Ethique Info

Accueil > Société > Les ipod, pad et autres supports de l’intelligence

Les ipod, pad et autres supports de l’intelligence

lundi 16 janvier 2012, par Picospin

Il avait salué l‘arrivée en grande pompe du scientisme ce dieu créée par la nouvelle société qui allait transfigurer le monde. C’était celui de la fragilité, de la maladie, de la mort prématurée, du vieillissement précoce et de la victoire des maladies incurables sur la vie.

Insouciance

Après cette période de victoire, d’insouciance, de confiance aveugle dans un avenir radieux d’où seraient exclus les accidents, les catastrophes et peut-être même les entropies, on avancerait d’un pas léger et insouciant vers un monde meilleur promis par les idéologies naissantes envoie d’installation qui s’appellent national socialisme, communisme, marxisme, léninisme, voire trotskisme. Ce dernier garde encore des relents de certitude, de présence, d’existence immuable comme garantie pour un avenir meilleur, révolutionnaire, plein d’actions viriles, décisives destinées à éliminer les conservatismes désuets, les guerres injustifiées et le capitalisme voué aux gémonies pour cause de faillite, d’injustice, de mal infligé à la société, aux pauvres, aux travailleurs et à toutes les catégories de la population qui ont à souffrir des maux infligés par les puissants, les capitaux et les capitalistes, les possédants, les nantis et les personnages influents. Sur le paquebot qui vient de s’échouer tristement sans que l’on sache exactement pourquoi, il y avait 4.000 passagers, désireux d’explorer la Méditerranée, ses côtes, ses trésors, sa civilisation, ses richesses et ses beautés, ses traditions, ses mythes et l’histoire de son passé magique entre oliviers, vignobles et cyprès.

Un capitaine peu courageux

Le capitaine de ce navire gigantesque et grotesque à la fois, à côté duquel le Titanic apparaît comme un nain ridicule et primitif, a quitté son bateau ce qui en terme de marine est la faute la plus grave que l’on puisse commettre quand on a l’honneur et la responsabilité d’avoir été nommé à la tête d’un poids aussi considérable de ferraille monté sur plusieurs étages pour un nombre aussi élevé de passagers qui avaient l’intention de concrétiser des rêves d’enfant. Comment se fait-il qu’en plaine année civile, à distance de toute fête et de toute période de vacances, un aussi grand nombre de personnes aient la possibilité de s’accorder autant de loisirs pour passer autant de jours à bord d’un paquebot de luxe pour ne rien faire d’autre que boire et manger, figé dans l’immobilité, sur des transatlantiques bourrés de touristes qui ne savent ni ne peuvent faire autre chose de leur peau que de la tremper dans l’eau douce ou salée comme on fait de la saumure. Au mieux, ils peuvent maintenant lire la presse ou des livres sur les nouveaux systèmes d’information mis à leur disposition, où les lettres s’affichent sur des supports électroniques au lieu du classique papier, ancêtre du support destiné autrefois à l’imprimerie découverte par un inventeur du nom de Gutenberg.

Invention de l’imprimerie

Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg, dit Gutenberg (on trouve également parfois l’orthographe francisée Gutemberg), né vers 1400 à Mayence dans le Saint-Empire romain germanique et mort le 3 février 1468 dans sa ville natale, était un imprimeur allemand dont l’invention des caractères métalliques mobiles a été déterminante dans la diffusion des textes et du savoir. Alors que son invention est considérée comme un événement majeur de la Renaissance, Gutenberg connut une existence difficile. Il sera spolié de son matériel par son associé Johann Fust et ne sera sauvé de la misère que grâce à Adolphe II de Nassau qui lui accorda une pension à vie et le titre de gentilhomme de sa cour. Les pas dans l’invention deviennent gigantesques comme le montre celle de l’iPad, tablette électronique conçue et développée par Apple suivie de beaucoup d’autres aux noms aussi chatoyants et à la performance identique. Celle-ci est particulièrement orientée vers les médias tels que les livres, journaux, magazines, films, musiques, jeux, mais aussi vers l’Internet et l’accès à ses courriers électroniques. Avec un poids compris entre 680 et 730 grammes, ses modèles sont situés entre ceux des smartphones et ceux des ordinateurs portables. Apple a vendu 3 millions d’iPad dans les 80 jours suivant sa sortie.

Nouvelles diffusions

C’est dorénavant sur ces découvertes que vous serez tenu au courant des dernières informations, sur de nouvelles éditions que vous pourrez emporter avec vous où vous voulez, dans les amphis de cours, les réunions, les lieux de vacances pour capter à partir des caractères d’imprimerie habituels et y ressemblant les textes qui apporteront à votre cerveau, les informations les plus utiles mais aussi les plus inutiles sinon les plus dérisoires. Certains ont transformé ces nouveaux jouets en assemblages ressemblant à la structure et aux capacités du cerveau auquel ils font jouer le rôle du vôtre comme si vous aviez été décapité et que vous ayez transporté tout le savoir qu’il contenait dans celui nouvellement disponible à l’extérieur de ce dernier. Il est devenu un coffre fort, un dépôt, un musée, un conservatoire de votre savoir. De la sorte vous êtes libre de toute tâche subalterne comme celle d’écrire, de calculer, voire de penser. Est-ce avec de pareils dispositifs en libre circulation, que l’on va combler le déficit en calcul, lecture, écriture de nos chers gamins, si souvent dénoncé quand on veut se frotter à leurs résultats dans ces domaines obtenus par les petits concurrents des autres pays déjà évalués en fonction de classements dits internationaux qui louent les premiers et humilient les derniers ?