Ethique Info

Accueil > Société > La crise et l’Europe

La crise et l’Europe

lundi 6 octobre 2008, par Picospin

Allemagne et Irlande par exemple, quand on regrette la faiblesse
des institutions européennes, alors il n’y a qu’un seul remède :
agissons dans le cadre européen, le plus unis possible, pour
trouver et appliquer en commun des solutions qui conviennent à
l’ensemble.

Ce qui veut dire, faute d’une unité et d’un pouvoir
politique européens (il est étonnant de voir certains de ceux qui > ont coulé le projet de constitution européenne, L.Fabius par
exemple, déplorer cette absence), utiliser toutes les ressources
des institutions et des textes existants (et il y en a) pour
parvenir à mettre en œuvre ces remèdes communs.
Ceci pour l’immédiat ; à plus long terme (pas beaucoup plus long),
il s’agit de faire comprendre à tous les citoyens européens que
sans réaliser cette mise en commun des moyens, sans agir de
concert, sans but commun, les pays membres de l’UE, dans la
conjoncture actuelle et tel qu’on peut voir les choses évoluer,
n’ont aucune, strictement aucune chance de s’en sortir par leurs
propres moyens. Je dirai crûment : on s’unit ou on crève. C’est
facile à comprendre, non ?
Des voix s’élèvent parmi les hommes politiques et les experts
européens, qui dénoncent le risque pour l’Europe des comportements
actuels, risque d’un éclatement de l’Europe et d’un retour à l’état
antérieur. On a peine à y croire, peut-être justement parce que l’on
ne veut pas y croire. Mais si c’était vrai, resterions nous sans
réaction ?

J2C