Ethique Info

Accueil > Sciences > Des coqs gaulois heureux. Hommage au(x) vert(s)

Gloire à la volaille tricolore

Des coqs gaulois heureux. Hommage au(x) vert(s)

Des volatiles suivis à la trace

vendredi 27 mars 2009, par Picospin

Ce label vaut aussi bien pour les temps de croissance que pour ceux que l’on recense en période de crise comme c’est le cas en ce moment.
On a appris tout récemment, si ce n’est pas dans la presse publiée ce jour, que Air France KLM était dans le rouge, ce qui signifie, sans aucun doute que la situation y est loin d’être favorable et qu’elle incline plutôt au pessimisme.

Un 1er Avril sans poisson

Cette hypothèse n’a rien d’extraordinaire par les temps qui courent puisque, fort heureusement, nous ne sommes pas encore au 1er avril, jour privilégié où tout le monde a le droit de raconter ce qui lui plait à condition de faire référence à un poisson de papier destiné à rester accroché dans le dos de, ou des interlocuteurs. Cette fois, nous sommes sortis de ce cas de figure, puisque les articles publiés actuellement font une allusion appuyée à la couleur verte, ce qui ne cesse d’étonner en ces temps maudits sauf si l’on change résolument de symbole et que l’on attribue à cette couleur non l’espérance mais le souci appuyé pour un monde résolument tourné vers des préoccupations écologiques. Le vert destiné à devenir la couleur emblématique de cette forme de pensée et de cette nouvelle conception du monde, il est impératif de la mettre à portée des grands projets à réaliser dans le cadre de la mise en conformité des paysages aux normes du végétal, du naturel, de la pureté de la substance et à l’abri du polluant, du chimique, des engrais et de tous les composants qui déchainent l’ire des nouveaux protecteurs et parrains de la culture saine et inoffensive. Le premier coupable de la destruction annoncée et de la désorganisation de la nature est bien le golf, ce jeu et sport tout à la fois, si souvent pratiqué sur les collines inoffensives d’Écosse où, entre deux coups de cannes on tente de faire entrer une balle blanche minuscule dans un trou excavé en pleine terre.

Le golf

Cette activité s’est développée à mesure que la société a vieilli, que ses forces on décliné et que le mouvement s’est substitué à la puissance. Inquiète de sa mauvaise renommée, de ses conséquences néfastes sur l’environnement, elle s’est dotée d’une commission chargée de montrer aux autorités les avantages qu’il tire de son activité sur la santé et du bilan balancé que cette dernière exerce sur le paysage qui lui sert de décor. L’idée naît alors que si les golfs représentent aux yeux de beaucoup une emprise de taille sur la nature, on peut aussi y voir - à proximité des villes notamment - un espace de conservation pour une certaine biodiversité comme le suggèrent les 14 espèces de mammifères, dont la moitié d’amphibiens, 17 d’odonates (libellules) et encore des coléoptères, des araignées, plus de 70 sortes d’oiseaux recensés à la demande de la Fédération française de golf sur l’un de ses greens : le golf natio­nal de Saint-Quentin-en-Yvelines, dans la région parisienne, qui couvre 140 hectares (3 parcours). Comme les retraités qui hantent de préférence aux autres catégories socio-professionnelles les larges étendues parsemant de leurs tâches vertes les bitumes des villes et des banlieues des métropoles, les golfeurs présentent aux yeux de leurs voisins moins actifs les silhouettes courbées ou cassées de sportifs d’un nouveau genre dont la réputation est polysémique.

Un bilan écologique "mitigé"

Gaspilleurs d’eau, fournisseurs de capitaux, irrespectueux du cadre de vie et des ecosystèmes, tels sont les attributs placardés sur ces fantômes se glissant silencieusement à bord de leurs minuscules voitures électriques par monts et vaux au risque de délivrer subitement le dur et dense projectile de la balle de golf au hasard d’un crâne narcissique au point de se montrer au regard du tireur armant son swing pour en percuter le projectile sur la cible d’un corps prêt à se désarticuler sous le poids des ans et l’usure du temps. Dans les intervalles de ces jeux agressifs, les golfeurs servent de transmetteurs de messages écologiques dans toute l’acception du terme dans la mesure où ils ont pour mission de redonner vie aux étangs, qui ont perdu leur végétation et avec elle la nourriture indispensable à la faune qui tente de survivre dans l’abstinence et la famine. Le poulet n’est pas inclus dans cette alimentation. Si un rapprochement d’ordre politique et militaire s’esquisse en ce moment entre la France et l’Amérique pour redonner consistance à l’OTAN, la méfiance envers les produits venant de ce dernier pays reste à l’unisson de ce qu’elle avait été aux beaux temps du précédent gouvernement.

Retour à l’OTAN (et à la "malbouffe" ?)

Cette relative prudence, mêlée d’un soupçon de défiance et encore plus de vigilance sinon de paranoïa autorise le passage à l’offensive du coq gaulois qui, présenté de façon aussi avantageuse et paré de toutes les beautés et vertus est capable de faire retomber sur le poulet de consommation courante les qualités gustatives, hygiéniques, sanitaires flatteuses qui caractérisent et garantissent la santé des volatiles issus de l’élevage national où les conditions de lumière, d’espace, de propreté et d’alimentation sont réunies dans une optimisation de qualité unique au monde après avoir écarté les Etats-Unis pour leur malencontreuse tradition de la javellisation, et le Brésil et la Thaïlande pour leur emploi des farines animales, des antibiotiques activateurs de croissance et des antiseptiques et désinfectants interdits en Europe. En somme, après l’élimination de tous ces concurrents dangereux aussi toxiques que les titres mis en bourse lors de la naissance de la crise, une voie triomphale s’ouvre sous les arcs de triomphe élyséens pour la volaille tricolore si bien imprégnée des couleurs nationales. Il ne reste plus qu’à la négocier au meilleur prix du pays de Bresse à l’Asie et aux Amériques.

Questionnement :

1. Est-ce que le souci de conserver un paysage naturel, sans artifice doit aller jusqu’à l’interdiction de réserver certains terrains au relief favorable à des activités délabrantes pour les végétaux et destructrices pour les animaux ?

2. Est-ce que l’élevage en batterie de la volaille peut être considérée comme contraire à l’éthique animale en raison des conditions contraignantes pour l’animal ?

3. Est-ce que l’augmentation considérable du nombre de joueurs de golf et des terrains près des villes est susceptible de nuire à l’équilibre biologique et à sa relation avec l’enthousiasme excessif des golfeurs pour leur activité ?

4. Quel est le rôle des financements et des coûts dans la pratique de ce sport au regard de la justice sociale et de l’égalité des chances de chaque candidat par rapport à l’exercice de cette activité relativement coûteuse ?

Messages

  • Je peux vous aider à vous débarrasser de bottes ugg 2 lui. " ugg chaussures calmé, a déclaré : « Moi, je uggs 3.0 veux, salles ». Les gens ont dit : "C’est embarrassant, tôt le matin déjà dit, la salle est uggs tn pleine, pas de place supplémentaire, ou vous et vos copains presser un bar plus, je vous uggs promets de vous aider à ugg pas cher tn pas cher attraper la lumière dans la pièce. Tous les chenilles, donc soyez d’accord ? uggs 2009 pas cher " Evidemment bottes ugg ne veulent évidemment pas que d’autres personnes Crowded House, donc j’ai dû bottes ugg 3 femme abandonner.