Ethique Info

Accueil > Forums Ethique > Divers > Les sévères avertissements d’Obama

Cette grippe est-elle dangereuse ?

Les sévères avertissements d’Obama

Comme en 1918 ?

samedi 24 octobre 2009, par Picospin

C’est la toute récente déclaration sous forme de sévère avertissement du Président Obama qui en des termes volontairement ou accidentellement dramatiques affirme que l’épidémie de grippe est en pleine extension ce qui justifie sa décision de suspendre immédiatement l’application de toutes les mesures précédemment édictées et d’accélérer les modalités de traitement pour les milliers de gens d’ores et déjà infectés par le virus.

Cette déclaration, signée dès vendredi, autorisait la Secrétaire d’État à la Santé de court-circuiter les règles fédérales de manière à ce que les responsables administratifs de la Santé soient immédiatement en mesure de réagir le plus rapidement possible au déclenchement de la pandémie qui vient déjà de tuer plus de mille personnes aux Etats-Unis. L’objectif de ces décisions est de lever les obstacles et blocages sur les chemins de la thérapeutique et de la prévention dans la perspective de faciliter l’accès des traitements pour les personnes atteintes et de fournir immédiatement les produits nécessaires à cette action. Ces dispositions équivalent à diminuer la quantité des obstacles qui se dressent sur les chemins des organisations « Medicaid » et « Medicare » de même que la réglementation générale pour les entreprises privées. En tant que nation, nous avons préparé toutes les mesures nécessaires à combattre efficacement cette pandémie à tous les niveaux de l’Etat, a ajouté le Président. Et d’ajouter que la pandémie ne cesse de se développer, que le taux de contamination s’accélère dans de multiples régions du pays ce qui risque, à terme de surcharger les moyens et ressources pour limiter les conséquences de cette épidémie. En raison des délais de fabrication des vaccins, le gouvernement a remballé ses prévisions optimistes initiales concernant ses premières estimations sur la livraison et la disponibilité vers la mi-octobre de 120 millions de doses de vaccins. Jusqu’à mercredi, 11 millions de doses seulement ont été prêtes à être expédiées aux départements de la santé, aux cabinets médicaux et à d’autres fournisseurs selon les affirmations des officiels des Centres de Contrôle des maladies et de la Prévention. Ce n’est que maintenant que le gouvernement ose espérer disposer enfin de 50 millions de doses de vaccins, nombre qui pourrait atteindre 150 millions vers le mois de décembre. Le virus de la grippe doit être incubé dans des œufs de poulet et le résultat de cette opération n’a pas été aussi élevé qu’on avait osé l’espérer auparavant. Le virus porcin s’est répandu dans des proportions plus grandes que celles qui avaient été recensés puis espérées, tentent d’expliquer les experts en la matière. Ces derniers précisent qu’une centaine d’enfants sont déjà décédés de la grippe dans 46 états qui comptent parmi les plus touchés. Cette statistique s’applique à l’échelle mondiale dans laquelle 5.000 personnes ont déjà été touchées mortellement cette année d’après les informations reçues de la part de l’OMS. Comme un certains nombre de pays ont renoncé à tenir une comptabilité précise des dégâts subis par l’extension de cette maladie, il est plus que probable que ces chiffres ont été sous-estimés.

October 24, 2009
Obama Declares Swine Flu a National Emergency

Questionnement éthique :

1. Cette affaire de grippe plonge le monde de la santé dans la confusion la plus totale en raison de l’imprécision et de l’imprédictabilité des réactions des populations aux risques imputables à la pandémie.

2. Beaucoup de personnes expriment de la réticence à se soumettre à une vaccination avec un nouveau produit dont les résultats et les effets secondaires sont encore mal connus à l’instar du Pr. Montagnier qui refusera de se faire vacciner.

3. Les quantités de vaccins disponibles sont encore trop faibles pour en faire profiter la totalité de la population. A partir de ce moment se pose la question éthique du choix des catégories de gens qui seraient prioritaires par rapport à toutes celles qui devront encore attendre avant de bénéficier de cette protection.

4. Le problème se complique en raison des conflits d’intérêt qui ne manqueront pas de se produire entre les appétits financiers de laboratoires et les revendications des différentes catégories de personnels de la santé, de l’industrie pharmaceutique, de la médecine qui n’ont pas toutes les mêmes perspectives face à cette pandémie dont on ne connait ni la durée, ni la gravité, ni les capacités d’extension ni la résistance immunitaire des gens en particulier chez les plus fragiles comme les âges extrêmes de la vie.
By THE ASSOCIATED PRESS
Filed at 12:26 p.m. ET

Messages

  • pensez toujours que c’est très loin chose bottes ugg ltd 2 marron de très lointain. Donc, ne jamais ugg chérir et le père vivent ensemble depuis l’époque de son vente ugg pas cher père gravement personnalité ugg pas cher réticent, donc ne jamais prendre l’initiative de parler avec son père. bottes ugg 2012 homme Maintenant, je veux vouloir bottes ugg parler avec son père, et que cette personne n’est pas, et ne jamais se bottes ugg 2010 revoir.