Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Des niveaux en maternelle et bien plus tard…

Des niveaux en maternelle et bien plus tard…

samedi 14 septembre 2013, par Picospin

L’école maternelle est uns institution particulièrement développée en France, surtout par rapport à des pays voisins comme l’Allemagne qui ne se sont pas doté d’une telle organisation pédagogique, mesure négative qui empêche un grand nombre de femmes d’accéder à une vie professionnelle régulière pour les obliger à raison auprès de leurs enfants pour remplacer l’enseignement de l’école maternelle auquel les enfants n’ont pas droit ou tout au moins ont des difficultés d’insertion.

Doit-on se réjouir du fait que les enfants des maternelles aient progressé dans un grand nombre de disciplines même si leur niveau reste relativement faible dans des domaines aussi importants que l’épreuve numérique, l’écriture ou même la mémorisation dont la finalité et la spécificité n’apparaissent pas clairement dans la statistique publiée ? Tout dépend alors des intentions des pouvoirs publics en ce qui concerne la recherche d’un résultat éloquent dans les domaines de la capacité de procéder à son propre épanouissement, de se rendre maitre des instants de bonheur offerts par la nature, les hommes, l’environnement sans tomber obligatoirement dans le tunnel plus ou moins long des préparations aux grands destins proposés aux rescapés des sanctionnés de l’enseignement qui passeront plus tard une partie de leur vie à récupérer un équilibre psycho-affectif raisonnable avant d’aborder les stades, étapes et échéances d’une vie parcourue d’obstacles de toutes sortes, dressés sir leur chemin pour bien insister sur la difficulté de l’existence, la dureté des conditions de survie et la nécessité de les aborder avec sérénité et maitrise après tant d’épreuves passées, d’échecs endurés et surmontés et aussi de victoires remportées sur eux-mêmes et les autres. Il n’est pas aisé de porter un jugement sur le niveau de la mémorisation dont la définition, la fonction et le résultat sont ambigus et dépendent pour beaucoup au but qui leur est assigné au début de la scolarisation et au cours des étapes ultérieures de la longue vie estudiantine. A cet égard, il est plus valorisant de retenir la procédure logique d’une séquence mathématique que les données brutes des dates en histoire sans que ces dernières soient reliées à un contexte environnemental, géographique ou historique, voire physique, chimique ou cosmologique. Il sera de la plus haute importance pour l’avenir d’évaluer les conséquences sur les résultats scolaires des nouvelles modalités de fonctionnement de la société, surtout celle des plus jeunes dont il est rapporté que dans leur communication courante, ils délaissent la parole moins au profit de l’écriture qu’à celui de son équivalent désossé comme le sont les SMS qui exigent traduction, interprétation, remise en forme et en signification tant le codage y est complexe peu fiable et le signifié flou. Il sera aussi capital de connaître les conséquences à court et long terme de ces nouveaux modes d’échanges sur la fréquence et la qualité des informations émises et reçues. De leur précision, de leur pertinence, sinon de l’élégance de leur expression dépendra sans doute la littérature de demain, celle instituée dans les lectures dont disposeront les adolescents et adultes de demain.

Messages