Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Lobbying et santé

Lobbying et santé

vendredi 4 octobre 2013, par Picospin

Compte tenu du débat important au sein de la communauté scientifique, nous menons les deux étapes simultanément, réplique le porte-parole du commissaire pour l’environnement, Janez Potocnik. Nous travaillons sur les critères d’identification des perturbateurs endocriniens tout en conduisant parallèlement une étude d’impact avec les consultations publiques requises.

Que font les commissions ?

Les propositions de la Commission seront présentées plus tard que prévu. " L’étude d’impact sera donc faite sans que les critères définissant un PE aient été préalablement établis. On ne sait pas encore s’il s’agit d’une affaire de lobbying ou d’un accident du à une certaine méconnaissance ou une connaissance insuffisante des mécanismes physiologiques ou physiopathologiques induits par des substances chimiques qui pourtant circulent depuis longtemps dans notre environnement. Quelles sont les raisons qui poussent maintenant les autorités responsables, en Europe en particulier à dénoncer puis accuser ces éléments de perturber le fonctionnement normal de certains organes placés à des distances encore incertaines des sites responsables d’éventuelles intoxications qui ne sont pas sans rappeler celles produites par l’e diverses irradiations absorbées accidentellement par un personnel placé à proximité d‘émetteurs potentiellement dangereux ou au moins à risque.

Nocivité

La nouvelle affaire induite par une éventuelle nocivité de certains produits n’est pas sans rappeler celle d’incidents sinon d’accidents récents dans lesquels ont été impliqués successivement des produits ou émanations aussi divers que les irradiations nucléaires, les ondes émises par des ultrasons, les dangers des transports d’éléments radioactifs sinon les gaz très naturels émis par nos amis les ruminants, tous promis à une mort certaine après leur passage dans des abattoirs de plus en plus industrialisés, sortes de camps de la mort dont le sort émeut encore quelques partisans dégustateurs de viande, soumise à purification à condition d’’avoir été obtenue par des conditions exemptes de toute critique idéologique, voire spirituelle. On se demande si cette succession de malheurs fondant sur la planète n’est pas due en grande partie au prédateur qui s’y promène en toute innocence et sérénité sans avoir à rende de comptes aux organismes de surveillance patentés comme l’OMS qui n’a pas toujours montré des signes et preuves d’innocence en toutes circonstances.

Animateurs de télévision

Ce qui permet à certains anciens responsables de la santé de s’emparer de micros et d’écrans de télévision pour y exhiber leurs talents tout neufs d’animateurs, jouant des évènements politiques et de l’actualité avec une virtuosité qu’on eut aimé pouvoir admirer en d’autres occasions lorsqu’ils ou elles étaient en charge moins de la comédie que de la santé des habitants les plus vulnérables de petits coins de cette planète si délabrée par les comportements marginaux de certains de ses habitants ou locataires d’un moment. On pensait naïvement que la multiplication du personnel de surveillance et de contrôle dans l’administration devait augmenter les chances de conformation des agirs humains aux règles élémentaires de l’éthique et de la sécurisation des habitants de la dite planète. Pour l’instant, c’est plutôt le contraire qui se passe sous l’influence des enjeux personnels, des compétitions et des batailles féroces pour la puissance qui se manifeste de plus en plus souvent par le pouvoir de l’argent et des moyens qu’il offre pour imposer des intérêts particuliers qui ne sont pas toujours conformes à ceux des peuples.

Dommage peur eux…