Ethique Info

Accueil > Société > Jogging

L’effort dans la joie ?

Jogging

Ou l’angoisse d’être attaqué

lundi 20 juin 2011, par Picospin

C’est pourtant leur destin qui est en jeu lorsqu’on les pousse dans les hangars qui constituent leur niche. Là, ils peuvent s’abriter des intempéries, se faire bichonner, repeindre, se soumettre au maquillage des pavillons nationaux pour exhiber fièrement leurs ailes de condor prêtes à soutenir le poids de la robustesse, de la vitesse et de la célérité.

Un aérodrome archaïque

Voilà ce pauvre Bourget, havre de départs et d’arrivées, touché de plein fouet par des maladresses dans l’éducation de ces grands oiseaux prêts à être vendus à qui le veut bien et qui s’apprêtera à en exhiber les lignes épurées à rendre jaloux les plus pauvres, ceux qui n’auront pas les moyens d’acquérir des bijoux aussi flamboyants, des carats aussi bien sculptés et des motorisations aussi rodées. Pendant ce temps, au sol, d’autres préfèrent suivre leur plan d’entrainement pour rouler sur des pistes plus verdoyantes, pour s’envoler vers leurs rêves de liberté, de maitrise des gestes de leur corps fatigué par la vie citadine, de désir de décrassage avant d’entamer leur tour quotidien, leur piste de jogging, cette nouvelle manière de se maintenir en forme pour affronter le monde des prédateurs à l’affut de toute capture possible, souhaitée ou passionnément désirée. C’est ainsi qu’on ne compte plus depuis des semaines et des mois le nombre des joggeuses disparues sous l’effet d’on ne sait quel instinct, quelle passion, quel attirance.

Chaussures suspendues

Qui aurait pu penser que le fait de fouler le sol avec des chaussures spéciales pour parcourir la campagne, pénétrer dans les bois, explorer la campagne constituerait un risque mortel, apporterait le danger au sein des foyers les plus modestes comme les plus fortunés. Il se passe peu de semaines sans que des gendarmes, des policiers, des volontaires soient lancés aux trousses d’éventuels humains malfaisants, cherchant à interrompre les songes des promeneurs ou coureurs solitaires autrefois faits de rêves propices à l’imagination, aux projets d’avenir et de vie, aux plans de vie verte aussi colorés et sains que ceux imaginés par les nouveaux écologistes et bien avant eux, par un certain Jean-Jacques qui rêvait en solitaire au bonheur d’une nouvelle société. Avec ses yeux de myope, ou grâce à eux, il entrevoyait un monde d’hommes de bien plus que de prédateurs, dans lequel circulaient librement et sans danger aucun des êtres humains épris de liberté, d’espoir et de bonheur.

Sécurité

Faudra-t-il recruter une escouade de gardiens de la sécurité accompagnée de pitbulls pour permettre aux coureurs en herbe, dans toute l’acception du terme, de parcourir librement les bois en cours de déforestation, les champs de maïs arrosés de pesticides, sinon les élégantes propriétés cachées derrière des murs impénétrables ? Peut-être même y aura-t-il un débat à l’Assemblée pour décider d’une législation sur les parcours autorisés ou interdits, les normes des itinéraires, les autorisations des autorités préfectorales pour garantir la sécurité des itinérants et la conservation de leur vertu.

Nobles chevaux, conquête de l’homme (et de la femme ?)

Peut-être est-il plus sûr de parcourir les circuits à cheval en raison de la hauteur de cette plus noble conquête de l’homme souvent si efficacement utilisée dans les combats de rue et le maintien de l’ordre contre les manifestants prêts à en découdre avec les représentants équestres de l’autorité physique, morale et légale ? Quelle que soit la décision finale prise par le pouvoir, des mesures devront être prises pour garantir à chacun et chacune de gambader dans les allées des bois, les chemins de ronde et les sentiers qui ne doivent plus mener au sacrifice suprême ou à la fin de vie mais permettre au contraire d’élaborer dans le silence de la nature des projets de vie, des pensées sauvages et de dessiner les nouveaux schémas d’une vie unissant le corps dérouillé et l’esprit alerte, ouvert à toute innovation et imagination.

Questionnement éthique :

1. Quels bienfaits physiques et moraux peut-on attendre de la pratique régulière du jogging ?

2. Vaut-il mieux prendre des anti-dépresseurs que de se livrer à l’exercice régulier ?

3. Quelles sont les causes de la sensation de bien-être consécutive à la pratique de l’exercice régulier ?

4. Quels sont les autres effets de la pratique sportive régulière ?