Ethique Info

Accueil > Sciences > Les coupes du Roi Arthur pour mon chat ?

Où et comment boire ?

Les coupes du Roi Arthur pour mon chat ?

Au bord de l’oasis ?

mercredi 24 juin 2009, par Picospin

Dans la dernière pêche à la gauche ou à la droite, en surface ou en profondeur, le butin a été bon sans être exceptionnel mais il a permis de combler quelques trous, de remplacer, d’étoffer, de faire connaître de petits nouveaux qui sont destinés à être aguerris au contact des plus vieux, des plus endurcis à force de luttes, de coups encaissés et donnés.

Cavalcade à l’Elysée

Il est étrange que dans cette cavalcade vers la réussite, la surprise soit venue des annonces de l’Elysée à destination d’une catégorie de personnel qui attendait sagement la rétribution sans en connaître le détail avec un merci murmuré plus que crié. Ce fut au point que seul un grand et non un petit nouveau a osé manifester une certaine émotion comme ce fut le cas d’un petit neveu, non comme on aurait pu s’y attendre d’un de Gaulle ou d’un Balladur mais d’un Mitterrand dont le patronyme prolonge ainsi sa présence parmi les vivants et les souvenirs pour compenser sans doute la disparition prématurée de l’ancêtre dont le fantôme continue d’escalader chaque année la roche de Solutré suivi par une meute de fidèles qui disparaît peu à peu à mesure que le passage du temps fait son oeuvre et nous rappelle notre finitude, indéfiniment repoussée par le souvenir, la mémoire, les productions réussies, les créations marquées et les réalisations jalonnant le parcours de célébrités.

Appel

Est-ce pour cette raison que fut rappelé à l’Élysée un descendant marginal de l’ancien Président de la République qui croyait entrer dans l’immortalité par les constructions souhaitées, les traces laissées dans l’histoire et la mémoire des peines délaissées, des jugements abandonnés au nom de la dignité de l’homme ? Est-il possible que les Ministres ou ministrables attendent leur récompense comme le font les animaux du zoo qui ouvrent gueule, bec, museau pour recevoir cacahuètes, os, poissons, comme rétribution de leurs performances, de leur course effrénée, de leur plongeon dans les vagues ou de l’accompagnement avec jeux des petits compagnons avec lesquels ils ont été élevés ?

Imitation

L’imitation est-elle la clef de l’éducation sinon de la culture ? Tout le monde veut la même chose proclament certains philosophes et même un peu plus que les autres. Est-par ce phénomène que s’acquiert le progrès, l’amélioration, la qualité et la quantité de la production, sinon la culture dont on vient de parler à foison depuis qu’un Monsieur célèbre vient d’être appelé et élu au poste de Ministre de la Culture ? Comme Malraux autrefois auquel nous avons déjà fait allusion dans un article récent. La difficulté dans ce débat de la culture est de déterminer les qualités indispensables à l’exercice d’une profession dont les objectifs sont variables, multiples, les tâches souvent ingrates et les orientations floues si bien que chaque nation, chaque culture, chaque civilisation pose sur cette activité un regard différent, plus ou moins précis, directif sinon contraignant.

Culture ?

Pour illustrer cette petite histoire de la culture, je vais vous raconter une petite histoire qui concerne mon chat noir – mauvais présage – âgé de 5 ans. Nous vivons avec lui dans une intimité très proche au point qu’il est autorisé parfois à monter sur la table de la salle à manger qu’il apprécie particulièrement parce que de sa hauteur, il peut occuper une position stratégique privilégiée à partir de laquelle il domine son univers. Il s’y prélasse aussi de temps en temps quand les maitres sont de bonne humeur. Pour ses boissons, il trouve de l’eau fraiche près de ses plats placés sur le sol de la cuisine ou bien, quand l’eau coule en abondance, nous l’autorisons à laper dans le lavabo de la salle de bains . Las de ces habitudes ancestrales, il a décidé du jour au lendemain à montrer de façon très claire, comme l’est la couleur de l’eau pure, qu’il souhaitait désormais boire comme ses maitres c’est-à-dire dans un verre d’eau semblable à ceux installés pour le repas des grandes personnes. Il est dorénavant impossible de le faire boire dans une autre coupe, même royale ou impériale, même comme celles qui servent au château de Versailles.

Questionnement :

1. Est-ce que l’imitation constitue le processus majeur ou indispensable à l’acquisition de l’apprentissage et au delà à la création d’une culture ?

2. Existe-t-il une différence de degré et non de nature entre les comportements de l’homme et ceux du chimpanzé ?

3. Est-ce que ceux qui sont prêts à faire allusion à des différences de degré entre le comportement du chimpanzé et celui de l’homme sont-ils prêts à étendre cette opinion et cette analyse aux cultures des baleines ?

4. Est-il plus légitime d’attribuer un statut spécial aux cultures humaines plutôt qu’un statut particulier ?