Ethique Info

Accueil > Sciences > Les deux côtés d’un même cerveau

Qui sommes-nous ?

Les deux côtés d’un même cerveau

Mystères de l’autisme, de la dépression, de la schizophrénie ?

lundi 1er décembre 2008, par Picospin

Le cerveau gauche était dévolu à l’analyse et à la logique impliquée dans le langage alors que le droit était plus empirique et intuitif.

Causes diverses

On ne sait encore aujourd’hui quelles sont les causes de cette asymétrie qui pourrait provenir de la structure ou des fonctions imputables aux microcircuits neuronaux ou à un amincissement d’un côté et un épaississement de l’autre. Ces modifications légères sinon imperceptibles sans un appareillage spécialisé pourraient bien imposer aux neurones des contraintes architecturales qui les obligeraient à former des structures différentes dans les deux hémisphères. Est-ce qu’on pourrait envisager une origine liée à l’évolution ? Un premier élément est d’ores et déjà apparu clairement au cours des recherches engagées dans cette voie. Dès le début du 20è siècle le Pr. Geschwind s’était intéressé aux relations susceptible d’exister entre l’asymétrie du cerveau et les pathologies d’ordre neurologique, psychique ou immunologique.

L’homme n’est pas une exception

C’est l’observation que cette asymétrie n’était pas une spécificité propre à l’homme mais que le traitement de certaines données spécifiques, visuelles ou auditives par une hémisphère plutôt que par une autre est retrouvé chez un certain nombre de vertébrés, sans que l’on ait pu jusqu’à maintenant déterminer si cette particularité est d’origine génétique ou acquise du fait de la position du foetus, de l’effet des hormones ou encore des particularités survenues au cours du développement. Les scientifiques et chercheurs qui parcourent ces pistes pensent qu’elles sont de première importance pour déceler les mystères de la schizophrénie, de l’autisme ou de la dépression.

Un article sur l’autisme sera publié dans un de nos prochaines numéros.