hébraïque par l’intermédiaire de son guide. La béatification devait couronner et figer pour l’éternité cette vie de sacrifice, d’ascèse et de foi qui, pendant longtemps a inspiré de multiples adeptes touchés par la foie catholique. Il reste aussi à espérer que cet exemple inspirera des politiques, des décideurs et tous ceux qui sont à la recherche de la vérité et de l’honnêteté.