Ethique Info

Accueil > Culture > Les amateurs vont-ils remplacer les professionnels ?

Journalisme professionnel ? Fin de partie ?

Les amateurs vont-ils remplacer les professionnels ?

Avantages et inconvénients de l’amateurisme

lundi 26 janvier 2009, par Picospin

On vient d’apprendre que de nombreux photographes amateurs se sont précipité pour envoyer aux journaux, magazines, agences de presse, télévisions des photographies des derniers évènements météorologiques survenus dans le Sud Ouest de la France.

Ces images ont été le plus souvent prises avec leur téléphone portable qui ajoute la disponibilité immédiate à la miniaturisation sans pour autant diminuer considérablement la qualité et la définition de l’image. De nombreuses photographies ont été ainsi présentées au cours des multiples émissions de TV. Leur nombre et leur variété ont été augmentés d’autant plus que la plupart des professionnels du journalisme ont insisté par de multiples appels qu’on leur expédie à toute vitesse des documents originaux que les professionnels de l’information ne pouvaient se procurer. Pour quelle raison ? Tout simplement, et vous l’avez immédiatement compris, qu’il est impossible de dépêcher sur place dans n’importe quelle partie du monde un nombre suffisant de reporters pour ramener vers les centres de diffusion la documentation nécessaire pour informer le public, lui apporter ce témoignage et en garantir l’authenticité. Quelle que soit la rapidité de réaction d’une entreprise professionnelle à la survenue d’un événement imprévu ou imprévisible, les temps de latence sont tels que tout reporter amateur sur place parviendra toujours à rapporter, envoyer, diffuser les images avec une rapidité bien plus grande que celle d’un journaliste ou d’un photographe spécialisé qui devra se rendre sur place, à partir de son site de fabrication pour rapporter le témoignage des évènements. Sans compte les frais inhérents à une telle expédition qui seront toujours plus coûteux que la seule photographie d’un amateur. Est-ce pour autant, la fin de la profession de reporter ? Cette question demande discussion en particulier sur les qualités de l’imagerie exigées, l’astuce du journaliste et justement son degré de culture, de formations professionnelle et de vitesse de réaction qui dépendent en grande partie de ses réseaux d’information, d’informateurs et de relations dans les divers milieux de la politique, du journalisme, des agences, ou des diplomates.