Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Erreur de trajectoire

Erreur de trajectoire

les leçons de Galileo

lundi 25 août 2014, par Picospin

Le climat gris et pluvieux y est pour quelque chose mais n’explique pas le pessimisme ambiant dont ne parviennent à sortir ni les politiques, ni le leaders d’opinion ni surtout des gouvernements qui semblent pris de lassitude, à peine installés dans leurs sièges inconfortables physiquement et moralement.

Sièges éjectables

Certains mêmes sont éjectables et touchent des personnalités dont il est difficile de dire s’ils en sont heureux, blessés ou mécontents. La parole est partout confisquée au profit des lamentations sur les difficultés de l’époque, les vicissitudes de la vie politique, industrielle, commerciale de plus en plus insupportables même quand elles se prélassent hors de la surface étriquée de l’hexagone. On pourrait espérer qu’elle se logerait mieux dans l’enceinte élargie d’une Europe au sein de laquelle le taux des suicides n’atteint pas toujours pour tous une proportion rédhibitoire même si cette tendance a trouvé en Suisse un lieu privilégié susceptible de succéder aux succès rencontrés par les banques de ce pays.

Un attelage bancal

La communauté européenne a du mal à tirer vers le haut cet attelage conduit par des bêtes de somme fatiguées, en manque de performances physiques et l’entrainement pour conduire le char du progrès vers des destins plus conformes aux réussites qu’aux échecs. C’est pourtant ces derniers qui l’emportent actuellement non sans ridicule quand on prend note des déboires du destin de « Galileo » qui devait rivaliser et battre en intelligence, performances, qualités techniques le déjà vieux GPS de conception américaine.

"Pauvres" Américains

Le plus drôle dans cette affaire est la désynchronisation parfaite entre les nouvelles annoncées lorsque on a appris que la trajectoire des satellites avait subi des dérives malheureuses pendant que dans le quotidien sacré Le Monde un éditorial ne cessait d’encenser le savoir faire d’une Europe intelligente face à la légèreté, à l’insouciance et la vantardise de ces pauvres Américains qui eux, avaient su placer les instruments correctement en orbite.

Une salutaire leçon

Cette leçon incite à la modestie et au contrôle rationnel des informations et des rapports techniques pour que soient évités à l’avenir des prétentions injustifiées, un orgueil démesuré et le mépris des autres. Belle leçon d’éthique aussi si l’on se place dans cette dimension des relations intersubjectives qui mériteraient d’être corrigées par l’application du respect de l’autre et de la mise à plat de l’ego de certains.