Ethique Info

Accueil > Politique > Nouvelles de l’Europe par la Fondation Robert Schumann

Nouvelles de l’Europe par la Fondation Robert Schumann

mercredi 23 septembre 2009, par Picospin

La Fondation Robert Schuman, en coopération avec l’Institut Constantin Caramanlis pour la Démocratie (Grèce) et le Centre for European Studies (Bruxelles), organise le 24 septembre, à l’Ecole militaire à Paris, une conférence intitulée "Les nécessaires progrès de l’Europe de la défense", sous le haut patronage de Nicolas Sarkozy, président de la République française et en présence du ministre français de la Défense, Hervé Morin, et du secrétaire d’Etat français chargé des Affaires européennes, Pierre Lellouche.

Elections/Norvège
La coalition sortante, rassemblant le Parti travailliste du Premier ministre sortant Jens Stoltenberg, le Parti du centre et le Parti socialiste de gauche, a remporté à la majorité absolue les élections législatives en Norvège les 13 et 14 septembre. Ensemble, ces 3 partis ont recueilli 47,7% des suffrages et 86 des 169 sièges du Storting (Parlement). Jens Stoltenberg devient donc le premier Chef du gouvernement norvégien reconduit dans ses fonctions depuis 1993. Du côté de l’opposition, le Parti du progrès, arrive en 2e position et obtient 22,9% des suffrages devançant le Parti conservateur, 17,2% des voix et le Parti chrétien-populaire de Dagfinn Hoybraten 5,6% des suffrages. Toutefois, le Parti libéral, tombe sous le seuil des 4% des suffrages. La participation s’est élevée à 75,4%, soit -2 points par rapport au scrutin du 12 septembre 2005.

Elections/Allemagne
A une semaine du scrutin, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la Chancelière Angela Merkel conserve son avance sur son principal rival, le SPD, représenté par Frank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères. Néanmoins, dans un paysage politique mouvant et incertain, les jeux sont loin d’être faits. En 2002, Gerhard Schröder (SPD) avait battu Edmund Stoiber (CDU) de justesse et en 2005, moins d’un point (0,9) séparait la CDU du SPD alors même que la CDU possédait une confortable avance un mois avant le scrutin. La question est donc de savoir si la CDU pourra former avec le FDP une nouvelle coalition ou si elle devra se résoudre à la reconduction de la "grande coalition" avec le SPD.

Elections/Portugal
Longtemps en tête des enquêtes d’opinion, le Parti socialiste au pouvoir a, durant l’été et notamment après les élections européennes du 7 juin 2009, été devancé par le Parti social-démocrate. A une semaine du scrutin, l’issue est plus indécise que jamais, les socialistes ayant récemment amorcé une remontée dans les sondages jusqu’à reprendre la tête des intentions de vote. Selon la dernière enquête d’opinion réalisée par l’institut Marktest pour le quotidien Diario Economico et la radio TSF, le PS serait en tête des intentions de vote avec 36,7% des suffrages contre 32,4% pour le PSD. Le Bloc des gauches arriverait en 3e position avec 16,2%, suivi par la Coalition Parti communiste-Verts 6,9% et le Parti populaire (PP) 5,2%.
Lire



Frontières
L’Institut français des relations internationales (IFRI) organise, dans le cadre des "Mardis de l’IFRI à Bruxelles", un déjeuner-débat le 22 septembre, portant sur le thème "Frontières de l’Union : scénarios et options". Ce déjeuner-débat sera introduit par Michel Foucher, géographe et diplomate, professeur à l’École normale supérieure de Paris et membre du Conseil scientifique de la Fondation Robert Schuman.

Crise financière :
Conseil
Les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne, le 17 septembre, ont discuté de la position commune européenne à adopter, pour arriver unis au sommet du G20 de Pittsburgh. Ils ont insisté sur la continuité des efforts à fournir en vue de redresser l’économie mondiale, fortement touchée par la crise. Ils ont insisté sur l’indispensable coordination des stratégies de sortie de crise entre les Etats membres. L’accent a été mis sur la nécessité de promouvoir l’accès à l’emploi et la cohésion sociale. Ils ont notamment insisté sur l’amélioration de la supervision financière et la nécessité d’une coopération entre les autorités de régulations des différents pays. Enfin sur les rémunérations, ils veulent promouvoir des pratiques responsables en la matière mais n’ont pas énoncé de plafond, mais une limitation pour les rémunérations et bonus.

L’OCDE a mis à jour son rapport sur les taux de chômage harmonisés pour les pays de l’OCDE. Selon ce rapport, la zone OCDE a enregistré un taux de chômage de 8.5% en juillet 2009, identique à celui du mois précédent mais supérieur de 2.4% à celui de 2008.
Dans la zone euro, le taux de chômage a été de 9.5% en juillet 2009, soit 0.1% plus élevé que celui du mois précédent et supérieur de 2% à celui de juillet 2008.

Royaume-Uni
Le 15 septembre, le Premier ministre britannique Gordon Brown a tenu un discours devant la confédération syndicale (TUC) à Liverpool. Il a admis qu’il envisageait des coupes dans les budgets publics, qui ne toucheront pas les services qualifiés "d’essentiels" comme l’éducation ou la santé. C’est la première fois que le Premier ministre admettait de telles "coupes", d’autres membres éminents du gouvernement ayant auparavant évoqué les "choix difficiles" à faire en matière de budget pour réduire le déficit public de plus de 12% du PIB né de la crise. A quelques mois d’élections législatives qui doivent se tenir au plus tard en juin 2010, Gordon Brown, dont le parti travailliste est à la traîne dans les sondages, s’est clairement placé dans une optique électorale.

Sarkozy/Brown
Le Premier ministre britannique Gordon Brown s’est rendu à Paris le 16 septembre pour rencontrer le Président français Nicolas Sarkozy. Les deux dirigeants ont assuré que leurs pays allaient coopérer pour permettre la reprise de l’économie, actuellement très fragilisée, et pour parvenir à un accord des dirigeants du G20 sur une stratégie de long terme pour une croissance durable. Les deux hommes ont également discuté des objectifs relatifs au changement climatique qu’ils présenteront au sommet de Copenhague en décembre. La rencontre s’est déroulée juste avant un Conseil européen extraordinaire à Bruxelles et une semaine avant le sommet du G20 à Pittsburgh.

Présidence :
Agriculture
Les 27 ministres de l’agriculture et de la Pêche, les 14 et 15 septembre, ont évoqué avec la commissaire européenne chargée de l’agriculture et du développement rural, Mariann Fischer Boel, le nouveau contexte auquel fait face la politique agricole européenne, en raison du changement climatique. Ils ont insisté sur les efforts qui peuvent être réalisés dans le secteur agricole pour diminuer l’impact sur le climat, notamment à travers une meilleure gestion de l’eau, la réduction des émissions de méthane, la capture de carbone et la production de biomasse.

Mer baltique
Les 27 ministres des Affaires européennes ont, les 17 et 18 septembre à Stockholm, discuté de la "Stratégie de l’Union pour la mer Baltique". La Stratégie s’étend sur plusieurs domaines, notamment les problèmes environnementaux, mais aussi la compétitivité de la région, la coopération scientifique, les transports, les questions énergétiques et les enjeux sécuritaires.

Parlement :
Barroso 2
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a été réélu par les députés européens pour un nouveau mandat de 5 ans, le 16 septembre, par 382 voix, contre 219 et 117 abstentions. Il a donc obtenu la majorité absolue et son élection sans contestation ouvre la voie maintenant à la désignation du collège des commissaires, après le vote irlandais du 2 octobre.

UE/USA-banques
Les députés européens ont adopté, le 17 septembre, une résolution réclamant que les données bancaires recueillies ne soient collectées qu’aux fins de lutte contre le terrorisme tout en maintenant un juste équilibre entre mesures de sécurité et protection des libertés civiles. Sous la pression du Parlement européen, le Conseil a accepté de rouvrir l’an prochain les négociations avec les autorités américaines sur le transfert des données bancaires des citoyens européens via le réseau financier SWIFT. Le vice président de la Commission en charge de l’espace justice, liberté, sécurité, Jacques Barrot, a assuré qu’"une renégociation immédiate sous les règles du traité de Lisbonne" se tiendrait si ce traité est adopté. Le Parlement aurait alors le dernier mot sur le nouvel accord.

Lait
Les eurodéputés ont approuvé, le 17 septembre, la prolongation de l’aide à l’achat de beurre et de lait écrémé en poudre au minimum jusqu’en février de l’année prochaine. Ils ont appelé la Commission européenne à agir davantage pour résoudre les problèmes à moyen et long terme dans le secteur laitier. A cette fin, la Commission examine la possibilité de mettre en oeuvre un fonds laitier de l’UE doté d’un budget de 600 millions € afin d’aider les organisations de producteurs et de moderniser les exploitations agricoles. La commissaire européenne chargée de l’Agriculture, Mariann Fischer-Boel, a annoncé aux députés des aides supplémentaires en faveur du secteur, notamment une aide temporaire de 15 000 € aux fermiers et la mise en oeuvre d’une clause d’urgence, pour permettre une réponse plus rapide en cas de perturbations du marché. Sur ce sujet, la Fondation Robert Schuman a publié récemment une étude sur "L’Europe et la crise du lait : quelles régulations pour le secteur laitier ?".

Energie
Les eurodéputés ont adopté une résolution, le 17 septembre, dans laquelle ils demandent à la Commission européenne d’accroître ses efforts pour empêcher des déséquilibres futurs en matière de sécurité énergétique et réviser les mécanismes d’alerte précoce qui se sont révélés inefficaces lors de la crise du gaz russo-ukrainienne. De plus, ils suggèrent de développer la capacité européenne de stockage de gaz et d’améliorer les interconnexions. Ils ont réitéré leur appel en faveur d’une politique de sécurité énergétique extérieure commune et demandé à la Commission de ne pas sacrifier la protection des droits de l’homme sur l’autel de la lutte pour une politique énergétique sécurisée lors de la négociation de l’accord du prochain sommet UE-Russie.

Délégations
Les délégations, qui permettent aux députés de dialoguer avec leurs homologues des parlements nationaux et régionaux des pays non membres de l’UE, ont commencé à élire leurs présidents et vice-présidents. 17 délégations sur les 40 que compte le Parlement européen ont tenu leurs réunions constitutives les 16 et 17 septembre. Les autres délegations comme la nouvelle Assemblée multilatérale avec les pays du partenariat oriental (dite Euronest) et l’Assemblée Euromed devraient élire leurs présidents les 29 et 30 septembre, ainsi que celles avec la Chine, l’Inde, la Biélorussie, l’Ukraine, la Moldavie, l’Iran et l’Irak.

Commission :
Grippe
La Commission européenne a adopté le 15 septembre un document de stratégie pour aider les États membres à lutter efficacement contre la grippe pandémique H1N1. Le document insiste sur l’importance de la coopération entre les États membres, afin de limiter les répercussions de la pandémie, ainsi que sur le rôle de la Commission, qui se charge de la supervision de la coordination au niveau communautaire. La vaccination constitue la pierre angulaire de la stratégie de l’Union, raison pour laquelle la Commission concentre son attention sur la mise au point de vaccins et sur la façon d’en permettre l’accès à tous les États membres et à chaque citoyen. Chaque État membre aura le droit de recourir individuellement à sa propre campagne de vaccination, mais la Commission n’autorisera la vaccination qu’après avis scientifique poussé sur le vaccin et les risques secondaires. Enfin, la Commission insiste également sur l’importance de l’information du public sur les mesures préventives et sur la solidarité envers les pays tiers.

Contrefaçon
La Commission européenne a adopté, le 14 septembre, une communication concernant l’amélioration de l’application des droits de propriété intellectuelle au sein du marché intérieur. La communication énonce une série d’initiatives visant à contrecarrer les conséquences graves de la contrefaçon et du piratage sur l’économie des États membres et sur la société en général. L’objectif est de compléter le cadre juridique existant en renforçant la coopération entre le secteur privé, les autorités nationales et les consommateurs dans l’ensemble du marché intérieur afin de proposer une application mieux ciblée des législations en la matière. La Commission entend garantir un système d’application des droits de propriété intellectuelle hautement efficace, proportionné et prévisible.

Lait
La commissaire européenne chargée de l’Agriculture et du développement rural, Mariann Fischer Boel, a révélé, le 17 septembre, les détails de la campagne européenne en cours visant à aider les producteurs à sortir de la crise du marché laitier. Le panel de mesures table sur des initiatives visant à la fois le court terme et le long terme, incluant notamment une aide temporaire de 15 000 € aux fermiers. La commissaire propose également une clause d’urgence, couvrant l’ensemble du secteur laitier, pour permettre une réponse plus rapide en cas de perturbations du marché. Elle prévoit la mise sur pied d’un groupe d’experts chargé d’examiner les relations contractuelles entre les fermiers et l’industrie laitière afin de faire un rapport sur la chaîne alimentaire et le secteur laitier.

Visas/Balkans
La Commission européenne a émis, le 16 septembre, une proposition visant à modifier la législation en matière de visas pour les Balkans. L’espace Schengen, qui regroupe 25 pays dans une vaste zone sans frontières, requiert, pour tout ressortissant d’un pays tiers voulant y séjourner, l’obtention d’un visa. Ce ne serait plus le cas pour les ressortissants de la Serbie, du Monténégro et de la Macédoine, séjournant pour une courte durée et disposant de passeports biométriques, si la proposition de la Commission était entérinée.

Haut débit
La Commission européenne a adopté, le 17 septembre, les lignes directrices concernant le financement public des réseaux de câbles à haut débit. Ce document contient également des dispositions spécifiques relatives au déploiement des réseaux d’accès de nouvelle génération, qui autorisent les aides publiques ayant pour objectif de favoriser l’investissement dans ce secteur stratégique sans créer de déséquilibres indus de la concurrence. Les lignes directrices opèrent une distinction entre "zones noires" (zones compétitives où aucune aide d’État n’est nécessaire) et "zones blanches et grises" (zones non rentables ou mal desservies dans lesquelles une aide d’État peut se concevoir).

Conseil :
Affaires générales/extérieures
Les 27 ministres des Affaires étrangères se sont penchés, les 14 et 15 septembre, sur les accords énergétiques avec des États tiers (notamment avec l’Inde dans le domaine nucléaire) et sur la sécurité énergétique, en obligeant les États à maintenir un niveau minimal de stocks de pétrole, afin de disposer de réserves en cas de crise. Les ministres ont affirmé vouloir une conférence internationale sur le futur de l’Afghanistan et se sont prononcés en faveur du renforcement du partenariat oriental avec le Caucase du Sud. Enfin, ils ont décidé de mobiliser le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation en faveur de l’Espagne et du Portugal et félicité la Roumanie et la Bulgarie pour leurs progrès en matière de réforme du système judiciaire et administratif et de lutte contre la corruption, tout en les incitants à poursuivre leurs efforts.

Allemagne :
Traité de Lisbonne
Le Bundesrat, chambre haute du parlement allemand, a adopté le 18 septembre des changements législatifs exigés par la Cour constitutionnelle fédérale avant la ratification par Berlin du traité de Lisbonne. Ces modifications avaient déjà été entérinées il y a dix jours par la chambre basse, le Bundestag. Après ce vote de la chambre haute, le président allemand, Horst Köhler, va pouvoir apposer sa signature au bas du traité de Lisbonne, qui vise notamment à améliorer la prise de décision au sein de l’Union.

Autriche :
Pologne
Le Président autrichien Heinz Fischer s’est rendu le 15 septembre en Pologne, où il a rencontré son homologue Lech Kaczynski. Les discussions ont porté sur les relations commerciales entre les deux pays, sur la signature du traité de Lisbonne par le Président polonais, sur les perspectives d’adhésion à l’Union européenne de la Turquie et de l’Ukraine et sur la remise en activité d’une centrale nucléaire en Pologne. Le Président autrichien a rencontré le Premier ministre polonais Donald Tusk et le vice-Premier ministre et ministre de l’économie Waldemar Pawlak. Il a enfin assisté à un forum économique austro-polonais.

Chypre :
ONU
Les dirigeants chypriote et turque ont accepté le 17 septembre d’accélérer l’allure des négociations en cours sous l’égide de l’ONU pour réunifier l’île méditerranéenne divisée depuis 35 ans, selon le représentant des Nations unies. A la suite d’un "très bon échange de vues", le président de Chypre Demetris Christofias et le dirigeant de la partie nord de l’île Mehmet Ali Talat se sont dit prêts à accélérer le rythme des négociations durant le mois d’octobre.

Danemark :
Parc éolien
L’entreprise danoise, Dong Energy, a inauguré le 17 septembre, le plus grand parc éolien marin au monde, avec près d’une centaine d’éoliennes pouvant produire de l’électricité pour couvrir les besoins annuels de 200 000 foyers. Ce parc, appelé Horns Rev 2, s’étend sur près de 35 km² à 30 km au large de Blaavands Huk en mer du Nord et comprend 91 turbines livrées par le constructeur allemand Siemens. Il est le premier parc éolien de la planète à être équipé d’un transformateur et d’une plate-forme d’habitation pour 24 personnes chargées de la maintenance et de la surveillance de la production électrique.

Espagne :
Russie
Le 14 septembre le Président du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, a rencontré le Président russe, Dimitri Medvedev, à l’occasion de la conférence internationale "L’État moderne et la sécurité globale" qui se déroulait à Iaroslavl, en Russie. A l’issue de cette rencontre, M. Zapatero a affirmé qu’une des priorités de la présidence espagnole de l’Union européenne au premier semestre 2010 serait d’assurer une "nouvelle étape" dans les relations russo-européennes, marquée par une meilleure coopération, compréhension et confiance mutuelle. Cela constitue en effet, pour le Président du gouvernement espagnol, "la clé de la sécurité globale". Ils ont aussi discuté des relations bilatérales entre la Russie et l’Espagne.

France :
Rapport/Stiglitz
La Commission de Mesure de la Performance Économique et du Progrès Social, plus connue comme la "Commission Stiglitz", a remis son premier rapport au Président français Nicolas Sarkozy le 14 septembre. Dans ce rapport, la Commission présente 12 propositions afin de mettre "davantage l’accent sur la mesure du bien-être de la population que sur celle de la production économique". La Commission Stiglitz est née d’une proposition faite le 8 janvier 2008 par le Président Sarkozy de repenser et compléter les indicateurs de richesse nationale afin de mesurer le progrès social et le bien-être des individus.

Russie
En vue du sommet du G20 de Pittsburgh, le Premier ministre français François Fillon a rencontré, le 14 septembre, le Président russe Dmitri Medvedev ainsi que le Premier ministre russe Vladimir Poutine, à Iaroslav. Les discussions ont porté sur le partenariat franco-russe ou encore sur la constitution d’un grand espace économique et humain entre l’Europe et la Russie. Cela implique le renforcement de la coopération bilatérale existante entre la France et la Russie, la création d’un véritable partenariat pour faire face aux défis du monde global ainsi que l’adhésion de la Russie à l’OMC.

Irlande :
Barroso
José Manuel Barroso, réélu le 16 septembre par les députés européens pour un second mandat comme président de la Commission européenne, s’est rendu à Limerick les 19 et 20 septembre pour soutenir le "oui" dans la campagne pour le référendum sur le traité de Lisbonne le 2 octobre. Il a prévenu que si les Irlandais votaient "non" au second référendum, leur pays perdrait son droit automatique à désigner un commissaire européen.

Traité/sondage
Le soutien des Irlandais au traité de Lisbonne progresse avec plus de 50% des électeurs ayant l’intention de se prononcer en faveur du texte de réforme des institutions européennes lors du second référendum prévu le 2 octobre. Les intentions de vote pour le "oui" ont progressé de 6 points à 53% en 2 mois, selon le dernier sondage de l’institut Millward Brown. Mais le camp du "non" a également vu ses rangs gonfler, plus lentement, à 26% tandis que les indécis représentent 21% des personnes interrogées.

Italie :
Slovénie
Le président du conseil italien Silvio Berlusconi a rencontré le 18 septembre son homologue slovène, Borut Pahor. A cette occasion, il a déclaré être en faveur de la création d’un "noyau d’Etats" qui ne soient plus liés par la règle de l’unanimité en cas d’échec du traité de Lisbonne, soumis à référendum le 2 octobre en Irlande. Sans le traité de Lisbonne, "l’Europe ne peut pas vraiment prendre de décisions, parce que les décisions doivent être prises à l’unanimité et cela ne peut plus durer", a-t-il dit. Au cas où le traité de Lisbonne serait dans une impasse, "je crois que nous devrons complètement revisiter le fonctionnement actuel de l’Europe pour créer un noyau d’Etats qui agissent au-delà de (la règle de) l’unanimité", a-t-il déclaré.

Roumanie
Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi a rencontré le 16 septembre son homologue roumain, Emil Boc. Les deux chefs de gouvernement ont évoqué les relations très étroites que leurs pays entretiennent aussi bien d’un point de vue économique et politique que social et culturel. Emil Boc a assuré son homologue italien de la volonté du gouvernement roumain d’avoir une politique de tolérance zéro envers la criminalité, tout en soulignant que "le crime n’a pas de nationalité". Les deux chefs de gouvernement ont enfin décidé d’organiser, au début de l’année prochaine, un deuxième sommet intergouvernemental italo-roumain.

Lettonie :
Géorgie
Après ses visites en Estonie et Lituanie, le Premier ministre géorgien Nika Gilauri s’est rendu en Lettonie, où il a été reçu par son homologue Valdis Dombrovskis le 16 septembre. Les deux chefs de gouvernement ont évoqué leur projet de développer leurs relations politiques et économiques et ont abordé la question de l’approvisionnement énergétique de l’Europe et de la réalisation d’un partenariat dans ce domaine.

République tchèque :
Crise politique
La crise politique se poursuit en République tchèque. Alors que des élections législatives anticipées étaient prévues pour octobre, puis novembre, elles auront finalement lieu au printemps 2010, date de fin de la législature en cours. En effet, la Chambre des Députés ne s’est finalement pas dissoute le 15 septembre, en raison du refus du parti social-démocrate, pourtant à l’origine de la chute du gouvernement Topolanek en mars, de voter l’amendement constitutionnel qui aurait permis cette dissolution. Le gouvernement intérimaire de Jan Fischer va donc devoir rester à la tête du pays pendant encore 9 mois.

Slovaquie :
Minorité hongroise
Le 14 septembre, le Commissaire chargé du multilinguisme, Leonard Orban, a rencontré séparément les ministres des Affaires étrangères hongrois et slovaque. Il a affirmé qu’il regrettait la tension entre les deux pays mais que la loi slovaque qui impose le seul usage du slovaque dans l’administration publique n’allait pas à l’encontre des normes européennes. Il a néanmoins rappelé que les gouvernements se devaient d’agir contre toute discrimination à l’encontre des minorités dans leur pays.

Figel
Jan Figel, commissaire européen à l’Education et la Formation, a été élu le 19 septembre à la tête du Mouvement chrétien-démocrate (KDH) et quittera prochainement la Commission européenne. Il a indiqué qu’il allait se concentrer sur la lutte contre la corruption. Il a ajouté qu’il allait renoncer à son poste au sein de la Commission européenne avant l’expiration de son mandat initialement prévue le 31 octobre.

Suède :
Budget
Le gouvernement suédois a annoncé le 19 septembre de nouvelles baisses de l’impôt sur le revenu atteignant 10 milliards de couronnes (990 millions €), afin de stimuler le marché du travail. Concrètement, chaque salarié suédois aura de 200 à 250 couronnes (19,80 à 24,75 €) de plus à sa disposition chaque mois, a-t-il précisé. Cette mesure est le quatrième volet d’un plan de baisse des impôts lancé en janvier 2007, et destiné à inciter les Suédois à retourner sur le marché du travail, plutôt que de vivre d’allocations, souvent aussi élevées qu’un salaire net.

Albanie :
Gouvernement
Le gouvernement de Sali Berisha a été investi par le Parlement albanais le 16 septembre. Il a reçu le soutien de 74 députés sur 140. Un seul député a voté contre tandis que l’opposition a boycotté le vote. L’Union européenne a pris acte du rapport final établi par la mission d’observation des élections de l’OSCE/du BIDDH concernant les élections législatives du 28 juin en Albanie et se félicite qu’il y soit constaté que celles-ci ont répondu à la plupart des engagements pris dans le cadre de l’OSCE, même si elles n’ont pas pleinement permis à l’Albanie de se hisser au niveau des normes les plus élevées en matière d’élections démocratiques.

Moldavie :
Roumanie
Le président par intérim en Moldavie, Mihaï Ghimpu, a annoncé le 17 septembre la suppression des visas imposés aux Roumains en avril par les communistes. "Le décret est signé et entre en vigueur le 18 septembre", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

USA :
Bouclier anti-missile
Le président des États-Unis, Barack Obama, a annoncé le 17 septembre qu’il renonçait à l’installation du bouclier anti-missile en Pologne et en République tchèque. Dans un éditorial publié sur son site Internet, Jean-Dominique Giuliani salue ce choix qui permet de désamorcer les tensions latentes, notamment avec les Russes, d’autant plus que la puissance militaire à elle seule est "insuffisante pour régler les grandes questions stratégiques de la planète". Le président de la Fondation Robert Schuman pose la question de la position européenne en matière de défense et plaide pour une réelle Europe de la défense, inévitable à présent, afin de promouvoir les intérêts européens propres.

OTAN :
Russie
Le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen a proposé le 18 novembre que l’Otan et la Russie renforcent leur coopération dans tous les domaines et revitalisent leur dialogue au sein du Conseil Otan-Russie.

KFOR
Le général français Arnaud Sainte-Claire Deville a pris le 17 septembre le commandement du secteur nord de la Force multinationale (KFOR) de l’Otan au Kosovo, où est déployé le contingent français. Il succède au général français Patrick Ribayrol et aura sous ses ordres 2700 hommes, dont 1400 Français. Il a pris la tête du secteur nord du Kosovo, où les Serbes sont majoritaires. Sa principale tâche sera d’empêcher tout conflit ethnique et de maintenir la sécurité à la frontière avec la Serbie.

Eurostat :
Inflation
Selon les statistiques publiées le 16 septembre par Eurostat, le taux d’inflation annuel de la zone euro a été de -0,2% en août 2009, contre -0,7% en juillet. Le taux d’inflation mensuel a été de 0,3% en août 2009. Le taux annuel d’inflation de l’Union européenne a été de 0,6% en août 2009, contre 0,2% en juillet . Le taux d’inflation mensuel a été de 0,3% en août 2009.
Commerce extérieur
D’après les premières estimations révélées par Eurostat le 17 septembre, la zone euro (16 pays) a enregistré un excédent du commerce extérieur de 12,6 milliards € avec le reste du monde, par rapport à -3 milliards en juillet 2008. Par rapport au mois de juin 2009, les exportations ont augmenté de 4,1% tandis que les importations ont diminué de 0,3%. En ce qui concerne l’Union européenne, l’excédent serait de 0,7 milliards €, contre -22,4 milliards en juillet 2008. En juillet 2009, comparé à juin 2009, les exportations ont progressé de 3,3% tandis que les importations ont reculé de 0,6%.

Annuaire 2009
Eurostat a publié, le 18 septembre, son annuaire 2009, "L’Europe en chiffres". Cet annuaire reprend une sélection de plus de 500 pages de statistiques que possède Eurostat, accompagnées de textes explicatifs. Il s’agit d’un annuaire introductif aux statistiques dans l’Union européenne et sert également de guide pour parcourir un large panel de données gratuites sur Internet. L’annuaire offre une vue de l’évolution des indicateurs clés dans l’Union, la zone euro, les États membres, ou les pays candidats, l’AELE, les États-Unis et le Japon, lorsqu’ils sont disponibles.

Publications :
Défense
Alastair Cameron et Jean-François Morel publient aux éditions l’Harmattan "L’Europe de la défense. Le Choeur du Débat". Cet ouvrage contient une préface de Javier Solana, Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’UE. Les deux auteurs portent un regard conjoint sur les forces et les limites de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD).

Etudes/rapports :
Richesse
Selon le 9ème rapport mondial sur la richesse du Boston Consulting Group, la richesse dans le monde a décliné pour la première fois depuis 2001. En baisse de 11,7%, à 92,4 trilliards, elle devrait repartir vers le haut en 2010 mais la reprise sera progressive.

OCDE/G20
Dans un rapport conjoint sur les mesures du G20 en faveur des échanges et des investissements, Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, Pascal Lamy, directeur général de l’OMC, et Supachai Panitchpakdi, Secrétaire général de la CNUCED, ont appelé les dirigeants des pays du G20 à soutenir l’ouverture des échanges et de l’investissement et de rester vigilants face aux risques de protectionnisme afin d’affronter la crise et contribuer durablement à la reprise économique.

Trafics
Le Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l’université Paris II vient de publier une Note d’alerte intitulée "Un fléau incontrôlé : le trafic de cigarettes en France et en Europe". L’étude revient sur les dangers de ce trafic.

Partenariat oriental
La Société allemande pour la politique étrangère vient de publier une étude intitulée Die "Östliche Partnerschaft der EU - ein Kooperationsangebot mit Missverständnissen" (Le partenariat oriental de l’UE : une offre de coopération pleine de malentendus). Cette initiative polono-suédoise pourrait échouer, avant même d’avoir véritablement débuté. En effet, elle n’est pas une priorité de la Suède, qui en est pourtant l’initiatrice, et ne reçoit pas toute l’attention qu’elle devrait recevoir, alors que plusieurs pays s’opposent au projet, et notamment la Russie. Ce partenariat oriental est pourtant essentiel pour l’approvisionnement énergétique de l’UE et pour sa future capacité d’action.

Culture :
Nolde/Berlin
Emil Nolde fut l’un des plus importants représentants de l’expressionnisme et l’un des peintres et graveurs les plus connus du 20ème siècle. Sa polyvalence s’est exprimée non seulement dans l’utilisation de techniques variées, mais également dans son choix des thèmes. Il est actuellement à l’affiche de trois expositions en Allemagne. Jusqu’au 25 octobre, le Kupferstichkabinett des Musées nationaux de Berlin propose une exposition intitulée "Emil Nolde. L’homme, la nature, le mythe. Aquarelles et gravures au Kupferstichkabinett". En parallèle, la dépendance berlinoise de la Fondation Nolde Seebüll présente des tableaux du maître jusqu’au 17 janvier 2010 sous le titre "Avec les mains nouées - Tableaux non peints". Enfin, à Neukirchen, la Fondation Nolde Seebüll présente la 53ème exposition annuelle consacrée à Nolde, une revue de l’oeuvre intitulée "Ma patrie près de la mer - patrie et monde".

Dali/Stockholm
Le musée Moderna de Stockholm présente, du 19 septembre 2009 au 17 janvier 2010, une exposition consacrée à Salvador Dalí, un des artistes les plus populaires du 20ème siècle. Le musée se propose de jouer avec le format même de l’exposition, en intégrant l’oeuvre d’un artiste contemporain, l’Italien Francesco Vezzoli, qui partage avec son célèbre prédécesseur le goût pour l’expérimentation et pour le rapport entre l’art et les médias.

Festival/Londres
Le 18 septembre a débuté à Londres la 5eme édition du "Spanish Film Festival". Les meilleurs films espagnols de l’année seront projetés au cinéma Lumière de l’Institut français de Londres jusqu’au 3 octobre.

Festival/Rome
Le 23 septembre débute la 24ème édition du festival "Romaeuropa", devenu le festival italien de création le plus important. Cette année il portera sur le thème "Pulsations culturelles". Comme tous les ans, une programmation très variée est prévue qui va de la danse au théâtre, en passant par l’art visuel contemporain et la musique électronique et cela jusqu’au 2 décembre.

Poésie/Paris
Du 26 septembre au 3 octobre aura lieu le 3ème Festival international de la Poésie à Paris sur le thème "Mixités, diversités, dialogues des cultures et des civilisations" dans le cadre de la semaine des cultures étrangères. Diverses activités sont prévues dans plusieurs arrondissements de Paris.