Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Des vacanciers en quête d’eux-mêmes

Pollutions

Des vacanciers en quête d’eux-mêmes

Folies de l’alcool

vendredi 21 août 2015, par Picospin

Pour ces moments tant espérés, ils ont consenti à des sacrifices pour leur propre bonheur mais aussi et surtout celui de leurs enfants transportés avec ou sans consentement dans des voitures surchauffées même si elles bénéficient des avancées techniques de la civilisation moderne qui permet, à moindres frais de les suréquiper de dispositifs électroniques

La légèreté de l’électronique

Ils sont faciles à transporter, légers, maniables et contribuent aux yeux de leurs propriétaires à renforcer le confort des moyens de transport que les fabricants mettent à leur disposition à des prix relativement bas. D’aucuns disent que ce dumping se répercute aussi sur les préférences des gens qui choisissent la technologie au profit de la qualité de la nourriture.

Les USA ciblés

Celle-ci coute de moins en moins cher aux dépens d’une qualité parfois exécrable au point de la considérer comme “malbouffe”, expression usitée pour les produits vendus par Mac Do aux États-Unis même si leur médiocre qualité se répand dans le monde et même en France.

Manger à heure fixe

Grâce à la rigueur de la distribution des repas en France à heures limitées et fixes, la majorité des habitants de ce pays ont encore la chance d’échapper à la diffusion de l’obésité ce qui n’est pas le cas des autres populations du globe. Elles peuvent consommer ailleurs à toute heure du jour sinon de la nuit. Cette liberté a ses propres inconvénients. Elle les encourage à avaler tout ce qui se présente sans frein aucun et sans se poser la question des limites que la physiologie autorise d’accomplir en l’absence de toute discipline imposée à soi-même et aux autres.

Hygiène de vie

Celle-ci se doit d’observer une certaine hygiène de vie qui permette d’éviter les excès en apports nutritionnels et en substances dangereuses pour la santé, comme le sont les ingestions abusives d’alcool surtout mais aussi de sucre. On vient d’insister sur une certaine tendance à la libéralisation des conduites au sein des populations les plus jeunes, de plus en plus souvent victimes d’accidents de la route qui provoquent à juste titre les soucis des pouvoirs publics confrontés aux débordements des mesures de prudence minimales permettant d’échapper aux conséquences d’imprudences.

Plus d’accidents et plus d’alcool

On vient de montrer que l’abus répété d’alcool suffit à détruire progressivement certains constituants des articulations entre les neurones appelés synapses. A l’issue de deux ingestions excessives d’alcool, ces structures subissent dans certaines zones spécialisées dans la conservation de la mémoire de dégâts si importants que leur régression ne s’accomplit plus complètement et que des séquelles peuvent s’ensuivre qui compromettent parfois définitivement l’intégrité de cette fonction essentielle pour le maintien d’une vie normale.

En attendant Alzheimer

Pensez aux victimes de la maladie d’Alzheimer qui évolue irrémédiablement vers la perte de progressive de la mémoire. Cette déchéance équivaut à la perte du squelette mnésique de notre vie et par là à celle des repères dans le temps et l’espace. Ce phénomène ne saurait être prévenu que par une attention soutenue de l’entourage qui doit se dévouer jour et nuit pour entretenir les maigres restes de souvenirs encore vivants, ceux qui permettent de se raccrocher à la vie, à ses modes spécifiques et à la continuité de l’existence.

Prévention vaut mieux que guérison

Mieux vaut prévenir que guérir dit le dicton : conserver une activité physique et intellectuelle sans failles, s’efforcer de travailler sans cesse pour maintenir à flot les cellules de l’organisme qui contribuent à façonner le vivant restent les modalités les plus efficaces pour lutter contre les imperceptibles effets du vieillissement et et retarder leur survenue le plus longtemps possible pour jouir encore des plaisirs, joies, curiosités qui pavent les fondements de notre séjour sur notre planète. C’est celle que nous devons conserver sans l’abimer pour la transmettre, propre et intacte, à notre descendance.