Ethique Info

Accueil > Politique > Liberté, égalité, diversité

L’égalité des chances ?

Liberté, égalité, diversité

Une opinion dans "le Monde"

mercredi 4 février 2009, par Picospin

Je comprends, et je ne peux faire mieux que de le citer, que son objectif est « le rétablissement du mérite comme seul critère de sélection des individus ».

Quels objectifs ?

On ne peut qu’être d’accord avec un tel objectif, si simplement et clairement présenté. Le problème est comment y parvenir. Pour l’auteur il convient d’agir selon le principe d’équité – étant précisé dès la première ligne de l’article que « de l’esprit d’égalité en France ne subsiste plus que la lettre » - en faveur des « minorités visibles » (qui ne sont pas autrement définies) qui sont l’expression de la diversité du monde contemporain, en sorte que soit rétablie l’égalité des chances. Il n’est pas question de pratiquer une discrimination positive, en fonction de critères ethniques, mais d’appliquer des critères objectifs, à savoir : critères de type sociaux, géographiques et patronymiques. Critères sociaux, on peut penser qu’il s’agit de ceux permettant de donner leur chance à ceux, quels qu’ils soient, qui sont les défavorisés, les déshérités de l’existence ; mais rien ne dit par quels moyens on peut y arriver.

Critères

Quand aux critères géographiques et patronymiques, ils ne sont pas plus définis. Ils s’appuieront, semble-t-il, sur une « statistique antidiscrimination » (encore un fichier ?) qui prendra en compte les dimensions ethniques, sexuelles, handicaps, de la diversité. Ce que cela veut dire, eh bien l’article le dit un peu plus loin : il s’agit de remédier aux faiblesses de la République qui « sous prétexte de ne pas vouloir considérer les distinctions de race… s’interdit d’observer et de combattre efficacement le système qui persiste à les reproduire ».
Là je ne comprends plus : les critères « objectifs » géographiques et patronymiques sont donc des critères raciaux, alors que l’auteur de l’article a dit écarter tout critère ethnique, tout système de quotas ethniques ? est-ce compatible avec la recherche du mérite comme seul critère de sélection.
Ne pourrait-on en rester aux critères sociaux et à l’objectif de rétablissement de l’égalité des chances ? Cela pose le problème des moyens, et bien des politiques ont visé à y parvenir, pas vraiment avec succès. C’est à cela que M. Sabeg devrait s’efforcer de remédier.

J.C Cusset