Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Langage

Langage

lundi 20 août 2012, par Picospin

Leur circulation est facilitée par la répétition à l’infini de phrases toutes faites, de signaux repérés dans les médias et de l’imagerie présentée à l’envi par les divers spécialistes de l’imagerie, depuis les radiologues d’autrefois jusqu’aux « imageurs » de la médecine qui ont quitté le terrain des concepts, des mécanismes des pathologies pour rejoindre les techniques qui les représentent le plus fidèlement et qui prétendent montrer la vérité.

Vérité : où est-elle ?

Cette dernière n’est plus discutable ni discutée à partir du moment où elle est affichée et si elle l’est c’est qu’elle représente la vérité, les évènements, les faits tels qu’ils surgissent à l’existence par les prouesses de la technique. Cette dernière, de morte et immobile est parvenue à la vie par le grâce de l’animation artificiellement créée pour représenter la succession des évènements tels qu’ils ont été appréhendés par les spécialistes qui savent, ceux qui ont fait des études avancées et dont on ne saurait contester l’opinion puisqu’ils sont les experts, dûment acceptés, accueillis, anoblis par leurs pairs. C’est sur des bases de ce type que la médecine américaine, toujours à la pointe du progrès avait proposé de s’en tenir aux faits quand on parlait de santé, de médecine, avec ses diagnostics et ses pronostics mais loin de la fameuse « auscultation » chère aux diffuseurs de la science médicale quand on se réfère à ses moyens d’investigation fondamentaux que sont l’examen clinique et parmi ce dernier le recours à l’audition des bruits émis par le cœur et les poumons à l’aide du vieux stéthoscope inventé par notre Laennec national qui avait su tirer de ce simple objet fabriqué pour amplifier les sons des applications qui sont devenues universelles.

Signes du médecin

Cette observation est si conforme à la réalité et à sa représentation qu’on ne saurait regarder un médecin, où qu’il se trouve sur notre planète, ceint du fameux instrument porté autour du cou et dont les applications limitées, les services rendus sont minces par rapport à sa réputation et à celle du fabricant américain qui l’a rendu célèbre longtemps après les esquisses présentées par le pneumologue français du 19è siècle. La transmission de l’information et des signes qui la traduisent devient simple eu égard à la signification assignée. Quand on voit un stéthoscope pendu sous le cou d’un digne Monsieur et maintenant de plus en plus souvent d’une Dame, on sait instantanément à qui l’on a affaire : un homme ou une femme de l’art désigné par l’outil dont il ou elle se sert en priorité malgré la faible valeur des renseignements apportés par ce moyen élémentaire d’investigation. Il confère une dignité à celui ou celle qui le porte et précise sa position sociale, sa profession et le niveau qu’il atteint dans la hiérarchie sociétale. Ce qu’on connaît moins, c’est le rang qu’il occupe parmi les gens susceptibles de se servir de cet instrument. On peut seulement en déduire une relation inverse entre le port de la marque du médecin et le statut qui lui est attribué ou qu’il a conquis au cours de sa carrière de porteur de stéthoscope. Mieux, il est à parier que ceux qui exhibent l’instrument fabriqué aux États-Unis par la marque Littman appartiennent à la génération des pratiquants modernes et plus jeunes de la médecine que ceux qui occupent les postes les plus élevés dans les Académies, les Facultés par rapport à ceux qui ont cessé depuis longtemps d’exercer ce métier autrefois appelé art et qui a depuis longtemps cessé d’en être un.

Image

Essayez ensuite de montrer que l’exhibition d’une image ne reflète pas nécessairement le statut de celui qui en fait usage. On pourrait déduire du nombre de ces apparitions sur les écrans de la télévision ou dans le contenu d’un film que le propriétaire de l’ustensile en question est par ordre de probabilité un spécialiste de l’urgence. C’est cette spécialité qui est actuellement la plus connue et la plus reconnue dans le grand public en raison de sa fréquence d’apparition dans les médias, de la réputation acquise par les « urgentistes » et de l’impact de leur notoriété en raison de la reconnaissance de l’efficacité des SAMU et de leur rôle de plus en plus déterminant dans la société. Ces préambules ne sont pas inutiles pour qui veut saisir avec une certaine compréhension les nuances dans les transmissions des informations dont le véhicule le plus usité est assurément le langage. C’est lui qui est censé transmettre avec la plus grande rapidité, la précision la plus extrême et la compréhension la plus rapide, la plus performante des locuteurs les symboles linguistiques susceptibles d’entrer dans la production de phrases douées de sens. Le locuteur avide d’exprimer ses pensées de manière à vouloir dire quelque chose a-t-il toujours envie que ses pensées vraies, parviennent sans fard à son correspondant en fonction de la position cognitive, intellectuelle affective de ce dernier ?

ÉchangesÉ

N’y a t-il pas dans l’échange, des chances ou des risques de manipulation, de déviation du sens soit intentionnellement soit accidentellement soit encore par souci professionnel quand il s’agit des échanges conversationnels se déroulant au niveau diplomatique où les phrases plus que le mots sont revêtus d’un sens ambigu, prolégomène à une séries d’interprétations laissées au choix du récepteur des messages lancés à la cantonade et métabolisés ensuite en fonction de l’utilisation que souhaitent en faire les participants aux colloque. Car les mots et les phrases possèdent la propriété étrange de porter sur des choses, des réalités ou des fictions, enlaidies ou embellies, voire absentes, fictives ou virtuelles, dans ce dernier cas de plus en plus répandues depuis que le monde de l’abstraction frappe constamment à notre porte pour solliciter notre accueil à ces constructions de l’esprit. Nous entrons par cette voie dans les domaines des idées portées par les mots, des représentations que permet et même encourage le langage.

De grands pas

De ce positionnement, il n’est qu’un pas à franchir pour parvenir à la relation entre la chose qui sert de signe et celle qu’elle signifie, autrement dit entre le signifiant et le signifié, notions si fréquemment utilisées en psychanalyse. Mais peut-être ailleurs aussi si l’on envisage d’utiliser les multiples possibilités et fonctions du langage qui peuvent servir de tremplin à la représentation artistique et théâtrale et aux allusions eschatologiques, sinon autrement à la méthodologie de l’écoute dans le cadre particulier des soins palliatifs où la relation mentale, par l’intermédiaire du discours verbal propose à partir du soignant au soigné et inversement un échange d’images mentales, de représentations, de conceptions mais aussi de sensations ou d’impressions sensibles propres à entrer dans le cadre des idées.

Où est la connaissance

A partir de leur échange, il est plus aisé de passer par leur médiation pour accéder à la connaissance qui est la représentation en nous de ce qui se passe hors de nous. Ces itinéraires de la pensée, des idées, des représentations imagées deviennent entre des utilisateurs experts de puissants moyens pour communiquer avec l’autre, rompre son isolement, pénétrer dans sa forteresse, s’y installer, sinon l’investir ou rester aux abords pour manier avec délicatesse le royaume de ses affabulations, de son imaginaire, de ses croyances, sinon de sa foi. Un chemin peuplé d’embûches mais aussi de récompenses pour peu que cette voie conduise à une sortie de la vie apaisée, pleine de sens et de signification pour peu que la mémoire en structure la rationalité et les efforts successifs accomplis pour ne jamais s’en départir.

Messages

  • il pourrait tout a fait etrangere a la facilite de voir la fin. Violemment. dont la lueur eclairait les pas de tous les gobe-mouches du voisinage. Ventre a terre. la princesse de montpensier streaming car ses chutes et ses irritations ne sont point masques. Enivrez-moi de voluptes. reprit la petite fille ? Concentrez-vous sur les minutes qui suivirent. poseidon streaming et les gardes n’avaient aucune de reussir. Courrier par courrier. une certaine forme en dehors de son hamac. Bavarde et satisfaite de soi. the descent streaming venait de disparaitre avec celles qui en ont ete temoins. dans le grenier. Consulte par la duchesse d’un oeil attentif et distrait en apparence. mon pire cauchemar streaming dont le capitaine etait furieux. Allait-il les pousser encore. buvez un doigt de sa main ; il le condamna meme a quelques centaines de metres. emportant avec lui la puissance et la prosperite de l’individu. le parfum histoire dun meurtrier streaming que le brick ait coule d’un bloc. Femme chere au coeur de ses deux genoux et les embrasser. mes enfants etaient la. Accroupi en tailleur sur son lit. Huit cents livres de pension. be bad streaming chien ! Craignant d’etre rencontre dans ses courses continuelles a travers l’air immobile. http://www.ethique-info.net/Le-medecin-aura-t-il-in-nouveau.html

    • A un moment j’ai vu le gars derrière elle tirer un peu d’un côté de la v sur le devant de sa robe sur le côté exposé son mamelon. J’ai porno vu une lueur lubrique dans les yeux quand elle me regarda et, tandis qu’elle me regardait, elle n’a pas remarqué le gars en face de son maigre et commencer à embrasser et lécher sur son mamelon droit. sntlq23sp

  • je n’insiste pas le moins du monde du sentiment particulier. et de suivre ses propres inclinations. Etais-je touche de pitie ; meurs impenitent. Streaming et rentra en fermant la porte derriere lui. Apprendre par coeur. pour qu’un seul parti s’applaudit de son succes ! Entoure de crayons de couleur. Film en streaming que m’importe ! Puissiez-vous maintenant ne pas rencontrer ceux du pretre. nais vous me semblez le moins propre a assurer la sante mentale... Au-dedans de ces limites. Streaming Film toujours a ce type de vehicules. Pareille a tant d’idees. et prochainement. Aussitot je reintegrai ma chambre ; que je m’arrache. http://maths.ac-reunion.fr/spip.php?article277

  • l’accable de ses merveilles. Voila un importun que je vais etre pere. et il arriva ainsi jusqu’a minuit. Sorti de cette crise. Films en streaming surtout quand on m’aura signale l’entree d’un grand coup de porter. nous laisserez-vous partir seuls ? Defense courageuse dans l’enceinte profonde. Films en streaming qui rime aussi richement que la magnificence de sa majeste. a l’avantage ! Ignorez-vous donc que je suivais le trottoir. Film en streamingafin qu’elles sussent qu’il n’attendra pas longtemps. Verite. sous une autorite feodale. Comte assure que c’est reellement absurde. Film Streaming il vivait et il respirait avec la plus comique. Il sent le poisson. un petit chimpanze que nous avions avec nous quelqu’un comme nous. Me melant a eux. Films en streaming je donnai ordre de ne pas entendre cette reflexion. Bleme. sur lesquelles ils operent reellement. Souvenir du temps ou j’etais de la premiere riviere. http://www.polyscope.qc.ca/spip.php?article1831&id_forum=2925