Ethique Info

Accueil > Politique > Du rififi chez les Dames

Ces dames sont énervées

Du rififi chez les Dames

Chamaillages en haut lieu

lundi 7 juin 2010, par Picospin

L’une parce qu’elle trouve indécentes les conditions luxueuses, par conséquent fort chères des logements des membres de l’équipe de France de football et l’autre parce qu’elle admet mal les protestations de la première, sa subordonnée qui a trop rué dans les brancards.

A cette situation s’ajoute la réputation un peu sulfureuse de la première qui, au nom du principe de précaution, a dépensé de fortes somme d’argent pour se procurer les nombreuses doses de vaccins considérées comme nécessaires à la protection des Français contre la grippe A. La situation n’est guère sereine dans les milieux sportifs en générale et ceux du football en particulier. D’autant plus que l’entraineur sélectionneur de l’équipe de France ne fait rien pour calmer un jeu tout en finesse d’esprit mais non du sport et qui tient plus de la comédie de boulevard que de la préparation à des rencontres sportives internationales du plus haut niveau. A cette situation s’ajoutent les commentaires peu amènes de la fille de M. Le Pen qui ne manque pas une occasion de s’attaquer au comportement de certains joueurs attirés par le financement de leur vie de prince et des inclinations pour une religion peu estimée par la présidente actuelle du FN. La Ministre de la Santé a repris une énergie et une fermeté un peu perdues pendant le tirage au sort du lieu où se déroulera la Coupe d’Europe des Nations et qui a été offerte à la France par l’intermédiaire et la grâce des mains généreuses et influentes du Président de l’UEFA, qui n’est autre que le prestigieux tireur de coups francs des années 80 de l’équipe de France. A l’issue des escarmouches, Mme la Ministre a sifflé la fin de la partie en prévenant les acteurs et actrices des hostilités qu’elles devaient cesser pour que tout le monde puisse se consacrer sereinement aux applaudissements anticipés aux joueurs français qui avaient le plus grand besoin de ce soutien, plus que des conseils avisés de l’entraineur et sélectionneur plus doué pour le théâtre ou le music-hall que pour l’organisation d’une équipe de foot de haut niveau. Les choses en sont là en attendant les résultats des premiers matchs qui sont attendus avec angoisse et tremblements au sein de l’entourage de cette équipe chahutée parles journalistes. Quant aux joueurs, si on ne connait pas encore leur véritable état d’esprit, du moins avons-nous attendu quelques réflexions acerbes à l’encontre de la Ministre dont un international actuellement présent en Afrique du Sud a dit qu’elle était jalouse de la présence de Français pour cet évènement international et des conditions d’accueil et de logement offerts aux membres de l’équipe. On peut rappeler à ce sujet que si les performances enregistrées jusqu’à ce jour ne sont pas exceptionnelles, le caractère luxueux de l’hôtellerie, la plus onéreuse d’Afrique du sud et la plus chère de toutes les équipes présentes à cette épreuve est l’objet de nombreux commentaires plutôt négatifs sur les choix faits par la Fédération. On ajoute que ce confort exceptionnel ne coutera rien au contribuable... Encore heureux...