Ethique Info

Accueil > Société > Nouvelles de l’Europe transmises par la Fondation Schumann

Quelles nouvelles de Bruxelles ?

Nouvelles de l’Europe transmises par la Fondation Schumann

De quels sujets débat-on actuellement à la Commission Européenne ?

lundi 26 octobre 2009, par Georges Messin, Picospin

Comme d’habitude, nous avons le plaisir de vous présenter ci-dessous des informations sur la vie de la commission européenne de Bruxelles dont les détails nous sont communiqués par notre ami et collaborateur régulier Georges Messin.
Qu’il soit ici remercié pour sa collaboration, sa fidélité, sa disponibilité et sa gentillesse.
La Fondation Robert Schuman, créée en 1991 et reconnue d’utilité publique, est le principal centre de recherches français sur l’Europe. Elle développe des études sur l’Union européenne et ses politiques et en promeut le contenu en France, en Europe et à l’étranger. Elle provoque, enrichit et stimule le débat européen par ses recherches, ses publications et l’organisation de conférences. La Fondation est présidée par M. Jean-Dominique Giuliani.

Femmes
La Fondation Robert Schuman, en partenariat avec la FAES, l’Institut Karamanlis, Ano Pro Evropu, la Fondation Ithaka et avec le soutien du programme "L’Europe pour les citoyens", organise le 19 novembre prochain à Bruxelles une conférence sur "L’Europe au féminin. Pour une vraie parité". Participeront à cette conférence notamment José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, Vaira Vike-Freiberga, ancienne présidente de la Lettonie, Margot Wallström, vice-présidente de la Commission européenne et Vladimir Spidla, Commissaire en charge de l’emploi, des affaires sociales et de l’égalité des chances. Inscription en ligne.

Election/Roumanie
Le 1er tour de l’élection présidentielle roumaine aura lieu le 22 novembre, et le 2e le 6 décembre. Le Président de la République est élu pour 5 ans. Tout candidat doit être âgé d’au moins 35 ans et déposer une liste d’au moins 200 000 signatures d’électeurs. Pour être élu dès le 1er tour, un candidat doit recueillir les suffrages de plus de la moitié des inscrits. 12 candidats sont en lice dont Traian Basescu (PDL), Président sortant ; Mircea Geoana, leader du PSD ; Sorin Oprescu, maire de Bucarest, ancien membre du PSD ; Crin Antonescu, leader du PNL ; Hunor Kelemen (UDMR) ; Vadim Tudor Corneliu, candidat du Parti de la grande Roumanie (PRM) ; George Becali, homme d’affaires et patron du club de football du Steaua Bucarest, candidat du Parti de la nouvelle génération (PNG). Le fait que les 2 principaux candidats- Traian Basescu et Mircea Geoana - sont issus de partis ayant gouverné en coalition durant pratiquement une année rend la campagne électorale atypique. La campagne officielle a débuté le 22 octobre.

Conférence/Allemagne
Le Président de la Fondation Robert Schuman Jean-Dominique Giuliani, invité par le Ministre-Président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, participe les 26 et 27 octobre à la conférence "Comment voulons-nous vivre ? L’économie de marché sociale en Europe - un modèle de société pour la mondialisation ?". Cette conférence marquera la fin de la saison France-Rhénanie-du-Nord-Westphalie 2008/2009.
Lire

— -
France/Allemagne
Le Collège des Bernardins, en partenariat avec la Fondation Robert Schuman, la Fondation Konrad Adenauer et Confrontations Europe, organise, les 30 et 31 octobre, le colloque "La relation franco-allemande de 1945 à nos jours". Vingt ans après la chute du mur de Berlin, le colloque abordera la question de l’identité de l’Europe et de son avenir en mettant l’accent sur la relation entre ces deux pays fondateurs. Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman, y participera. La conférence s’achèvera avec un débat autour de René Girard, de l’Académie française.
Lire


Hongrie
La Banque centrale de Hongrie a annoncé le 19 octobre la baisse de son taux directeur de 0,5 point pour le ramener à 7%, son plus bas niveau depuis juin 2006. Il avait plafonné à 11,5% en octobre 2008. Le Conseil monétaire de la Banque d’Hongrie a également révélé ses prévisions économiques pour l’année 2010, s’est félicité de la politique de modération salariale et a encouragé le gouvernement à poursuivre sur la voie de la discipline fiscale.

Portugal
Selon les données publiées le 20 octobre par l’Institut national de statistiques du Portugal, les indicateurs du climat économique et de la confiance des consommateurs ont confirmé au Portugal la reprise observée lors de ces derniers mois dans l’ensemble de la zone euro et de l’Union européenne. L’indicateur du climat économique a augmenté significativement depuis avril 2009 et l’indicateur d’activité économique s’est redressé en août, cessant la tendance à la baisse observée depuis le début de 2008.
Lire

- 

Royaume-Uni
L’économie britannique est restée enfoncée dans la récession au 3e trimestre, et a même subi sa plus longue phase de repli depuis plus d’un demi-siècle. La première estimation de l’Office for National Statistics (ONS) publiée le 23 octobre fait ressortir une chute du Produit intérieur brut (PIB) de 0,4% par rapport au trimestre précédent, et de 5,2% sur un an. C’est à peine mieux qu’au deuxième trimestre, où le PIB avait reculé de 0,6%, et en tout, l’économie britannique s’est repliée de 5,9% depuis son entrée en récession.

Parlement :
Diplomatie
Les députés membres de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen ont adopté, le 19 octobre, un rapport d’ELamr Brok (PPE, DE) requérant que le service diplomatique de l’Union européenne fasse partie intégrante de la structure de la Commission européenne et soit financé par le budget de l’Union, réaffirmant leur détermination à exercer pleinement leurs pouvoirs budgétaires dans le cadre des innovations institutionnelles introduites par le traité de Lisbonne. Le service devra être soumis à un contrôle démocratique du Parlement européen. Les eurodéputés appellent la Commission européenne à mettre tout son poids dans la balance pour garder le modèle communautaire dans le domaine des relations extérieures de l’Union.


Prix Sakharov
Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit a été attribué, le 22 octobre, à l’association Memorial, dont le premier dirigeant n’était autre que Andreï Sakharov. L’association russe milite en faveur des droit de l’homme en Russie et dans les États post-soviétiques. Trois de ses membres en particulier ont été distingués : Oleg Orlov, Sergueï Koalev et Lioudmila Alexeïeva. La remise officielle du prix aura lieu à Strasbourg le 16 décembre.

Budget
Les députés européens se sont penchés sur le budget 2010 le 20 octobre. Ils défendent un budget de 127,5 milliards €, supérieur à celui proposé par le Conseil (120,5 milliards €) et par la Commission (122,3 milliards €). La commission parlementaire des budgets avait notamment demandé d’inscrire des fonds spécifiques (en dehors du cadre financier pluriannuel) pour la relance de l’économie, ainsi qu’une enveloppe de 1,5 milliard € pour l’énergie et de 300 millions € pour aider le secteur laitier. Les eurodéputés ont adopté ce budget le 22 octobre avec 437 voix favorables, 182 contraires et 4 abstentions..

Climat
Deux mois avant le sommet de Copenhague, censé finaliser un accord international sur la lutte contre le changement climatique, les membres de la commission environnement du Parlement européen ont appelé, le 20 octobre, les chefs d’État à faire de cette question leur priorité n°1. Ils ont adopté un projet de résolution fixant une série d’objectifs chiffrés qu’ils souhaitent voir concrétisés à Copenhague, insistant sur des engagements de financement et des sanctions en cas de non respect.



Schengen
Les députés européens se sont inquiétés, le 22 octobre, des nouveaux retards ainsi que des coûts additionnels provoqués par la modernisation du "Système d’information Schengen", une base de données gouvernementale qui stocke les informations policières sur les personnes ainsi que les biens volés et disparus. Les eurodéputés ont demandé à la Commission de justifier sa confiance envers le contractant actuel en charge du dossier.
Lire



Barroso/Question
Inaugurant cette première séance de questions au Président de la Commission européenne le 20 octobre, les députés européens ont abordé des sujets allant de la ratification du traité de Lisbonne au soutien à Tony Blair en tant que Président du Conseil, en passant par les politiques de relance de l’emploi et de l’économie.

Italie
Les membres du Parlement européen ont voté, le 21 octobre, sur les 9 propositions de résolution concernant la liberté d’information en Italie et dans d’autres États membres de l’Union européenne, suite au débat du 8 octobre dernier. Aucune majorité n’est parvenue à se dégager pour faire adopter ces résolutions : seule la résolution du groupe ADLE a réussi à décrocher un inutile "match nul", avec 338 voix, contre 338 et 8 abstentions.

Commission :
Marché/relance
Mario Monti, ancien membre de la Commission européenne en charge du marché intérieur, s’est vu confier par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le 20 octobre, la mission de préparer un rapport sur la relance du marché unique, fer de lance de l’intégration européenne et de la croissance durable.


Bibliothèques numériques
La Commission européenne a adopté, le 19 octobre, une communication relative au droit d’auteur dans le contexte des défis culturels et juridiques posés par la numérisation des livres. Les bibliothèques numériques européennes doivent pouvoir offrir aux chercheurs et consommateurs européens les mêmes opportunités d’accès au savoir dont disposent leurs homologues américains, tout en garantissant aux auteurs une juste rémunération. La Commission s’attache en particulier aux questions des oeuvres orphelines, à savoir celles dont l’identité du titulaire des droits est incertaine, et de la diffusion des oeuvres auprès des personnes souffrant d’un handicap, notamment les malvoyants.

Asile
La Commission européenne a modifié, le 21 octobre, deux directives relatives au régime d’asile européen commun. Ces modifications visent à simplifier les normes en la matière, les rendre plus cohérentes et efficaces et offrir aux bénéficiaires une protection accrue. D’après le vice-président de la Commission chargé du portefeuille Justice, liberté et sécurité, Jacques Barrot, la Commission pose ainsi les dernières briques d’une procédure d’asile unique au sein de l’Union.--------------


Marché/numérique
La Commission européenne a publié, le 22 octobre, un document de réflexion sur les difficultés que pose la création d’un marché unique européen du numérique pour les contenus créatifs en ligne tels que les livres, la musique, les films et les jeux vidéos. Cette offre d’un marché unique sans frontières présente des avantages financiers certains mais ne va pas sans poser de problèmes. Avant tout, les obstacles d’ordre réglementaire et géographique susceptibles d’entraver la liberté et l’innovation. En outre, le téléchargement illégal à grande échelle risque d’être un facteur perturbateur pour le développement d’un marché unique du numérique viable économiquement. Le document de réflexion a pour but de mettre en évidence les questions que se posent les titulaires de droits d’auteur, les consommateurs et les utilisateurs commerciaux.

Simplification/formalités
L’Union européenne a surpassé toutes les espérances en matière de réduction des formalités administratives. La Commission européenne publie, le 22 octobre, un aperçu des progrès réalisés depuis 2007. Les économies résultant des mesures en préparation s’élèveraient au total pour les entreprises à 40,4 milliards € sur les 123,8 milliards € dépensés pour les formalités administratives, tandis que les mesures déjà mises en oeuvre ont rapporté 7,6 milliards €. Les mesures proposées vont devoir disposer de l’aval du Parlement européen avant de pouvoir entrer en vigueur. La Commission va continuer sur sa lancée et prévoit de nouvelles réductions pouvant conduire à terme à une économie supplémentaire d’au moins 2,1 milliards €.

Tranports
La Commission européenne a annoncé le 21 octobre les premiers projets qui bénéficieront d’une enveloppe de 500 millions € destinée à financer les infrastructures de transport afin de permettre aux personnes et aux marchandises de circuler plus facilement entre les États membres.La Commission annoncera avant la fin de l’année une deuxième série de projets. Par ailleurs, une nouvelle initiative intitulée "Partenariat pour les transports et la logistique dans le cadre de la dimension septentrionale" a été lancée dans le but d’améliorer les principales liaisons de transport dans l’Europe du Nord. Enfin, elle souhaite renforcer la coopération avec l’Afrique dans le domaine des transports

Services financiers
La Commission européenne a adopté, le 20 octobre, une communication garantissant un marché des produits financiers dérivés sûr, efficace et sain. La communication établit l’architecture des actions politiques futures destinées à augmenter la transparence sur ce marché, réduire le risque et garantir l’intégrité et la supervision du marché. La Commission poursuivra sur sa lancée en adoptant des propositions législatives en 2010, propositions qui devront être en adéquation avec les principes dégagés lors du G20 de Pittsburgh et dont l’impact devra faire l’objet d’une évaluation. La Commission entend travailler de concert avec les autorités compétentes de tous les pays du monde afin de finaliser ses propositions.

Conseil :
Environnement
Les 27 ministres de l’environnement ont fait un pas en avant dans la définition d’une position commune de l’UE en vue de la conférence de Copenhague sur le changement climatique. Les conclusions adoptées le 21 octobre tablent sur l’objectif ambitieux d’une réduction de 80 à 95% des gaz à effet de serre pour 2050. Ils ont souligné l’importance d’aider financièrement les pays en développement dans leurs efforts de réduction des émissions. Cela risque toutefois de demeurer un voeu pieu, les ministres des finances n’étant pas parvenus à un accord le 20 octobre. Les pays d’Europe centrale considèrent en effet qu’ils sont eux-mêmes "pauvres", comme le soutient le ministre polonais des Finances Jan Vincent Rostowski, alors qu’Allemagne et Italie refusent de prendre des engagements tant que les autres pays industrialisés n’en auront pas fait autant. La question du financement est dès lors renvoyée à l’arbitrage du Conseil européen.

Agriculture/Pêche
Les 27 ministres européens de l’agriculture, réunis le 19 octobre, ont débattu de la crise que traverse le secteur laitier en Europe. Ils ont adopté une régulation prolongeant les périodes d’intervention concernant le beurre ainsi que la poudre de lait écrémé. Ils se sont également mis d’accord sur l’adoption d’une proposition relative à l’extension de la clause de perturbation dans le secteur laitier ainsi que sur sur l’achat de quotas. Ils ont aussi dégagé un accord politique sur un régime de contrôle du respect des règles de la politique commune de la pêche et sur les taux de capture (TAC)dans la mer Baltique.

Justice/Intérieur
Les 27 ministres de la Justice se sont accordés, le 23 octobre, sur les principales orientations d’une règlementation communautaire visant à renforcer la protection des droits procéduraux des personnes accusés ou suspectées dans toute affaire criminelle. Les ministres ont également adopté deux décisions concernant l’accréditation des laboratoires de médecine légale et la création d’un Réseau européen de prévention du crime et se sont penchés sur les moyens de lutter contre les trafics d’êtres humains. Ils ont eu un échange de vue avec la Commission sur des questions de réciprocité des régimes de visas avec des pays tiers.

Cour :
Expulsion
La Cour de Justice, saisie par les juridictions espagnoles pour l’interprétation du code des frontières Schengen et de la Convention d’application de l’accord de Schengen (CAAS), a rendu son jugement le 22 octobre. La Cour a déclaré que les deux textes doivent être interprétés en ce sens que, lorsqu’un ressortissant d’un pays tiers se trouve en situation irrégulière sur le territoire d’un État membre, ce dernier n’est pas dans l’obligation de l’expulser. Il peut choisir d’infliger à l’intéressé une amende, avec l’avertissement de quitter le territoire dans un délai spécifique, et seulement, à défaut d’obtempération, l’expulser.

Allemagne :
Gouvernement
Le 24 octobre, la chancelière Angela Merkel a annoncé que son parti la CDU/CSU avait adopté un programme de gouvernement avec le FDP. Le contenu du programme de ce nouveau gouvernement, issu des élections législatives du 27 septembre, indique notamment que les impôts baisseront dès le 1er janvier au profit des entreprises et des familles. Il est prévu qu’ils baisseront de 24 milliards € en tout pendant les 4 ans du gouvernement. Il indique aussi que "la relation franco-allemande est unique par son étendue et sa profondeur et contribue de façon déterminante à l’unité européenne". La Chancelière a annoncé également la composition de son gouvernement qui comprend 14 ministres dont 4 femmes. Le leader du FDP devient vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères. Wolfgang Schäuble, membre du Conseil d’administration de la Fondation Robert Schuman, devient ministre des finances. Angela Merkel doit être reconduite dans ses fonctions de chancelière le 28 octobre par le Bundestag et ses ministres prêter serment.
Lire |

Autriche :
Hongrie
Le 21 octobre, le Président autrichien Heinz Fischer a reçu son homologue hongrois Laszlo Solyom afin de commémorer la révolution hongroise de 1956. Leurs discussions de travail ont essentiellement porté sur des questions bilatérales et européennes.

Chypre :
Grèce
Lors de sa première visite officielle en tant que Premier ministre grec, George Papandréou a rencontré, les 19 et 20 octobre, le Président chypriote, Demetris Christofias. Il l’a assuré du soutien de son pays à la solution de la question chypriote. Selon lui, l’amélioration des relations entre Athènes et Ankara dépend du règlement de la question chypriote, dans un discours devant le Parlement à Nicosie. Les deux dirigeants estiment que la Turquie doit remplir toutes ses obligations et regrettent son "attitude rigide". Ils ont rappelé l’importance du respect par la Turquie du Protocole d’Ankara.

Estonie :
Défense
Le développement du nouveau concept stratégique de l’OTAN était à l’ordre du jour du Conseil pour la défense nationale estonien, réuni le 20 octobre à la demande du Président de la République Toomas Hendrik Ilves. Ce dernier a exprimé son souhait que le nouveau concept traduise un équilibre entre la résolution des crises extérieures et la protection des territoires alliés. Le Conseil s’est aussi penché sur l’engagement militaire du pays en Afghanistan, une opération qui, d’après le Président estonien, "pourra prendre fin seulement une fois que les autorités afghanes seront pleinement en mesure d’assumer la responsabilité de la sécurité de leur pays".

Finlande :
Russie
Le 25 octobre, le Premier ministre finlandais Matti Vanhanen s’est rendu à St Peterbourg pour rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine. Leurs discussions ont porté sur les effets de la crise économique et financière, sur la coopération dans le secteur forestier et sur les questions environnementales, y compris les préparations du sommet sur le climat de Copenhague. Ils ont également abordé des thèmes bilatéraux tels que la coopération économique et commerciale entre les deux pays ou les questions douanières et frontalières. La Russie va prolonger en 2010 le moratoire sur la hausse des droits de douane à l’exportation sur le bois en 2010 en raison de la crise.

France :
Italie/Frontex
La France et l’Italie ont plaidé, dans une lettre rendue publique le 23 octobre, pour que le Conseil européen des 29 et 30 octobre se penche sur le renforcement de l’agence de surveillance des frontières (Frontex) en matière de lutte contre l’immigration. Le Président français, Nicolas Sarkozy et le Président du conseil italien Silvio Berlusconi ont souhaité que les Européens se conforment aux engagements pris en juin afin de lutter contre l’immigration illégale. Le renforcement dont il est question impliquerait notamment une coopération entre Frontex et les agences nationales, la création de bureaux spécialisés de Frontex en mer Méditerranée ainsi que des affrètements réguliers par Frontex de vols groupés pour des opérations communes de reconduite à la frontière.

Italie :
Russie
Lors de la dernière journée de sa visite en Russie, le 23 octobre, le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a eu l’occasion de voir l’avion-amphibie Be-200 russe que le ministère russe des Situations d’urgence (MSU) utilise dans la lutte contre les incendies au sol dans différentes parties de l’Europe et du monde. Le Premier ministre italien s’est familiarisé avec les performances techniques de l’appareil et a même effectué un court vol à bord de l’avion qui s’est arraché au plan d’eau pour ensuite amerrir.

Lettonie :
Sécurité
La 4e édition de la conférence de Riga, "Economic Recovery in a Changing Security Environment : Transatlantic Agenda 2010", du 23 au 24 octobre, a réuni de nombreux Chefs d’État, universitaires, hommes politiques, organisations non gouvernementales et journalistes pour aborder, entre autres, la stratégie de sortie de crise dans les États baltes, la sécurité en Europe du nord et dans la région de la mer Noire, la redéfinition du concept stratégique de l’OTAN, ainsi que les réformes du marché du gaz en Europe.

Lituanie :
Autriche
Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Vygaudas Ušackas, s’est rendu le 21 octobre en Autriche afin d’y rencontrer son homologue autrichien Michael Spindelegger. Les deux ministres se sont félicités de la bonne coopération bilatérale entre leurs deux pays, notamment en matière scientifique et consulaire. Les discussions ont également concerné la politique d’élargissement et de voisinage de l’Union, ainsi que des questions institutionnelles européennes, notamment la mise en place du Service européen pour l’action extérieure et le rôle accru des Parlements nationaux suite à l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne.

Bulgarie
Les 20 et 21 octobre, le Président maltais, George Abela, a rencontré son homologue bulgare, Georgi Parvanov, pour discuter des relations bilatérales entre leurs pays, ainsi que des questions européennes. Le Président maltais continue à soutenir la candidature bulgare à la zone euro et à l’espace Schengen. Les deux pays ont également signé un accord qui promouvra une collaboration plus étroite sur les questions bilatérales, en particulier sur la politique étrangère et les relations économiques.

Portugal :
Gouvernement
Le Premier ministre portugais, José Socrates, a présenté le 22 octobre au chef de l’Etat Anibal Cavaco Silva son nouveau gouvernement. Selon un communiqué de la présidence de la République, le nouveau gouvernement entrera en fonction le 26 octobre,un mois après les élections législatives du 27 septembre, remportées par les socialistes qui ont toutefois perdu la majorité absolue qu’il détenaient depuis 2005 au Parlement. Parmi les 16 ministres, on compte 5 femmes.

République tchèque :
Traité/fin ?
Le président tchèque Vaclav Klaus, qui exige une dérogation à la Charte des droits fondamentaux pour son pays comme condition à la signature du traité de Lisbonne, a indiqué le 23 octobre avoir reçu une proposition satisfaisante de la présidence suédoise de l’Union. Il semble prêt à parapher ce texte. Le président tchèque est le dernier dirigeant européen à ne pas avoir ratifié le traité de Lisbonne. La Cour constitutionnelle tchèque doit se prononcer le 27 octobre sur la recevabilité d’un recours contre le traité.

Roumanie :
Gouvernement
Le Premier ministre roumain Lucian Croitoru, a publié le 23 octobre la liste de son gouvernement qui compte 14 ministres dont 7 membres du gouvernement sortant. Il devrait demander le 26 octobre le vote d’investiture du Parlement sur son équipe et son programme. Parmi les ministres reconduits dans leurs fonctions figurent ceux des Finances, Gheorghe Pogea, de l’Économie, Adriean Videanu, de la Défense, Mihai Stanisoara, et de la Justice, Catalin Predoiu.

Référendum
Le président roumain Traian Basescu a annoncé le 22 octobre l’organisation d’un référendum le 22 novembre, jour du 1er tour de l’élection présidentielle, sur une réduction du nombre de parlementaires à un maximum de 300 dans un parlement monocaméral. Ce référendum est très contesté par l’opposition, majoritaire au Parlement. Les trois principaux partis —PSD, PNL et UDMR— ont voté symboliquement contre la tenue de cette consultation populaire. "Etes-vous d’accord avec un Parlement monocaméral ?" et "Etes-vous d’accord pour une réduction du nombre des parlementaires à un maximum de 300 ?" seront les 2 questions posées aux Roumains le 22 novembre.

Bosnie-Herzégovine :
Négociations
Les négociations entre représentants des États-Unis, de l’Union européenne et de Bosnie-Herzégovine ont repris les 20 et 21 octobre afin de résoudre la crise politique qui frappe le pays depuis plusieurs mois, mais se sont achevées sans aucune avancée notable. L’UE et les États-Unis proposent notamment de donner davantage de compétences à l’État central, ce à quoi les Serbes de Bosnie s’opposent, de remplacer la présidence tripartite par une présidence unique élue et d’élargir les attributions du Premier ministre. Après ce nouvel échec, les représentants occidentaux ont appelé les communautés de Bosnie-Herzégovine à être plus ouverts au compromis.

Norvège :
Gouvernement
Le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, a présenté le 20 octobre son nouveau gouvernement de coalition après avoir remporté les élections législatives du 14 septembre. La nouvelle équipe gouvernementale comprend 10 femmes sur 20 ministres.

Etats-Unis :
Visite/Biden
Lors de sa tournée des capitales d’Europe centrale, du 21 au 23 octobre, le Vice-président des États-Unis, Joe Biden, s’est entretenu avec les dirigeants polonais, roumains et tchèques. Les discussions ont essentiellement porté sur des questions de défense : le renouvellement de l’Alliance atlantique, l’engagement militaire en Afghanistan, ainsi que le nouveau projet de défense antimissile de l’Europe, après l’annulation par le Président Obama du plan établi par l’administration Bush. Les États-Unis ont proposé aux trois pays d’accueillir des missiles SM-3, capables d’intercepter des fusées à courte et moyenne portée.

OTAN :
Afghanistan
Les ministres de la Défense de l’OTAN, réunis à Bratislava les 22 et 23 octobre, ont examiné une nouvelle approche de la guerre contre-insurrectionnelle en Afghanistan. La question du financement de l’OTAN s’est posée pour pouvoir financer toutes les opérations en cours. Enfin, la question d’une plus grande participation militaire des Européens en Afghanistan a été évoquée et à ce sujet le Secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a prévenu que le prix de l’inaction serait bien plus élevé que celui de la mobilisation.

Eurostat :
Déficit
Eurostat a publié, le 2 octobre, les statistiques concernant le déficit public et la dette publique dans les États membres. Dans la zone euro, le ratio déficit public par rapport au PIB a augmenté, passant de 0,6% en 2007 à 2% en 2008. Lors de la même période, le ratio de la dette publique par rapport au PIB est passé de 66% à 69,3%. Pour l’Union, le déficit public s’est élevé de 0,8% en 2007 à 2,3% en 2008, alors que la dette publique est passée de 58,7% à 61,5%.

Production
L’Office européen des statistiques Eurostat a publié, le 20 octobre, des statistiques concernant la production. Pour la zone euro, celle-ci enregistre une baisse de 0,4% en août 2009 par rapport au mois précédent, tandis que la baisse est de 11,3% comparativement à août 2008. Dans l’ensemble de l’Union européenne, la production chute de 0,5% en août 2009 par rapport à juillet 2009, tandis que la baisse enregistrée est de 11,1% par rapport à août 2008.

Industrie
Eurostat a publié, le 23 octobre, les statistiques concernant les entrées de commandes dans l’industrie pour août 2009. Concernant la zone euro, l’indice a enregistré une augmentation de 2% par rapport au mois précédent mais une chute de 23,1% par rapport à août 2008. Dans l’Union européenne, l’augmentation est de 1,2% pour août 2009 par rapport à juillet, mais les entrées sont en baisse de 22,3% par rapport à août 2008.

Etudes/rapports :
Liberté/presse
Le 21 octobre, Reporters sans Frontières (RSF) a publié son 8e classement mondial de la liberté de la presse. Il prend en compte les violations de la liberté de la presse commises entre le 1er septembre 2008 et le 31 août 2009. Le Danemark, la Finlande, l’Irlande, la Norvège et la Suède sont les pays les plus exemplaires tandis que le Turkménistan, la Corée du Nord et l’Érythrée sont ceux où les privations de liberté sont les plus importantes.

Bonus
Moins d’un an après la quasi faillite du système financier, 6 milliards £ de bonus vont être distribués cette année au Royaume-Uni, ses banques ayant renoué avec les profits, a indiqué le centre for Economics and Business Research (CEBR). L’institut britannique prévoit une augmentation de 50% des bonus par rapport à janvier dernier qui vont passer de 4 à 6 milliards de £ (10 milliards $, 6,6 milliards €).

e-commerce
La Commission européenne a révélé, le 22 octobre, les conclusions d’un rapport consacré au commerce électronique transfrontalier de biens de consommation. 60% des transactions transfrontalières n’aboutissent pas en raison du refus du commerçant d’assurer l’expédition du produit vers le pays des acheteurs ou parce que le site ne proposait pas de moyens de paiement transfrontalier adéquats. La communication présente une série de mesures à prendre afin de réduire la complexité des règles légales, qui n’incite pas les entreprises à offrir des services aux consommateurs transfrontaliers.

Culture :
Sculpture/Londres
Jusqu’au 24 janvier 2010 a lieu l’exposition "Wild Thing" à la Royal Academy of Arts de Londres. Des oeuvres, souvent controversées, des sculpteurs britanniques Jacob Epstein, Henri Gaudier-Brzeska and Eric Gill sont exposées.

Expo/Rome
Les célèbres mobiles d’Alexander Calder (1898-1976) sont jusqu’au 14 février au centre d’une exposition à Rome consacrée au sculpteur américain. Outre les mobiles, cette exposition, réalisée en collaboration avec la Fondation Calder, dévoile aussi des sculptures en bronze, bois ou fil de fer, des gouaches, des peintures à l’huile, des dessins et des bijoux.

Expo/La Haye
L’influence du "père de l’art moderne", le peintre français Paul Cézanne, sur ses fils artistiques Pablo Picasso et Piet Mondrian a été marquante : une exposition leur est consacrée au musée municipal de La Haye jusqu’au 24 janvier 2010. Cézanne est le grand précurseur du modernisme, considéré par nombre d’artistes comme le père de l’art moderne. Son influence sur Picasso et Mondrian fut très importante. Les trois artistes sont à l’origine d’un des développements les plus décisifs dans l’histoire de l’art : la naissance de l’art abstrait.

Agenda :

26-27 octobre
Conseil Affaires générales et relations extérieures

29-30 octobre
Conseil européen

30-31 octobre
Colloque "Les relations franco-allemandes"

Suggestions
Inscrivez-vous / Désabonnement

Rédacteurs : Thierry Chopin, Mathilde Durand, Sandrine Mor, Sara Pini, Marek Kubista, Daniela Ordonez, Colin Picard, Hadrien Valembois

Rédacteur en chef : Sara Pini
Directeur de la publication : Pascale Joannin