Ethique Info

Accueil > éthique > L’affaire Courjault

Du nouveau ?

L’affaire Courjault

Quels débats !

mercredi 17 juin 2009, par Picospin

Cet acte ne serait donc pas du à un déni de grossesse comme l’on suggéré les experts - et non des moindres - qui ont défendu avec une extrême vigueur et une louable conviction la thèse du déni de grossesse.

Est-ce que cet aveu de dernière minute et la thèse du déni de grossesse défendue en particulier par une autorité médicale internationale et des psychiatres de haut niveau sont compatibles ? Cette question mérite d’être posée car pour le profane que nous représentons, cette éventualité n’a guère été disséquée, faute de notions détaillées et objectives sur cette pathologie nouvellement révélée. Dans ces conditions et sous réserve de développements ultérieurs, le problème de la culpabilité ou de la relative innocence de l’accusée reste entier à moins que tout le monde s’accorde pour juger ce délit sous l’angle des circonstances atténuantes quelle que soit la version retenue et accréditée. Serait-il opportun d’interroger sur toutes ces questions une nouvelle fois les témoins principaux de cette affaire, à la lumière des aveux de dernière minute et de la prise en compte ou non du fameux syndrome de déni de grossesse dont le symétrique serait constitué par "la grossesse nerveuse" qui se caractérise au contraire par l’apparition de tous les signes physiologiques de cette dernière sans aucune nidation de l’oeuf dans l’utérus de la mère supposée. Intéressant sujet de réflexion même si cette éventualité n’est peut-être pas aussi fréquente qu’on ne l’affirme dans l’entourage du procès.
Ce procès montre une fois de plus que le jugement des hommes constitue une tâche difficile et ingrate tant sont complexes les mécanismes psychiques, physiologiques et inconscients des acteurs et leur déchiffrage, sinon décryptage par tous ceux qui sont chargés de les dénouer au nom de la justice du peuple.
C’est en tout cas cette interrogation que j’ai annoncée sur Twitter pour permettre au plus grand nombre de s’intéresser à un cas de cette nature, puisque aussi bien nous avons promis que le complément d’enseignement de l’éthique que nous nous proposons de mettre à la disposition des lecteurs et internautes serait constitué par des exemples de cas tirés des médias en vue d’en analyser le contenu, le signifiant et les conséquences disponibles pour l’apprentissage de renseignements et de connaissances d’ordre éthique.