Ethique Info

Accueil > Sciences > L’Europe se réveille dans les brumes de Copenhague

Que faire quand on s’ennuie : aller à Copenhague ?

L’Europe se réveille dans les brumes de Copenhague

Les dessous du climat

lundi 21 décembre 2009, par Georges Messin, Picospin

Femmes/Parité
La Fondation Robert Schuman publie le compte-rendu de la conférence organisée à Bruxelles le 19 novembre dernier sur "L’Europe au féminin, pour une vraie parité". Elle met aussi en ligne sur son site des extraits vidéos de la conférence.

France-Allemagne
Lors de l’assemblée générale de l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg le 13 novembre, Jean François-Poncet, sénateur, ancien ministre des Affaires étrangères et membre du conseil d’administration de la Fondation Robert Schuman, a dressé un bilan de 50 ans de vie politique. En place à des postes clés, il a forgé de nouvelles relations avec l’Allemagne. Il est l’un des fondateurs des Rencontres franco-allemandes d’Evian. Enfin, il préside le groupe d’amitié France-Allemagne au Sénat. Sa thèse est que l’entente franco-allemande et l’intégration européenne sont indissociables.
Lire

Elections/Croatie
Le 27 décembre, 4,4 millions de Croates sont appelés aux urnes pour désigner le Président de la République qui succédera à Stjepan Mesic, en poste depuis 2000 et qui n’est pas autorisé à briguer un 3e mandat. Si aucun candidat ne remporte la majorité des voix le 27 décembre, un 2e tour sera organisé le 10 janvier prochain. Les dernières enquêtes d’opinion placent Ivo Josipovic en tête des intentions de vote (29,3% selon l’insitut Puls et 19,2% pour Totus opiniometar). Mais la bataille s’annonce serrée pour la 2e place. Selon Puls, Nadan Vidosevic recueillerait 13,9% des suffrages, Milan Bandic 12,2%, Dragan Primorac 10,4%, Andrija Hebrang 7,6% et Vesna Pusic, 7,2%. Les 7 autres candidats seraient au-dessous des 5% des voix. Totus Opiniometar place Nadan Vidosevic en 2e position avec 13,5% des suffrages devant Andrija Hebrang (6,8%), Milan Bandic (6,3%) et Vesna Pusic (5,5%). Les autres candidats obtiennent moins de 5% des voix.
Lire

Election/Ukraine
Cinq ans après la Révolution orange, qui avait suscité tant d’espoirs, les Ukrainiens votent pour élire leur président, le 17 janvier prochain. La plupart des principaux prétendants de 2004 sont à nouveau candidats en 2010, même si le rapport des forces s’est largement inversé. Cette élection se déroulera sous le contrôle de centaines d’observateurs internationaux, et des accusations de fraudes électorales ont été proférées avant même le vote par les principaux candidats à l’encontre de leurs concurrents.
Lire

Crise financière :

Commission
Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s’est exprimé les 15 et 16 décembre sur l’accord du Conseil européen en matière de crise financière. Il a défendu l’idée d’une taxe sur les transactions financières au niveau mondial ("taxe Tobin"), en affirmant qu’elle permettrait, dans un contexte de forte pression sur les budgets publics, de dégager des moyens financiers pour protéger le climat. Il a appelé les États à faire preuve de plus d’ambition, jugeant que la proposition initiale de la Commission avait été trop diluée, principalement à cause des réticences britanniques, et a demandé aux députés européens de ne pas relâcher leur pression en ce sens. Le Parlement a promis qu’il jouerait "pleinement son rôle".
Lire | Autre lien

Allemagne
Le gouvernement allemand a adopté le 16 décembre son projet de budget pour 2010. Jugeant qu’il n’y a "pas d’alternative raisonnable" à un creusement du déficit pour soutenir la croissance en période de crise économique, il prévoit de recourir à l’endettement à hauteur de près de 86 milliards €, un chiffre record. Cet argent servira notamment à financer un programme d’urgence "d’accélération de la conjoncture" examiné le 17 décembre par le Bundesrat. Une fois la conjoncture stabilisée, Berlin entend toutefois revenir "sur le chemin de la stabilité financière". À partir de 2011, l’inscription d’un frein à la dette dans la Constitution imposera de toutes façons aux autorités allemandes de s’attaquer au déficit structurel. Ce dernier devrait atteindre en 2010 quelque 70 milliards €.
Lire | Autre lien

Autriche
L’Etat autrichien a sauvé le 14 décembre de la faillite la sixième banque du pays, la Hypo Group Alpe Adria (HGAA), en nationalisant cette institution très présente dans les Balkans. Le ministre des Finances, Josef Pröll, a parlé de "l’une des situations les plus difficiles pour le secteur bancaire" de l’Autriche en annonçant à la presse la décision de nationaliser entièrement cette banque qui devait impérativement trouver 1,5 milliard € pour répondre à ses obligations légales en matière de fonds propres.
Lire

Belgique
Le gouvernement belge a décidé le 15 décembre de prolonger jusqu’au 30 juin 2010, en les adaptant quelque peu, une série de mesures destinées à limiter l’impact sur l’emploi de la crise économique. En application depuis le 1er juillet, le plan "anti-crise" du gouvernement a pour objectif d’aider les entreprises en difficulté à "éviter autant que possible les licenciements". Prévu pour une période initiale de six mois, il a été prolongé jusqu’à la fin du premier semestre de l’an prochain, selon un communiqué du Premier ministre, Yves Leterme.
Lire

France
Le 16 décembre, la ministre française de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi Christine Lagarde a présenté en Conseil des ministres un projet de loi de régulation financière et bancaire. Ce dernier vise à mettre en oeuvre les décisions du G20 de Pittsburgh au niveau national. Il comporte deux volets : renforcer la régulation du secteur financier et améliorer le financement de l’économie pour accélérer la reprise. La ministre a également exposé le dispositif portant sur la création d’une taxe exceptionnelle sur les bonus versés en 2010 (inclus dans le texte Collectif Grand emprunt). Cette mesure concernera quelque 2 000 à 3 000 opérateurs de marché travaillant en France mais sera perçue directement auprès des banques. Elle servira à abonder le fonds de garantie des dépôts, qui sécurise les dépôts des épargnants, une idée formulée fin août par le président français Nicolas Sarkozy.
Lire

Grèce
Le Premier ministre grec George Papandréou a appelé le 19 décembre ses concitoyens à "la mobilisation générale" pour faire face à la crise financière sans précédent qui frappe le pays. "Je demande une mobilisation nationale de tout le monde, des partis, des partenaires sociaux, des forces saines du monde de l’entreprise et des travailleurs, de tous les citoyens", a lancé M. Papandréou devant le groupe parlementaire de son parti, le Pasok (socialiste), peu avant l’ouverture du débat sur le budget 2010. Ce budget est capital pour faire face à la profonde crise que traverse la Grèce en raison de l’explosion de sa dette. Le projet prévoit notamment une baisse de 3,6% du déficit public, de 12,7% du PIB en 2009 à 9,1% du PIB en 2010.
Lire

Hongrie
Le Fonds monétaire international a annoncé le 18 décembre qu’il mettait à disposition de la Hongrie une cinquième tranche de son prêt au pays, d’un montant de 788 millions €, que les autorités ne comptent cependant pas utiliser. La plus haute instance de décision du Fonds, son conseil d’administration, a voté le déblocage de cette tranche qui "contribuera à donner une assurance contre les conséquences de toute détérioration imprévue des conditions de financement externes", a indiqué le FMI. Le 16 novembre, le gouvernement de Budapest avait annoncé qu’il allait cesser de tirer sur le crédit de 11,5 milliards € accordé par le FMI en novembre 2008, étant donné l’amélioration de la situation économique. La Hongrie a reçu jusqu’ici 8,3 des 11,5 milliards accordés par le FMI, ainsi que 5,5 des 6,5 milliards € d’un prêt de l’Union européenne.
Lire

Irlande
L’économie irlandaise est sortie de la récession au 3e trimestre, son produit intérieur brut ayant augmenté de 0,3% par rapport au trimestre précédent et reculé de 7,4% sur un an, selon les statistiques publiées le 17 décembre par l’Office central des statistiques (CSO). Le Produit national brut (PNB), mesure favorite du gouvernement, car il exclut les résultats des entreprises étrangères, a baissé de 1,4% par rapport au trimestre précédent et de 11,3% sur un an.
Lire

Italie
D’après les données publiées le 17 décembre par l’Institut national de statistique italien (Istat), le nombre de travailleurs a diminué, au 3e trimestre 2009, de 0,5% par rapport au trimestre précédent et de 2,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Le taux de chômage atteint ainsi 8,2%. Le taux d’emploi a connu une inflexion, en passant de 59% en 2008 à 57,5%.
Lire

Roumanie
Le Fonds monétaire international (FMI) s’est déclaré le 16 décembre "encouragé" par l’évolution des indicateurs économiques de Roumanie et prévoit désormais une progression de 1,3% de son produit intérieur brut en 2010, contre 0,5% auparavant. "Les perspectives macroéconomiques de la Roumanie semblent meilleures qu’en novembre 2009, en raison d’une reprise de la demande extérieure", a indiqué le FMI à l’issue d’une mission de trois jours à Bucarest.
Lire

Présidence :

Croatie/Turquie
Dans le cadre de la procédure d’élargissement de l’Union le 21 décembre, le chapitre 27 des négociations avec la Turquie sur l’environnement a été ouvert. Concernant les négociations avec la Croatie, les ambassadeurs de l’Union européenne ont décidé le 17 décembre que les conditions étaient réunies pour que le prochain Conseil Affaires étrangères boucle deux nouveaux "chapitres" thématiques, concernant la libre prestation des services et l’emploi, ainsi que la politique sociale. La Slovénie continue de freiner les pourparlers, en s’opposant à l’ouverture de trois autres chapitres sur l’environnement, la pêche et la politique étrangère, de sécurité et de défense. Les négociations, qui pourraient être bouclées en 2010 et permettre une adhésion en 2011, échoppent également sur les lacunes révélées par le système judiciaire et l’administration publique croates.
Lire | Autre lien

Parlement :

Budget
Les députés européens ont adopté le 17 décembre le budget de l’Union européenne pour 2010. Il sera de 141 milliards € en engagements et de 123 milliards € en paiements, soit 1,04 % du PIB de l’Union. Les députés souhaitent donner à l’Union "les moyens de renforcer la sécurité énergétique, de stimuler la création d’emplois, de soutenir la recherche et l’apprentissage professionnel et de contribuer à la lutte contre le changement climatique". L’objectif principal du budget 2010 est de s’attaquer à la crise économique, avec un plan de relance de 2,4 milliards €. Le budget prévoit également une enveloppe de 300 millions € pour venir en aide aux producteurs laitiers. L’avis du Parlement européen en la matière n’est pourtant pas contraignant, la procédure budgétaire ayant eu lieu sous le régime juridique du traité de Nice, qui, contrairement au traité de Lisbonne, réserve au Conseil le dernier mot en matière de dépenses agricoles entre autres.
Lire | Autre lien

Microcrédit
Les députés européens ont adopté le 15 décembre un rapport sur la mise en place, dès 2010, d’un système de microcrédit européen, visant à aider les personnes vulnérables ou au chômage à lancer leur propre micro-entreprise (moins de 10 personnes et moins de 2 millions € de chiffre d’affaires). Ils ont accepté la proposition de la Commission d’allouer à ce projet une enveloppe globale de 100 millions € sur 4ans, mais se sont opposés à ce que ces fonds viennent du programme européen Progress, destiné au soutien des personnes vulnérables.
Lire

Suède
Fredrik Reinfeldt, Premier ministre suédois, a présenté le 16 décembre le bilan de la présidence suédoise de l’Union européenne devant le Parlement européen. Les députés, ainsi que le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, ont exprimé un jugement globalement positif sur la façon dont la Suède a géré les dossiers. Des critiques ont cependant été soulevées sur l’accord atteint lors du dernier Conseil européen en vue des négociations de Copenhague. Certains parlementaires se sont également montrés sceptiques sur la réelle étendue de la stratégie UE 2020 visant à développer une économie "verte" pour aider à sortir définitivement de la crise.
Lire

Prix Sakharov
Le Prix Sakharov pour la liberté de pensée a été remis le 16 décembre à l’association russe de défense des droits de l’homme "Memorial" et trois de ses représentants : Oleg Orlov, Sergeï Kovalev et Lioudmila Alexeïeva. Les lauréats, ainsi que le président du Parlement européen Jerzy Buzek, ont rendu hommage aux journalistes assassinés pour avoir défendu les droits de l’homme, notamment Natalia Estemirova et Anna Politkovskaïa. Tout en affirmant son espoir que la situation en Russie puisse s’améliorer, grâce notamment au soutien de la société russe, Sergeï Kovalev a appelé l’Union européenne à agir afin d’amener la Russie à respecter ses engagements en matière de droits de l’homme.
Lire | Autre lien

Auditions
Le Parlement européen a adopté le 18 décembre le calendrier des auditions des membres de la Commission Barroso II : la procédure débutera le 11 novembre à Bruxelles par Janusz Lewandowski, commissaire désigné au Budget et à la programmation financière, pour finir le 11 janvier avec Maria Damanaki, en charge des Affaires maritimes et de la pêche. Chaque candidat commissaire sera évalué par les commissions compétentes pour le portefeuille qui lui est attribué, sur la base de ses compétences, de son engagement européen, de son indépendance et sa connaissance du portefeuille concerné. Le Parlement européen procédera ensuite à un vote d’approbation de la Commission européenne dans son ensemble.
Lire

Conseil :

Agriculture/Pêche
Les 14, 15 et 16 décembre, les 27 ministres européens de l’agriculture et de la pêche ont discuté de l’étiquetage en matière de bien-être animal, d’une meilleure protection pour les animaux de laboratoire. Ils se sont mis d’accord sur des règles contre l’abattage illégal d’arbre. Concernant les quotas de pêche pour 2010, ils ont décidé de mettre fin à la pêche pour le requin-taupe et l’aiguillat. Les quotas de pêche augmentent de 15% pour la lotte dans le golfe de Gascogne et de 14% pour la plie en mer d’Irlande par rapport aux volumes de cette année. Ils sont reconduits à l’identique pour le cabillaud en mer Celtique, alors que la Commission proposait une baisse de 25%. Quant aux quantités allouées aux pêcheurs de sole de la Manche-Est, elles sont réduites de 20% en 2010, contre 40% initialement prévus, tandis que les prises de sole sont augmentées de 10% dans le golfe de Gascogne. Au même endroit, le quota de langoustines est réduit à 5%.
Lire

Transports
Les 27 ministres des transports et télécommunications ont signé un accord sur le transport aérien avec le Canada, une étape majeure dans l’ouverture de ce marché. Ils se sont accordés le 17 décembre sur un projet de règlement visant à renforcer les droits des passagers de bus et cars en matière d’assistance aux personnes à mobilité réduite, de compensation en cas d’accident ou retard, d’information et de gestion des plaintes. Ils ont examiné de nombreuses propositions de la Commission en matière de transport intelligent, frais de sécurité dans les aéroports, formalités à respecter par les bateaux qui transitent par les ports européens et statut de l’Autorité européenne de surveillance du GNSS (système de radionavigation par satellite) européen. De plus, ils ont autorisé la Commission à négocier un accord de coopération avec l’Organisation de l’aviation civile internationale et examiné l’état des négociations sur les services aériens avec les États-Unis.
Lire | Autre lien

Commission :

Grèce
Le commissaire européen en charge des Affaires économiques et monétaires, Joaquín Almunia, a diffusé le 15 décembre une déclaration sur la situation économique en Grèce. Il déclare prendre note de l’engagement du gouvernement du Premier ministre Papandreou à réduire le déficit et la dette publics à travers une réduction durable des dépenses et une augmentation des entrées, mais surtout avec une série de réformes structurelles dans les domaines de la sécurité sociale, la procédure budgétaire et le système fiscal. Il a toutefois affirmé que la Commission continuerait de surveiller de près la situation économique grecque et la mise en place de mesures concrètes de consolidation des finances publiques.
Lire

Telecom
Le 19 décembre, les nouvelles règles en matière de télécoms sont devenues officiellement une législation européenne, après leur publication au Journal officiel de l’Union européenne. La nouvelle réglementation, qui se compose de la directive "Mieux légiférer" et de la directive "Droits des citoyens", devra être transposée dans le droit national des 27 États membres d’ici juin 2011. Le nouveau règlement instituant l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE) est directement applicable et entrera en vigueur dans 20 jours. L’ORECE constituera un moteur pour mettre en place une réglementation cohérente en Europe, et renforcer ainsi le marché intérieur des télécoms. Cette dernière étape du processus législatif euroépen fait suite à l’accord final conclu en novembre entre le Parlement européen et le Conseil.
Lire | Autre lien

Innovation
Le 16 décembre, l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT) a annoncé la création de ses trois premières communautés de la connaissance et de l’innovation (CCI), des partenariats hautement intégrés qui rassemblent des établissements d’enseignement supérieur, des instituts de recherche et des entreprises d’excellence dans les domaines, respectivement, de l’atténuation du changement climatique et de l’adaptation à ce phénomène ("Climate-KIC"), de l’énergie durable ("KIC InnoEnergy") et de la future société de l’information et de la communication ("EIT ICT Labs"). Le lancement de ces CCI constitue une étape clef dans la mise en place de l’EIT, dont la vocation est de servir de modèle pour stimuler l’innovation en Europe et contribuer ainsi aux objectifs de la future stratégie de l’Union à l’horizon 2020.
Lire

Piraterie
Europol, l’organisme de coopération policière européen, a signé le 16 décembre un accord pour une initiative conjointe avec Interpol pour combattre la piraterie dans le golfe d’Aden. Les deux organisations ont décidé d’échanger davantage d’informations et d’encourager les États membres à utiliser Interpol comme une "base de données centrale pour collecter des informations sur des pirates présumés".
Lire

Parité
Selon un rapport adopté le 18 décembre par la Commission européenne, si la crise économique mondiale a touché davantage l’emploi des hommes, ses répercussions à long terme risquent de se faire sentir surtout chez les femmes, qui ont souvent plus de difficultés à retrouver un emploi. Le rapport pointe la lenteur des progrès réalisés en matière de parité. La Commission plaide en faveur d’une plus forte intégration de la dimension de genre dans la future stratégie de l’Union européenne pour la croissance et l’emploi, car la parité peut contribuer à la sortie de crise. Le rapport souligne en particulier l’importance de l’emploi comme rempart contre la pauvreté et l’exclusion sociale et la nécessité de politiques permettant de concilier vie professionnelle et vie privée. Ce rapport sera présenté au Conseil européen en mars 2010.
Lire | Autre lien

Microsoft
La Commission européenne a accepté le 16 décembre les engagements offerts par Microsoft pour dynamiser la concurrence sur le marché des navigateurs web, en mettant ainsi un terme à la guerre qui l’opposait au géant américain depuis dix ans et qui avait déjà coûté à ce dernier plus d’1,5 milliard € en amendes. Microsoft s’engage à offrir aux fabricants et aux utilisateurs européens le choix entre différents navigateurs web et à divulguer des informations sur l’interopérabilité, en répondant ainsi à la préoccupation de la Commission, qui considérait que la vente liée du navigateur web Internet Explorer à celle du système d’exploitation Windows pour PC constituait un abus de position dominante. Cette nouvelle possibilité offerte aux consommateurs leur permettra de bénéficier de progrès et d’innovations techniques sur le marché des navigateurs ainsi que sur des marchés connexes. Si Microsoft devait manquer à ses engagements, la Commission pourrait lui infliger une amende équivalant à 10% de son chiffre d’affaires annuel total.
Lire

Cour de Justice :

EDF
Le 15 décembre, la Cour de justice de l’Union européenne a donné raison à la France et à l’entreprise EDF dans un litige qui les opposait à la Commission européenne et portait sur un remboursement de 1,2 milliard € pour des aides jugées illégales. La Cour a annulé une décision prise en 2003 par la Commission européenne, qui avait jugé incompatibles avec le marché commun certaines mesures prises par la France en faveur d’EDF. La Commission critiquait une aide fiscale de 888,89 millions € accordée par la France à EDF. Elle estimait que cette aide avait eu pour effet "de renforcer la position concurrentielle d’EDF vis-à-vis de ses concurrents". La Commission réclamait la restitution de l’aide soit, avec les intérêts, 1,27 milliard €. Soutenu par l’Etat français, EDF avait déposé un recours en annulation de cette décision et fait valoir que l’aide constituait en fait une dotation complémentaire en capital d’un montant égal à l’exonération partielle d’impôts.
Lire

Allemagne :

Afghanistan
Le 16 décembre, quelques jours après la prolongation du mandat de la Bundeswehr au sein de l’ISAF, un débat a été organisé au Bundestag sur l’incident de Kunduz qui avait causé la mort de 142 personnes. Cette affaire avait conduit à la démission de l’ancien ministre de la Défense, devenu ensuite ministre du travail, Franz Josef Jung, ainsi que du chef d’état-major, le général Wolfgang Schneiderhan, et du secrétaire d’État à la Défense, Peter Wichert. Le SPD appelle désormais à la démission de l’actuel ministre de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg. Une commission d’enquête parlementaire s’est ouverte le 16 décembre et doit remettre ses conclusions en janvier.
Lire

Bulgarie :

Modernisation
Le Premier ministre Bulgare, Boyko Borissov, a reçu la visite du Président du Conseil européen, Herman van Rompuy, le 14 décembre dernier. Selon les deux hommes, la priorité de l’Union et de la Bulgarie est de lutter contre les effets de la crise économique. Le Président du Conseil européen a félicité la Bulgarie pour ses efforts en matière économique dans le but de rejoindre notamment la zone euro. Herman van Rompuy est même allé plus loin en affirmant que la Bulgarie est sur la bonne voie.
Lire

Espagne :

UE/Présidence
Le 16 décembre, le président du Conseil espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a indiqué que l’Union européenne aura un agenda intense avec quelques 14 sommets quand l’Espagne assurera la présidence tournante à partir du 1er janvier 2010. Les premières priorités de la présidence sont le redressement de l’économie et le rétablissement des bases pour le nouveau modèle de croissance pour les dix ans à venir. Il a indiqué qu’il était nécessaire de suspendre graduellement l’aide au secteur financier et de prendre des mesures fiscales pour faire face au déficit public. L’Espagne est prête à adopter une nouvelle stratégie européenne de croissance durable d’ici 2020. Par ailleurs, le 15 décembre, il s’est entretenu avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy à Madrid pour bien articuler la présidence tournante espagnole et la présidence stable du Conseil.
Lire | Autre lien | Autre lien

Finlande :

Influence
La ministre finlandaise des migrations et des Affaires européennes, Astrid Thors, a présenté le 16 décembre un rapport sur l’influence de la Finlande au sein de l’Union européenne. Ce rapport analyse la manière dont les affaires européennes sont traitées en Finlande et propose un certain nombre de mesures pour renforcer l’influence de ce pays dans l’UE, notamment auprès de la Commission européenne qui dispose du monopole de l’initiative législative. Pour être efficace, le lobbying doit en effet se faire le plus en amont possible dans la procédure législative. Il doit par ailleurs répondre à des objectifs et des priorités définis au niveau des ministères mais aussi du gouvernement.
Lire

France :

Afghanistan
Le 16 décembre, le ministre de la Défense, Hervé Morin, a évoqué devant l’Assemblée nationale trois "options" pour la France en Afghanistan, dont l’envoi de "moyens militaires supplémentaires" en "fonction des conclusions de la conférence de Londres" prévue le 28 janvier. "C’est à l’issue et seulement à l’issue de cet examen que la France et l’Allemagne décideront de leur participation ou non à un renforcement par des moyens que nous déterminerons ensemble", a déclaré Hervé Morin à l’issue d’un débat sans vote sur la situation en Afghanistan. Cette participation "peut prendre plusieurs formes", un "renforcement de notre aide au développement", une "aide à la formation de la police ou de l’armée" afghanes ou "l’envoi de moyens militaires supplémentaires", comme le réclame Washington. Ces "différentes options sont sur la table et seront déterminées en fonction des conclusions de la conférence de Londres", a-t-il spécifié.
Lire

Conjoncture
Selon les prévisions publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), la reprise se confirme en France mais sera "laborieuse et fragile" début 2010, la consommation des ménages, traditionnel moteur de la croissance, fonctionnant au ralenti tandis que le chômage continuera à augmenter. Dans un contexte mondial "modérément porteur", "nous ne prévoyons pas d’accélération de l’économie française d’ici la mi-2010". La croissance française progresserait sur un rythme lent, semblable à celui enregistré depuis la sortie de récession au 2e trimestre 2009 : une hausse du produit intérieur brut (PIB) de l’ordre de 0,3 à 0,4% par trimestre. Une performance "modeste" qui placerait la France "dans la moyenne des pays développés", entre ceux qui connaissent une "reprise franche" comme l’Allemagne et les Etats-Unis et ceux qui peineraient à sortir de la récession, à l’instar de l’Italie, de l’Espagne ou du Royaume-Uni. En 2009, le PIB reculerait de 2,3%, selon les derniers calculs de l’Insee.
Lire | Autre lien

Helios 2B
Le satellite d’observation militaire Hélios 2B a été lancé le 18 décembre depuis Kourou (Guyane) par une fusée Ariane qui l’a placé avec succès sur une orbite polaire héliosynchrone. Le PDG d’Arianespace Jean-Yves Le Gall s’est félicité de ce "nouveau succès". Il s’agit du 35e succès consécutif d’un tir d’Ariane 5 et du 277e satellite lancé par une fusée Ariane en 30 ans.
Lire

Grèce :

Corruption
Les responsables des partis grecs se sont rencontrés le 15 décembre à Athènes à la demande du Premier ministre, George Papandréou, et sous l’égide du Président de la République, Karolos Papoulias, afin de faire un point sur les questions de corruption et de lutte contre la fraude fiscale. Le Premier ministre cherche à "donner une nouvelle crédibilité" du pays au monde. Le pays fait, en effet, l’objet d’une crise de confiance en raison notamment de l’explosion de sa dette et de son déficit, respectivement de 12,7% et 113,4% du PIB.
Lire | Autre lien

Hongrie :

Serbie
Les ressortissants de Macédoine, du Monténégro et de Serbie peuvent depuis le 19 décembre entrer dans l’Union européenne sans visa, suite à la décision du Conseil des ministres du 30 novembre. Les évolutions se font déjà sentir puisque la ligne aérienne Budapest-Belgrade a réouvert le 14 décembre après 17 ans d’absence. Seuls 300 kilomètres séparent les deux capitales. Par la route ou par le train, le trajet prend environ huit heures.
Lire

Italie :

Commerce
D’après les données publiées le 16 décembre par l’Institut national de statistique italien (Istat), les flux commerciaux entre l’Italie et l’Union européenne ont enregistré en octobre 2009, par rapport à la même période de l’année précédente, une diminution de 25,4% en ce qui concerne les exportations et de 20% pour les importations. Le pays a enregistré un solde commercial négatif à hauteur de 825 millions €, alors qu’en octobre 2008 il enregistrait un actif de 304 millions €. Par rapport à septembre 2009, Istat relève une diminution de 2,8% des exportations et de 1,6% des importations.
Lire

Lituanie :

Energie
La présidente lituanienne, Dalia Grybauskaitė, le président letton, Valdis Zatlers, et le président estonien, Toomas Hendrik Ilves, se sont rencontrés à Vilnius le 16 décembre afin de discuter des perspectives de création d’un marché commun de l’énergie des pays baltes et des pays nordiques et d’aboutir à une indépendance énergétique. Les présidents sont parvenus à un accord afin que les projets régionaux énergétiques soient financés par les fonds de l’Union européenne en vertu des nouvelles perspectives financières qui débuteront en 2014.
Lire | Autre lien

Parité
La présidente de Lituanie, Dalia Grybauskaitė, et le président de Lettonie, Valdis Zatlers, ont officiellement ouvert le 16 décembre, à Vilnius, l’Institut Européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes, seule agence de l’Union parmi les 36 créées dont le siège se situe dans l’un des 3 pays Baltes.
Lire

République tchèque :

Taux
La Banque nationale tchèque a décidé le 16 décembre de baisser son taux directeur principal, le taux repo (taux de refinancement) de 25 points à 1%, ce qui constitue son niveau le plus bas depuis la création de la Banque en 1993. Ce geste a surpris le marché, la plupart des analystes ayant prévu que la Banque maintiendrait ses taux inchangés, à l’instar de la Banque centrale européenne.
Lire

Roumanie :

Commmémoration
Les commémorations célébrant les 20 ans de la chute du régime communiste dictatorial de Nicolae Ceausescu ont débuté le 17 décembre dans la ville de Timisoara, symbole des premières manifestations contre le régime. Après Timisoara, les manifestations avaient gagné Bucarest à partir du 21 décembre, amenant le 22 décembre 1989, le dictateur et sa femme à la fuite. Ceux-ci furent rattrapés et exécutés le 25 décembre. L’effondrement du régime communiste en Roumanie se distingue des autres pays en ce qu’il a été accompagné d’évènements sanglants. Lors du soulèvement, plus de mille personnes avaient été tuées, près de 3 500 blessées.
Lire

Gouvernement
Le président roumain Traian Basescu, fraîchement réélu, a reconduit le 17 décembre Emil Boc, comme Premier ministre. Le Premier ministre roumain en exercice, Emil Boc, chargé par le président Traian Basescu de former un nouveau gouvernement, a annoncé le 20 décembre la liste de son équipe qui comprend des membres du Parti démocrate libéral (PDL), du Parti de la minorité magyare (UDMR) et des "indépendants". Le nouveau gouvernement compte 17 membres dont le Premier ministre, Emil Boc, et un vice-Premier ministre, Bela Marko membre de l’UDMR. Sur les 15 ministres proposés, six font partie de l’exécutif en fonction, tandis que neuf sont de nouveaux venus.
Lire | Autre lien

Royaume-Uni :

Afghanistan
Lors d’une déclaration devant la Chambre des communes le 14 décembre, le Premier ministre britannique Gordon Brown a annoncé, suite à sa visite en Afghanistan, un renforcement des équipements pour un montant de 10 millions £, et notamment contre les engins explosifs improvisés (IED : Improvised Explosive Device). Gordon Brown a par ailleurs annoncé que la conférence sur l’Afghanistan, qui se tiendra à Londres le 28 janvier 2010, portera essentiellement sur la sécurité, la réintégration, le développement économique et la coordination des efforts internationaux en Afghanistan.
Lire

Slovaquie :

OTAN
La Slovaquie a annoncé le 14 décembre qu’elle allait diminuer le nombre de ses troupes présentes au Kosovo, passant de 140 à 20 en 2010. En parallèle, elle devrait doubler le nombre de troupes engagées en Afghanistan. A l’heure actuelle, 245 soldats y sont déployés.
Lire | Autre lien

Albanie :

Eurocopter
Le gouvernement albanais et la société Eurocopter, filiale du groupe européen d’aéronautique et de défense EADS, ont signé le 17 décembre le contrat portant sur la livraison de cinq hélicoptères à l’Albanie, a déclaré le ministre adjoint de la Défense, Arjan Starova. Le Secrétaire d’Etat français chargé des Affaires européennes, Pierre Lellouche, s’est félicité également de la signature de cet accord, saluant "le choix européen de l’Albanie".
Lire | Autre lien

Serbie :

Pays-Bas
Le ministre serbe des Affaires étrangères, Vuk Jeremic, a déclaré le 16 décembre à la suite d’une rencontre avec son homologue des Pays-Bas, Maxime Verhagen, que la Serbie a fait de l’adhésion à l’Union européenne une priorité. Par conséquent il a affirmé le souhait de la Serbie de collaborer pleinement avec le Tribunal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Le ministre néerlandais a assuré la Serbie de son soutien en rappelant toutefois qu’elle serait nécessairement conditionnée par une collaboration effective avec le TPIY et l’arrestation de l’ancien chef militaire Ratko Mladic. Cette rencontre met fin à l’existence de relations tendues entre les deux pays depuis près d’un an et demi. Les Pays-Bas ont accepté de lever leur véto sur l’application d’un accord de libre échange entre la Serbie et l’Union en raison des efforts constatés.
Lire | Autre lien

UE/Candidature
La Serbie a décidé de déposer sa candidature à l’Union européenne, a déclaré le 19 décembre à la presse le Premier ministre serbe, Mirko Cvetkovic, en espérant que cela pourra être fait d’ici la fin de l’année.
Lire

OMC :

Banane
Le 15 décembre, l’Union européenne et les pays producteurs d’Amérique latine ont paraphé un accord historique mettant fin à plus de 15 ans de "guerre de la banane", qui pourrait offrir un "ballon d’oxygène" aux négociations sur la libéralisation des échanges. L’accord, paraphé à Genève, conclut l’une des "sagas" les plus "sensibles" et "complexes" jamais portées devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a commenté son directeur général, Pascal Lamy. Fruit d’un compromis qui convient à toutes les parties, l’accord met un terme au conflit qui oppose depuis plusieurs décennies l’UE et les grands producteurs latino-américains, rejoints par les Etats-Unis. Le nouvel accord prévoit ainsi que l’UE abaisse graduellement ses droits de douane sur les bananes de 176€ la tonne actuellement à 114€ d’ici 2017. Le premier palier de 148€ doit être appliqué dès que l’accord sera signé par les parties, soit dans 4 mois.
Lire

ONU :

Climat
Le 19 décembre, plusieurs chefs d’État et de gouvernement se sont entendu sur un accord préliminaire sur le climat à la Conférence sur le changement climatique de Copenhague. Cet accord a été conclu suite à des négociations de haut niveau au sein d’un cercle restreint composé d’une trentaine de pays, dont notamment l’Union euroépenne, la Chine, l’Inde et les États-Unis. Cet accord comprend notamment un consensus autour de l’objectif des deux degrés ainsi qu’autour des moyens alloués au financement climatique. Il est convenu d’un engagement des pays industrialisés à hauteur de 30 milliards $ entre 2010 et 2012 en faveur des pays en voie de développement. La mobilisation d’un financement des besoins des pays en voie de développement à partir de 2020 a également été pris en compte et a été estimé à 100 milliards $ par an à partir de 2020. Une prochaine conférence se tiendra à Bonn dans 6 mois pour aller plus loin.
Lire | Autre lien | Autre lien

OTAN :

Russie
En visite à Moscou le 16 décembre, le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a demandé à la Russie de renforcer sa coopération en Afghanistan en fournissant des hélicoptères. Le secrétaire général de l’Otan a aussi indiqué que Moscou pouvait apporter son aide dans le domaine de la formation des policiers afghans et dans celui de la lutte contre le trafic de drogue. L’Otan et la Russie ont relancé début décembre leur coopération, gelée depuis la guerre du mois d’août 2008 en Géorgie. La visite de M. Rasmussen à Moscou est la première en Russie d’un secrétaire général de l’Alliance atlantique depuis 2007.
Lire | Autre lien

Eurostat :

Agriculture
Le revenu des agriculteurs européens a baissé de 12,2% en 2009, d’après les données publiées le 18 décembre par Eurostat, principalement à cause de la baisse de 10,9% de la valeur de la production agricole. Les plus fortes baisses seraient observées en Hongrie (-35,6%), en Italie (-25,3%), au Luxembourg (-25,1%), en République Tchèque (-24,1%), en Irlande (-22,3%), en Allemagne (-21%), en Autriche (-20,4%) et en France (-19,8%), et les plus fortes hausses au Royaume-Uni (+14,3%), à Malte (+9,1%) et en Finlande (+2,6%).
Lire

Commerce extérieur
D’après les estimations publiées par Eurostat le 18 décembre, la zone euro a enregistré en octobre 2009 un excédent du commerce extérieur de 8,8 milliards € avec le reste du monde comparé à -1,2 milliard en octobre 2008. Par rapport au mois de septembre, les exportations ont baissé de 0,2% et les importations de 2,2%. Pour ce qui est de l’Union, on enregistre un déficit de 3,8 milliards €, en nette amélioration par rapport au déficit de 18,3 milliards de l’année précédente. Par rapport à septembre 2009, les exportations de l’Union ont progressé de 0,2% tandis que les importations ont reculé de 1%.
Lire

Etrangers
Selon les chiffres publiés le 16 décembre par Eurostat, au 1er janvier 2008, 30,8 millions de ressortissants étrangers vivaient dans les États membres de l’Union européenne, 11,3 millions d’entre eux étant ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne. Les 19,5 autres millions étaient des ressortissants de pays tiers, dont 6 millions de citoyens d’autres pays européens, 4,7 millions d’Afrique, 3,7 millions d’Asie et 3,2 millions du continent américain. Les ressortissants étrangers constituaient 6,2% de la population totale de l’Union européenne. En 2008, le plus grand nombre de ressortissants étrangers se situait en Allemagne (avec 7,3 millions), en Espagne (5,3 millions), au Royaume-Uni (4 millions), en France (3,7 millions) et en Italie (3,4 millions). Plus de 75% des ressortissants étrangers de l’Union européenne vivaient dans ces États membres.
Lire

Inflation
Selon les chiffres publiés le 16 décembre par Eurostat, le taux d’inflation annuel de la zone euro a été de 0,5% en novembre 2009, contre -0,1% en octobre. Un an auparavant, il était de 2,1%. Le taux d’inflation mensuel a été de 0,1% en novembre 2009. Le taux d’inflation annuel de l’UE a été de 1,0% en novembre 2009, contre 0,5% en octobre. Un an auparavant, il était de 2,8%. Le taux d’inflation mensuel a été de 0,2% en novembre 2009.
Lire

PIB
Selon les chiffres publiés par Eurostat le 15 décembre, en 2008, le PIB par habitant au Luxembourg, exprimé en standards de pouvoir d’achat (SPA), a été plus de deux fois et demie supérieur à la moyenne de l’Union européenne, tandis que celui de l’Irlande et des Pays-Bas était d’environ un tiers au-dessus de la moyenne. L’Autriche, le Danemark, la Suède, la Finlande, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique se situaient entre 15% et 25% au-dessus de la moyenne de l’Union européenne. La France, l’Espagne et l’Italie ont enregistré un PIB par habitant entre 0% et 10% au-dessus de la moyenne de l’Union européenne, tandis que Chypre, la Grèce et la Slovénie se situaient entre 0% et 10% au-dessous de la moyenne.
Lire

Etudes/Rapports :

Diplomatie
Le numéro de janvier 2010 de la revue "The World Today" publiée par Chatham House comporte notamment un article sur le service diplomatique européen. Il s’intéresse également à l’Ukraine et aux conflits énergétiques en Europe et en Asie.
Lire

Présidence suédoise
L’Institut suédois d’études européennes (SIEPS) publie une étude intitulée "The Swedish Presidency : European Perspectives" (La présidence suédoise : perspectives européennes). Il propose une analyse de la présidence suédoise vue de Paris, de Bruxelles, de Prague et de Madrid, mais également vue de Stockholm.
Lire

Publications :

UE/Intégration
Les éditions Nomos publient le Livre 2009 de l’intégration européenne (Jahrbuch der Europäischen Integration 2009), sous la direction de Werner Weidenfeld et Wolfgang Wessels. Depuis 29 ans, cet ouvrage retrace chaque année les grandes évolutions de l’intégration européenne. Près de 80 auteurs y ont contribué.
Lire | Autre lien | Autre lien

Mondes
Le ministère des Affaires étrangères et européennes publie, en partenariat avec les Editions Grasset, une nouvelle revue intitulée Mondes, les Cahiers du Quai d’Orsay. Cette publication souhaite mieux faire connaître les enjeux de la politique étrangère française et de proposer à un large public les réflexions et analyses du Quai d’Orsay. Écrits pour l’essentiel par les diplomates en poste à l’étranger ou à Paris, les articles publiés dans Mondes, les Cahiers du Quai d’Orsay illustrent la richesse intellectuelle et conceptuelle de la diplomatie française et contribuent au débat d’idées international. La revue accueille les signatures de chercheurs et d’observateurs français et étrangers.
Lire

Culture :

Essen/Culture
Une année trépidante attend les amateurs d’art et de culture, en 2010, à Essen et dans le bassin de la Ruhr. L’ancienne région minière, reconvertie en un pôle culturel innovant et dynamique, portera l’an prochain le prestigieux titre de "Capitale européenne de la culture". Elle a été choisie par l’Union européenne en 2006, aux côtés de Pécs (Hongrie) et d’Istanbul (Turquie). 53 villes du bassin de la Ruhr participeront à l’événement. Plus de 2 500 manifestations culturelles sont prévues sous le slogan "Le changement par la culture - la culture par le changement". Le coup d’envoi sera donné le 9 janvier à la mine du Zollverein.
Lire | Autre lien | Autre lien

Chopin 2010
Les autorités polonaises ont annoncé le 16 décembre un vaste programme de manifestations culturelles qui marqueront en 2010, en Pologne et dans le monde, le bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin. L’année Chopin, compositeur né le 1er mars 1810 à Zelazowa Wola près de Varsovie, s’ouvrira officiellement le 7 janvier par un concert du pianiste chinois Lang Lang, à la Philharmonie de Varsovie.
Lire

Vienne/Concerts
Les 31 décembre et 1er janvier auront lieu à Vienne les traditionnels concerts classiques de la Saint-Sylvestre et du Nouvel An, organisés par l’Orchestre de Vienne de la Hofburg. Le changement d’année sera ainsi fêté comme tous les ans sur les airs de valses et d’opérettes les plus connus de Johann Strauss et de Wolfgang Amadeus Mozart.
Lire