Ethique Info

Accueil > Politique > Le réflexe de Pavlov est déclenché chez Sarah Palin

Est-ce que ça chauffe en Alaska

Le réflexe de Pavlov est déclenché chez Sarah Palin

Au risque de faire fondre les glaces

samedi 11 octobre 2008, par Picospin

Pourquoi maréchal, on ne le saura jamais puisqu’il a disparu de la surface de la terre depuis cette glorieuse époque pour être empaillé comme un vulgaire gibier de chasse par les spécialistes en nécrophilie du Kremlin.

Un génie de la physiologie

Au cours des années 1890, Pavlov réalisa une expérience sur la fonction gastrique du chien en recueillant par l’intermédiaire d’une fistule les sécrétions d’une glande salivaire pour mesurer et analyser la salive produite dans différentes conditions en réponse à une excitation provoquée par l’ingestion d’aliments. Ayant remarqué que les chiens avaient tendance à saliver avant d’entrer réellement en contact avec les aliments, il décida d’étudier plus en détail le mécanisme de cette « sécrétion psychique ». Il s’avéra que ce phénomène était plus intéressant que la simple chimie de la salive, et ceci le conduisit à modifier ses objectifs : dans une série d’expériences, il variait les stimuli survenant avant la présentation des aliments. C’est ainsi qu’il découvrit les lois fondamentales de l’acquisition et de la perte des « réflexes conditionnels », c’est-à-dire, les réponses réflexes, comme la salivation, qui ne se produisaient que de façon conditionnelle dans des protocoles expérimentaux spécifiques chez l’animal. Ces expériences, réalisées au cours des années 1890 et 1900, ne furent connues des scientifiques occidentaux que par des traductions isolées. Pavlov était un expérimentateur habile et méthodique jusque dans ses heures de travail et ses habitudes. C’est ainsi qu’il s’asseyait pour déjeuner à 12 heures, allait se coucher chaque soir au même moment, nourrissait toujours ses chiens à la même heure chaque nuit et chaque année il ne manquait pas de quitter Leningrad pour l’Estonie où il passait ses vacances le même jour. Cette conduite changea quand son fils Victor fut tué au service de l’Armée Blanche. En 1904 il fut le premier Russe à recevoir le prix Nobel et exposa en russe ses travaux ce qui fut à l’origine d’une contre-sens qui a perduré jusqu’à nos jours puisque l’on continue à parler encore de « réflexes conditionnés » alors que « réflexes conditionnels » est scientifiquement plus exact. C’est dans ces conditions que notre réflexe se déclencha uniquement à l’écoute du mot Pavlov comme mon chien se met à saliver quand il entend le mot soupe prononcé par sa maitresse ou que mon chat se met à table quand il entend cliqueter la vaisselle.

Prix Nobel

C’est dans les mêmes conditions que mon esprit se mit sérieusement en route lorsqu’il entendit ce matin le mot éthique qui, comme vous le savez, est l’objet de toute notre sollicitude et de tous nos investissements même si ces derniers tombent au plancher, suivant en cela l’évolution de la bourse mais non pas celle de la température extérieure qui nous gratifie d’un merveilleux été dit indien même s’il se manifeste surtout en Europe où cette ethnie est sérieusement menacée de disparition comme on le dit maintenant des nombreuses espèces animales vouées à la disparition. Voici les raisons de cette excitation salivaire transférée dans la sphère cérébrale, où les dopaminergiques relaient puissamment leurs frères si ce ne sont leurs opposants héréditaires dits cholinergiques. Les travaux de Pavlov sur les réflexes conditionnels ont eu une grande influence non seulement sur la science, mais également sur la culture populaire. On utilise souvent l’expression « chien de Pavlov » pour décrire quelqu’un qui réagit de façon instinctive à une situation, plutôt que d’utiliser son esprit critique. Le conditionnement pavlovien était un thème important dans le roman d’Aldous Huxley, "Le Meilleur des mondes". On croit généralement que Pavlov faisait toujours savoir que les aliments allaient arriver en appuyant sur une sonnette. Pourtant, ses écrits et rapports suggèrent qu’il utilisait une large variété de stimulus, y compris des sifflets, des métronomes, des fourchettes qu’il faisait résonner, en plus des stimulus visuels habituels. Quand, au cours des années 1990, il est devenu plus facile pour les scientifiques occidentaux de visiter le laboratoire de Pavlov, ils n’y ont pas découvert la moindre trace de cloche. Revenons donc à nos chiens plus exactement à nos moutons et à cette occasion à la colistière du candidat républicain John McCain qui aurait « violé les règles éthiques » en renvoyant le commissaire à la sécurité publique en Alaska.

Viol de règles éthiques ?

Sarah Palin, gouverneur de l’Alaska et colistière de John McCain, aurait abusé de son pouvoir en renvoyant le commissaire à la sécurité publique en Alaska, a estimé un panel de législateurs républicains et démocrates de l’Alaska. La candidate à la vice-présidence est soupçonnée d’avoir voulu régler une affaire familiale en « violant les règles éthiques » de son Etat. L’affaire, baptisée le « Troopergate », porte sur le limogeage du commissaire à la Sécurité publique de l’Alaska en juillet dernier. Après six heures d’audition, le rapport d’enquête établit que la rancune familiale n’était pas le seul motif du renvoi du commissaire mais qu’elle n’en a pas moins joué un rôle important. Elle l’aurait démis de ses fonctions parce qu’il résistait à ses pressions. D’après lui, Sarah Palin voulait faire perdre son poste à un policier de l’état, Mike Wooten, qui avait eu la malencontreuse idée de divorcer de la soeur de la candidate. Sarah Palin a déclaré que Walter Monegan, le commissaire limogé aurait été renvoyé pour un désaccord sur une question de budget. Le rapport ne recommande pas de sanction ni d’enquête judiciaire, mais montre que le mari de Sarah Palin, Todd, avait ses entrées spéciales et privilégiées dans le bureau du gouverneur et dans ceux de ses conseillers. L’enquêteur Stephen Branchflower note que le gouverneur n’a rien fait pour l’empêcher, ce qui serait considéré comme une faute. Todd Palin a notamment usé de ce droit extraordinaire pour tenter d’obtenir le renvoi de son beau-frère. Avant l’arrivée de Sarah Palin au poste de gouverneur, le policier Wooten avait commis quelques erreurs, comme celle de tirer sur un élan, de boire de la bière dans sa voiture de patrouille, ou d’essayer de tirer avec un pistolet Taser sur son gendre, mais son affaire mais son affaire avait été classée. Todd Palin a convoqué le commissaire à la sécurité publique dans le bureau du gouverneur pour que de nouvelles sanctions soient prises contre lui. Sarah Palin elle-même avait appelé le supérieure de son beau-frère policier, en demandant pourquoi il n’avait pas été limogé. Elle aurait demandé des détails sur la conduite de son beau-frère, alors que le dossier était classé confidentiel.

Qualité des combats

Voilà comment s’échangent les passes d’armes entre concurrents à la présidence des Etats-Unis, assez souvent comme on le constate malheureusement aussi bien au-dessus qu’au-dessous de la ceinture. Cette lutte sans merci mobilise des forces moins souvent loyales que les escarmouches ponctuées d’accusations sans motifs, de propos malsains, de qualificatifs méprisants entre adversaires qui pourraient se respecter comme ils font semblant de le faire lors des débats télévisés, des joutes oratoires publiques ou des déclarations devant le Congrès. Peut-être le public fort éloigné de ces combats se satisfait-il du niveau atteint par les débats compte tenu des antécédents des postulants qui se résume pour la concurrente républicaine associée à une compétition pour le titre de Miss Alaska. Si elle l’avait obtenu autrefois, ce titre lui aurait peut-être ouvert les portes d’une belle carrière politique et lui aurait-il permis de s’instruire auprès d’experts d’histoire, de questions de philosophie, de sociologie. Le destin en a décidé autrement ce qui a conduit au résultat que tout le monde peut maintenant facilement constater : le niveau discutable des connaissances pour une personne qui risque du jour au lendemain d’accéder au poste suprême de la plus grande puissance actuelle.