Ethique Info

Accueil > Politique > Europe : quelles nouvelles de Bruxelles ?

Que dit et quécrit la "bureaucratique" équipe de Bruxelles ?

Europe : quelles nouvelles de Bruxelles ?

Bonnes ou mauvaises nouvelles ?

mardi 28 juillet 2009, par Georges Messin, Picospin

C’est pourquoi, nous pensons qu’il faut tout faire pour aider cette initiative à grandir, croitre, se développer afin qu’elle montre au monde de quoi elle est réellement capable même dans les circonstances les plus défavorables et parfois les plus dramatiques.

Fondation :
Elections/Moldavie
Le Parlement moldave ayant échoué à élire le Président de la République avant le 4 juin, le Chef de l’Etat sortant, Vladimir Voronine (Parti communiste, PRCM), a dissous le Parlement le 15 juin et convoqué des élections législatives anticipées le 29 juillet prochain. La première mission du Parlement sera d’élire le nouveau président moldave, ce qu’il n’avait pas pu faire faute de majorité.

Crise financière :
BERD
La crise économique s’aggrave en Europe orientale, a indiqué le 24 juillet à Vienne le président de la BERD Thomas Mirow, dont l’institution table désormais sur une récession supérieure à 5% en 2009 pour cette région. En mai, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement tablait sur un recul moyen de 5% du PIB dans la région, mais Thomas Mirow a annoncé que la BERD allait bientôt publier des estimations plus pessimistes. Les évolutions sont moins bonnes que prévues en Russie et en Ukraine en particulier selon le président de la BERD. Dans toutes la région, les défauts de remboursement de crédits devraient d’après lui augmenter avec la détérioration de la situation économique.

Espagne
Le gouvernement espagnol a publié le 22 juillet les chiffres du commerce extérieur concernant le début de l’année 2009. Durant les cinq premiers mois de 2009, les exportations de marchandises se situaient à 63 292,8 millions €, soit une valeur inférieure de 22,8% par rapport à la même période de 2008. Les importations ont enregistré une baisse de 32,5%, atteignant 84 217,9 millions €. Le déficit commercial atteint 20 925,2 millions €, soit une baisse interannuelle de 51,2%. Selon l’analyse géographique du gouvernement espagnol, les exportations vers l’Union européenne (représentant 69% du total des exportations chaque mois) ont diminué de 23,7% en termes interannuel en mai 2009. Les ventes aux pays de la zone euro (représentant 56% du total des exportations chaque mois) ont de la même façon baissé de 22,6%.

France
En France, la consommation des ménages a progressé de 1,4% en juin, selon les statistiques de l’Insee publiées le 22 juillet. Ce chiffre, meilleur que prévu, fait suite à une légère baisse enregistrée le mois précédent. Sur l’ensemble du deuxième trimestre, la hausse de la consommation est de 0,7%. Malgré la crise et la hausse du chômage, les Français semblent continuer à acheter, notamment des automobiles (-0,2% après +2,5% en mai) et des biens d’équipements pour leur logement (+3,0% après 0,8%). Les dépenses de consommation en biens durables progressent également (+1,3% après +0,7% au mois de mai).

Irlande
Selon l’Office central irlandais des statistiques (CSO), les prix des produits manufacturés ont baissé de 0,2% en juin 2009 et connu une hausse de 0,1% en glissement annuel. En juin, les baisses les plus significatives ont concerné les produits pharmaceutiques et chimiques, les outils de bureau et les ordinateurs. Sur un an, ces produits ont connu une hausse des prix tout comme le pain et la pâtisserie. En revanche, les produits laitiers, la viande et les produits chimiques de base ont vu leurs prix baisser.

Croatie
Selon les chiffres publiés par l’Institut national des statistiques croate le 21 juillet, la production industrielle du pays a ralenti de 10,2% au premier semestre 2009 par rapport à la même période de l’année précédente. Pour le seul mois de juin, les volumes ont baissé de 13,7%, par rapport au mois de juin 2008. L’industrie manufacturière, qui emploie environ 90% du total des salariés de l’industrie croate, a enregistré une contraction de 12,1% durant les six premiers mois de l’année. Les secteurs pharmaceutiques (-44,7%), du tabac (-32,4%) et des meubles (-25,7%) ont été les plus affectés. Le pays est durement touché par la crise économique et financière et le gouvernement table sur une chute du PIB de 4,5% en 2009.

Islande
L’État islandais a annoncé le 20 juillet qu’il renflouerait à hauteur de 270 milliards de couronnes (1,5 milliard €) les trois principales banques islandaises, nationalisées en urgence en octobre à cause de la crise financière internationale. L’accord, précédé par plusieurs semaines de négociations avec les créanciers des banques, doit être appliqué le 14 août via des émissions d’obligations. Il prévoit que la quasi-totalité du capital de deux banques, Islandsbanki (ex-Glitnir) et New Kaupthing, soit rendue à des actionnaires privés, même si l’État restera au conseil d’administration. La restructuration du secteur bancaire est vue par le gouvernement comme la clé de la relance économique de l’Islande, qui doit honorer plusieurs milliards € de prêts souscrits entre autres auprès du Fonds Monétaire International (FMI).

Royaume-Uni
Lors d’une conférence de presse le 21 juillet, le Premier ministre britannique Gordon Brown a évoqué les "décisions fortes" prises par le Royaume-Uni pour faire face à la récession et en réduire l’impact. Les derniers mois ont été difficiles pour le pays mais le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour aider les entreprises et les citoyens. Il a par ailleurs mis en garde contre le risque d’être "complaisant" sur l’état de l’économie mondiale et prévenu qu’un retour à la croissance ne pouvait être tenu pour acquis. Le même jour, l’Office national des statistiques a annoncé un déficit public de 9,9 milliards £ de plus que l’année précédente pour le mois de juin. Par ailleurs, le PIB britannique s’est contracté de 0,8% au 2e trimestre par rapport au premier et de 5,6% sur l’année, des chiffres pires que prévu et la pire contraction annuelle depuis le début de la statistique en 1955, selon les chiffres publiés le 24 juillet par l’Office des statistiques nationales (ONS).

Présidence :
Énergie
Lors d’un Conseil informel les 23 et 24 juillet, les 27 ministres de l’Énergie ont évoqué l’idée de mettre en place des objectifs contraignants pour améliorer l’efficacité énergétique de l’Union européenne. L’éco-performance est un thème au coeur de la présidence suédoise : un travail actif pour l’environnement peut contribuer à renforcer l’économie et la compétitivité. En outre, le commissaire européen à l’énergie, Andris Piebalgs, a annoncé que la Commission agirait dans ce sens et lancerait cet automne un plan d’action pour l’efficacité énergétique.

Environnement
Les 24 et 25 juillet à l’occasion d’une réunion informelle en Suède, les 27 ministres européens de l’environnement se sont concentrés sur les questions qui seront débattues cet automne lors de la conférence de l’ONU sur le climat à Copenhague. "L’Union européenne a montré la voie en présentant les objectifs les plus ambitieux jamais proposés par un groupe de pays. À Copenhague nous prendrons la place de leader afin de faire accélérer le rythme des négociations" a déclaré Andreas Carlgren, ministre suédois de l’Environnement. Les chefs d’État et de gouvernement ont décidé que l’Union s’engageait à une diminution de 30% des ses rejets d’ici à 2020, en comparaison avec 1990. En outre, le commissaire en charge de l’Environnement Stavros Dimas a présenté un rapport sur le financement de ces projets et a précisé qu’"à court terme ce sont les pays en voie de développement qui ont le plus grand besoin d’aide".

Commission :
Lait
Dans un rapport publié le 22 juillet, la Commission européenne déclare qu’elle continuera de tout mettre en oeuvre pour aider les producteurs de lait et stabiliser le marché laitier. Le rapport présente les mesures disponibles pour soulager le secteur, qui se heurte à de graves difficultés.

Banques
Le 23 juillet la Commission européenne a publié des lignes directrices sur les aides publiques à la restructuration des banques en Europe. Elle a adopté une communication qui explique la méthode adoptée pour apprécier les aides à la restructuration. Celle-ci repose sur trois principes fondamentaux. Les banques aidées doivent être rendues viables à long terme sans bénéficier d’aides publiques supplémentaires. Ces banques et leurs propriétaires doivent assumer une part équitable des coûts de restructuration. Enfin, des mesures structurelles (des cessions d’actifs ou des restrictions en matière d’acquisition par exemple) devront être prises pour limiter les distorsions de la concurrence dans le marché unique. Ces nouvelles lignes directrices seront en vigueur jusqu’au 31 décembre 2010.

Alzheimer
La Commission européenne a adopté le 22 juillet des propositions concrètes visant à lutter contre la maladie d’Alzheimer, les démences et autres affections neurodégénératives. Les pays européens sont invités à mettre leurs ressources en commun et à mieux coordonner leurs efforts de recherche dans le domaine des maladies neurodégénératives, en particulier la maladie d’Alzheimer, en programmant conjointement leurs investissements dans la recherche pour la première fois, au lieu de le faire séparément. L’Union compte actuellement plus de 7 millions de personnes atteintes de la maladie d’Azlheimer et, selon les prévisions, ce chiffre devrait doubler au cours des vingt prochaines années. La commissaire européenne chargée de la santé, Mme Androulla Vassiliou, a déclaré : "Nous devons faire preuve de solidarité pour les personnes atteintes de démence en partageant les meilleures pratiques dans les soins offerts et en respectant leurs droits et leur dignité".

Allemagne :
Porsche/VW
Le projet de rapprochement entre les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Porsche a franchi une nouvelle étape le 23 juillet. À l’issue de son conseil de surveillance, Porsche a annoncé le départ du président de son directoire, Wendelin Wiedeking, et de son directeur financier, Holger Härter. Le groupe a également fait savoir qu’il lancerait une augmentation de capital d’au moins cinq milliards €. De son côté, Volkswagen a annoncé, après la réunion de son conseil de surveillance, qu’il prendrait une participation dans Porsche AG. Ce rapprochement doit mener à une fusion entre Volkswagen et Porsche SE. Cette fusion devrait donner naissance à un nouveau groupe automobile intégré qui proposerait 10 marques sur le marché, d’ici mi-2011. Martin Winterkorn, président du directoire de VW, a assuré que Porsche resterait une marque indépendante au sein du groupe Volkswagen, comme cela est le cas actuellement pour Audi.

Hambourg
Dans le classement établi par l’agence de notation et institut de recherche en économie Feri pour le magazine économique allemand "Capital", Hambourg devient la ville allemande affichant les meilleures perspectives économiques à l’horizon 2015, détrônant ainsi Munich. "Hambourg profite principalement du fait qu’elle possède un haut niveau de compétitivité face à la mondialisation et une ouverture au commerce international uniques en Allemagne", explique "Capital". Si ces caractéristiques l’exposent actuellement plus que d’autres à la récession, cela n’est que temporaire. À l’horizon 2015, Hambourg devrait voir ses performances économiques augmenter de 13,5%, et l’emploi prospérer pour atteindre 1,1 million, soit 5,4% de plus qu’aujourd’hui.

Chômage
Le chômage a continué d’augmenter au deuxième trimestre en Espagne, selon les chiffres publiés le 24 juillet. Un total de 4,137 millions de personnes se trouvaient au chômage à la fin du mois de juin, soit 126.700 de plus que trois mois plus tôt, selon l’Institut national de la statistique (Ine). Le taux de chômage est de 17,92%, record de l’Union européenne. Ces chiffres témoignent toutefois d’un ralentissement de la hausse par rapport au début de l’année quand le taux était passé de 13,91% de la population active en décembre à 17,36% en mars.

Tourisme
Le gouvernement espagnol a débloqué le 24 juillet un milliard € au secteur du tourisme, une activité essentielle pour l’économie espagnole en difficulté. Le tourisme génère 11% du Produit intérieur brut (PIB) espagnol et emploie deux millions de personnes, a rappelé le chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero à l’issue d’un conseil des ministres exceptionnellement organisé à Palma de Majorque. La principale mesure prise consiste à ouvrir une ligne de crédit de 500 millions € aux entreprises touristiques souhaitant restaurer leurs installations pour faire par exemple des économies d’eau et
d’énergie ou promouvoir de nouvelles technologies.

France :
A400M
Réunis au Castellet le 24 juillet, les sept ministres de la Défense des pays impliqués dans le programme d’avion de transport militaire d’Airbus A400M ont signé une déclaration commune, affirmant leur volonté de poursuivre ce programme. Lancé par la Belgique, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Luxembourg, l’Espagne et la Turquie, l’A400M a connu de nombreux retards, EADS indiquant ne pas pouvoir honorer la date du 31 mars fixée pour le vol inaugural. Le contrat de commande de l’appareil a été renégocié avec Airbus Military, maître d’oeuvre du programme, et une signature définitive pourrait intervenir début 2010 selon Hervé Morin, ministre français de la Défense.

Abruzzes
Le 23 juillet, la Commission européenne a proposé une aide de 494 millions € à l’Italie afin de lui permettre de faire face aux conséquences du tremblement de terre qui a frappé l’Aquila en avril. La proposition doit encore être approuvée officiellement par l’Union européenne pour entrer en vigueur. L’Italie a appelé en juin à l’action du Fonds de solidarité de l’Union, qui permet d’aider un État membre à faire face aux catastrophes naturelles à partir d’un certain seuil de dommages. Pour l’Italie, le seuil est fixé à 3,4 milliards € et les dommages causés par le tremblement de terre ont été estimés à 10,2 milliards €. L’aide européenne, précise la Commission dans un communiqué de presse, ne peut servir qu’à financer les mesures de secours les plus urgentes prises par les autorités italiennes : logements temporaires pour les victimes du tremblement de terre et réparation des infrastructures vitales (centrales électriques, réseaux de dérivation d’eau, routes, etc.).

Messages