Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Football dans le désert...

Un ridicule qui ne tue pas

Football dans le désert...

Jouer ou cracher comme les chameaux

lundi 28 janvier 2013, par Picospin

Est-ce du Kafka, et si oui, quelle en est la cause ?

Popularité

On croyait que ce jeu était surtout populaire et qu’il n’avait d’intérêt que dans la mesure où ses prouesses étaient admirées et applaudies par des milliers de supporteurs, spectateurs, adeptes du beau jeu, de l’inspiration, de l’invention. On vient d’apprendre qu’il n’en est rien si l’on en croit un récent reportage diffusé à la télévision et qui révèle qu’un joueur de très haut niveau vient d’être transféré dans un club situé dans un environnement désertique autour duquel ne se pressait aucun spectateur désireux d’examiner à la loupe des acrobaties réalisées par des maitres de ce sport, un des plus populaires, sinon le plus populaire de la planète. Dans le décor ci-dessus décrit, on avait du mal à identifier les spectateurs censés se presser autour de l’arène ce qui était confirmé par le joueur international, sinon mondial transféré à prix d’or et qui de ce fait évolue avec ses 10 coéquipiers et ses 11 adversaires du moment devant un stade vide, capable de contenir plusieurs milliers de spectateurs.

Une chose étrange ?

Quelle est cette chose étrange à laquelle on assiste et qui se situe à rebours de la popularité d’un sport ou d’un jeu qui rassemble des centaines de milliers de spectateurs, de supporters, de passionnés affrontant et bravant les intempéries, le froid, le gel, peut-être aussi les tempêtes de sable pour avoir le privilège d’admirer leurs héros, nouvelles icônes, idoles des temps modernes. On préfère les initiatives d’un autre footballeur de grand talent, un des premiers immigrés en Angleterre qui préfère donner son argent, ses voitures de lux aux pauvres qu’il affectionne tant et qu’il cite indéfiniment pour que personne n’oublie leur existence à l’heure du chômage de masse, de la misère généralisée et de la répartition de plus en plus inégale des richesses, des biens et de la nourriture.

Messages