Ethique Info

Accueil > Politique > Nouvelles de la Fondation Robert Schumann

Education européenne ?

Nouvelles de la Fondation Robert Schumann

Comprendre le traité de Lisbonne avant son application

lundi 30 novembre 2009, par Georges Messin, Picospin

L’Europe est-elle entre nos mains" ?

Fondation :

Traité/10 fiches
Alors que le traité de Lisbonne entre en application le 1er décembre, la fondation Robert Schuman vous propose 10 fiches pour tout comprendre des principales modifications apportées par le Traité de Lisbonne au fonctionnement de l’UE. 4 annexes complètent ces 10 fiches pour celles et ceux qui veulent aller plus loin.
Lire

Education
Le président de la Fondation Robert Schuman, Jean-Dominique Giuliani, participe le 2 décembre à la table-ronde "Propositions pour une éducation européenne", dans le cadre du colloque de l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques sur "L’éducation, pierre d’angle de la construction européenne".
Lire

Familles
Le président de la Fondation Robert Schuman, Jean-Dominique Giuliani, interviendra au cours du 26e congrès des "Familles de France" qui se tiendra le 5 décembre à Strasbourg sur le thème "Familles, l’Europe est entre nos mains".
Lire | Autre lien

Crise financière :

Emploi
A l’occasion de la publication du rapport "L’emploi en Europe" le 23 novembre, le Commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’égalité des chances, Vladimír špidla, a réaffirmé l’importance de concilier mesures de court terme de soutien à l’emploi et réformes structurelles de long terme, condition préalable à la sortie de crise mais également à la transition vers une économie à faible émission de carbone. Le rapport souligne que, si plus de 4 millions d’emplois ont été détruits avec la crise, les marchés européens de l’emploi se sont révélés plus dynamiques. Le chômage de longue durée reste une menace sérieuse. Le rapport se penche sur l’effet dynamiseur des politiques "vertes" sur le marché du travail et sur la nécessité de miser sur la formation.
Lire | Autre lien

Commission
La Commission européenne a publié le 27 novembre les nouveaux chiffres concernant l’indicateur du sentiment économique (ESI) pour l’Union européenne et la zone Euro. Les données font état d’une augmentation de cet index, mesurant la confiance des opérateurs économiques, de 2,7 points dans la zone euro et 1,9 point pour l’UE. L’ESI continue donc sa montée, qui dure désormais depuis 8 mois, bien que son niveau reste bien en dessous de la moyenne à long terme.
Lire

FMI
Dans le dernier bulletin du FMI du 23 novembre, le Directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, fait le constat d’une économie mondiale "stable", mais insiste sur le maintien des mesures d’accompagnement en raison de la vulnérabilité de certains pays. Il fixe comme priorité pour la stratégie économique à élaborer le rééquilibrage des finances publiques, surtout dans les pays avancés. Le modèle d’économie alimentée par la consommation des ménages arrive à sa fin. L’économie occidentale doit prêter garde à une concurrence croissante des pays émergents et relever de nouveaux défis. Le même jour, il a, devant la Confederation of British Industries, indiqué 4 défis : l’abandon progressif des politiques d’accompagnement, l’adaptation à l’augmentation des flux de capitaux en direction des pays émergents, la mise au point d’un nouveau modèle de croissance mondiale et la réforme du secteur financier.
Lire | Autre lien

Allemagne
À l’occasion du congrès annuel du patronat allemand (BDA), la Chancelière Angela Merkel a livré le 24 novembre, à Berlin, son analyse de la situation économique. Celle-ci demeure à ses yeux précaire malgré la publication de chiffres encourageants. Selon l’Office allemand des statistiques, l’Allemagne a enregistré une croissance de 0,7% au 3e trimestre, confirmant qu’elle est sortie de la récession. Angela Merkel a justifié ses projets d’allègements fiscaux et annoncé qu’elle allait prolonger d’un an le dispositif en faveur du chômage partiel. Elle entend cependant prendre garde à ne pas créer de nouvelle bulle à travers l’aide de l’État, qui doit demeurer provisoire. Le 28 novembre, elle a également qualifié de "critique" la situation du crédit et a appelé les banques à faire plus pour aider à financer les entreprises.
Lire | Autre lien | Autre lien

Croatie
La Première ministre croate Jadranka Kosor a appelé le Parlement croate, le 26 novembre, à approuver le projet de budget pour 2010, en le qualifiant d’équilibré. Le budget table sur une croissance de 0,5% du PIB pour 2010 et de 3,5% pour 2012. 87% des dépenses seront allouées aux salaires, aux pensions et aux allocations sociales. L’adaptation aux standards européens entraînera également des dépenses importantes. Enfin, Mme Kosor a annoncé pour l’année prochaine une vaste réforme de l’administration publique.
Lire

Espagne
Le gouvernement espagnol a réaffiché le 27 novembre sa volonté de "changer de modèle économique" en réaction à la crise très violente qui frappe l’Espagne depuis plus d’un an, avec la présentation d’un projet de loi préliminaire dit "d’économie durable". Cet "avant-projet de loi de l’économie durable intègre un ensemble de réformes structurelles destinées à aider les entreprises à orienter leurs activités vers des secteurs qui sont générateurs de croissance à long terme et d’emplois durables d’un point de vue économique, social et environnemental", a expliqué le gouvernement à l’issue d’un conseil des ministres.
Lire | Autre lien

Pologne
Le PIB du 3e trimestre en données corrigées des variations saisonnières a été de 0,5% supérieur à celui du trimestre précédent et a progressé de 1% sur un an, a indiqué le 30 novembre dans un communiqué l’Office national des statistiques polonais.
Lire

Slovénie
Le Parlement slovène a adopté le 25 novembre les budgets 2010 et 2011, qui prévoient des déficits de 5,8% et de 4,8%, en baisse donc par rapport au déficit de 5.9% attendu pour cette année. Le ministre des Finances slovène France Krizanic a déclaré que la Slovénie reviendrait en dessous des 3% en 2013, comme l’a demandé la Commission européenne.
Lire

Suède
D’après les chiffres publiées le 27 septembre par le Bureau national des statistiques (SCB) de Suède, l’économie suédoise a enregistré une hausse de la croissance de l’ordre de 0,2% au 3e trimestre de 2009, ce qui a permis de limiter le recul du Produit intérieur brut (PIB) à 5% sur un an. Après avoir subi la crise économique mondiale de plein fouet, la Suède était sortie de la récession au 2e trimestre, avec une croissance de 0,3% par rapport au 1er trimestre, après une année consécutive de recul de son PIB.
Lire

Roumanie
Le ministère des Finances roumain a publié le 26 novembre les données du budget d’exécution pour les 10 premiers mois de 2009. Ces données font état d’un déficit estimé à 25,5 milliards de lei, correspondant à 5,1% du PIB. Les rentrées fiscales sur les revenus ont augmenté de 2,9% par rapport à la même période de l’année précédente, alors que celles sur les profits ont diminué de 11,3%. Les coûts salariaux ont augmenté de 4,7%, en conséquence des augmentations salariales décidées en 2008.
Lire

Royaume-Uni
Lors d’un discours devant la Confédération des industries britanniques (CBI), le Premier ministre britannique Gordon Brown a présenté ses projets pour une croissance basée sur les investissements et les exportations. Il a indiqué que le gouvernement souhaitait libérer les "talents entrepreneuriaux, innovants et dynamiques" des entrepreneurs et employeurs britanniques. Pour encourager la croissance, le Premier ministre a promis que le gouvernement s’engagerait tout particulièrement dans cinq domaines : infrastructures numériques, compétences et science, transports, planification et énergie.
Lire

Conseil :

Environnement
Les 27 ministres de l’Environnement se sont penchés le 23 novembre sur la préparation de la conférence de Copenhague sur le changement climatique, qui aura lieu du 7 au 18 décembre. L’Union européenne souhaite aboutir à un accord sur un nouveau régime mondial de lutte contre le changement climatique, accompagné d’un calendrier défini. Les ministres ont confirmé la volonté de l’Union de jouer un rôle de leader dans les négociations et d’inciter les autres parties, à travers ses propres engagements, à revoir leurs promesses à la hausse.
Lire

Education
Les 27 ministres européens de l’éducation, réunis le 26 novembre, ont adopté des conclusions concernant la formation des enseignants et l’intégration des enfants issus de l’immigration et ont appelé à une meilleure coopération entre enseignement, recherche et innovation. Diversité et transparence sont les clés pour assurer un enseignement supérieur de qualité en Europe. Pour que cette qualité soit reconnue il est nécessaire de revoir les critères des classements internationaux des universités. Plusieurs ministres ont critiqué le classement de Shanghai, qui ne tient pas compte des moyens financiers dont disposent les universités, de la qualité de l’enseignement ou de l’excellence d’un département particulier et qui conduit à une sur-représentation des universités anglophones. La Commission européenne est en train d’étudier la faisabilité d’un nouveau système de classement.
Lire | Autre lien | Autre lien | Autre lien

Croatie
Le 27 novembre avait lieu la 8e réunion de la conférence d’adhésion de la Croatie. L’Union européenne a décidé de fermer trois chapitres de négociations, relatifs aux services financiers, à l’énergie et à la protection de la santé et des consommateurs. Elle souligne cependant qu’elle continuera à contrôler de près les progrès réalisés dans l’adoption de l’acquis communautaire dans ces domaines, se réservant le droit d’y revenir à un autre moment pendant la suite des négociations.
Lire

Parlement :

Programme/Stockholm
Les députés européens ont demandé au Conseil, le 25 novembre, de ne pas perdre de vue les droits des citoyens lorsqu’il débattra du programme de Stockholm, qui doit définir la politique européenne en matière de justice et de sécurité pour les 5 années à venir. Dans une résolution adoptée par 487 voix, contre 122 et 49 abstentions, ils demandent plus de solidarité et de coopération en matière d’asile, des garanties pour l’accès à la justice, au logement, à l’éducation et à la santé des migrants, la lutte contre toute forme de discrimination, un équilibre entre sécurité et protection des libertés civiles et la protection des droits des prisonniers. Les députés ont approuvé une aide financière pour la construction de prisons dans les pays confrontés à un problème de surpopulation carcérale. Ils souhaitent la création d’une cour spécialisée en matière de cybercriminalité.
Lire

Traité/Lisbonne
Le Parlement européen a adopté, le 25 novembre, des modifications à son règlement interne afin de s’adapter aux nouveautés résultant du traité de Lisbonne. Ces modifications visent notamment à prendre en compte l’arrivée de 18 nouveaux députés, le nouveau mode de nomination du président de la Commission, l’augmentation des pouvoirs législatifs du parlement ainsi que la nouvelle procédure budgétaire, qui place le Parlement sur un pied d’égalité avec le Conseil.
Lire

Télécom
Le Parlement européen a approuvé, le 24 novembre, par 510 voix, contre 40, le "paquet télécoms". Les citoyens européens bénéficieront désormais d’un choix plus vaste, d’une plus grande diffusion de l’Internet à haut débit et d’une protection accrue de la vie privée. Ils auront le droit de changer d’opérateur en un jour ouvrable tout en conservant leur numéro, une meilleure information sur les services auxquels ils s’abonnent, la possibilité de conclure un contrat d’une durée maximale de 12 mois et le droit d’être informé d’une violation de leurs données personnelles. En outre, les autorités nationales ne pourront pas limiter l’accès à Internet que si cela est jugé "nécessaire et proportionné" et au terme d’une procédure "juste et impartiale". La directive entrera en vigueur en décembre et les États membres disposeront de 18 mois pour l’appliquer.
Lire | Autre lien

Climat
Les députés européens ont formalisé, le 25 novembre, leurs attentes en vue de la conférence sur le climat de Copenhague, qui débutera le 7 décembre. Ils appellent les chefs d’État et de gouvernement à faire preuve de volonté politique pour aboutir à un accord ambitieux et juridiquement contraignant qui fixe des objectifs clairs de réduction des émissions aussi bien pour les pays industrialisés que pour ceux en développement, des engagements de financement et des sanctions. Cet accord devrait prendre effet le 1er janvier 2013. Les députés appellent les États-Unis,la Chine, le Brésil et l’Inde, à se joindre aux efforts de l’Union européenne pour lancer un " New Deal durable " fondé sur la croissance, la cohésion sociale, les technologies vertes, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.
Lire

Violence/femmes
Au lendemain de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les députés européens ont appelé, le 26 novembre, à reconnaitre la violence sexuelle comme un crime grave dont les auteurs soient poursuivi d’office. Les parlementaires demandent une plus grave sévérité contre les viols commis à l’intérieur du mariage, les mutilations génitales et les soi-disant "crimes d’honneur", en rejetant toute justification fondée sur des traditions culturelles ou religieuses. La résolution plaide pour une base juridique plus claire et une politique communautaire plus cohérente pour lutter contre la violence envers les femmes, qualifiée de violation des droits de l’homme.
Lire

Europol
Les députés européens ont rejeté, le 24 novembre, par 31 voix contre 605, les quatre propositions du Conseil relatives à la réforme de l’Agence de coopération policière (Europol). Ils estiment que l’implication du Parlement est nécessaire pour modifier les règles de fonctionnement d’Europol. Ils ont donc demandé au Conseil de retirer ses propositions et d’en formuler de nouvelles après’entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er décembre. Celui-ci étend au domaine de la coopération policière la procédure de codécision, qui met le Parlement sur un pied d’égalité avec le Conseil.
Lire

Passagers aériens
Les députés européens ont demandé, le 25 novembre, à la Commission européenne d’étudier une nouvelle législation permettant de protéger les passagers en cas de faillite des compagnies aériennes. Ils demandent la mise sur pied d’un fonds de compensation de réserve ainsi que l’établissement du principe de "responsabilité mutuelle" sur la base duquel toute compagnie aérienne, volant dans la même direction et possédant des sièges libres, serait tenue de ramener chez eux les passagers bloqués dans des aéroports étrangers.
Lire | Autre lien

Traçabilité
Les députés européens ont adopté, le 25 novembre, par 529 voix contre 27 une résolution visant à protéger les consommateurs européens contre les marquages trompeurs des produits. La résolution stipule que l’origine des produits mis en vente doit pouvoir être connue des consommateurs, à travers un "marquage d’origine obligatoire", et exige une meilleure information sur les normes sociales et environnementales appliquées par les fabricants.
Lire

Elargissement
Les députés européens de la commission des affaires étrangères du Parlement européen ont voté, le 23 novembre, une résolution sur la stratégie d’élargissement de la Commission européenne. Ils saluent les efforts déployés par les pays candidats ou potentiellement candidats en matière de primauté du droit, de liberté d’expression, de traitement des minorités ethniques et de lutte contre la corruption et le crime organisé, tout en pointant du doigt les problèmes qui subsistent. Ils critiquent en particulier la Turquie pour l’ingérence politique dans les médias, les entraves à la liberté de religion et l’absence de volonté de résoudre la question chypriote et la Bosnie-Herzégovine pour le climat politique délétère. Ils recommandent aux pays des Balkans de résoudre leurs différends bilatéraux, de coopérer avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie et de prendre les mesures nécessaires à la libéralisation des visas.
Lire | Autre lien

Piraterie
Les députés européens ont adopté, le 26 novembre, une résolution relative à la piraterie en Somalie. Ils y invitent le Conseil à envisager une nouvelle opération PESD, parallèlement à l’opération Atalanta, afin de contribuer à la formation des forces de sécurité du gouvernement de transition. Ils se sont particulièrement inquiétés de ce que la faiblesse manifestée vis-à-vis des exigences des pirates somaliens puisse favoriser de nouveaux actes de piraterie dans la zone. Ils ont souligné que ce problème ne pourra être véritablement éradiqué qu’en s’attaquant à ses racines : la pauvreté et l’échec de l’état de droit.
Lire

Commission :

Barroso II
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé le 27 novembre la composition de sa nouvelle équipe, qui prendra ses fonctions une fois obtenue l’approbation du Parlement européen. Outre la Britannique Catherine Ashton, Haute représentante, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Danemark, la Grèce, la Suède, l’Irlande, la Bulgarie et Chypre ont proposé des candidates. Outre la Haute représentante, 2 seront vice-presidentes, Neelie Kroes à l’économie numérique et Viviane Reding à la justice, aux dxroits fondamentaux et à la citoyenneté. 11 commissaires sortants voient leur mandat reconduit. Les portefeuilles économiques, les plus convoités, vont aux commissaires allemand, belge, espagnol, finlandais, français et italien, alors que la Roumanie obtient l’Agriculture et le nouveau poste de commissaire à l’Action climatique est attribué à une Danoise. La Suède hérite du domaine dont elle a fait une priorité de sa présidence, à savoir les Affaires intérieures.
Lire | Autre lien

Stratégie 2020
La Commission européenne a publié, le 24 novembre, un document de consultation publique sur la stratégie pour 2020 que l’Union entend lancer afin de revigorer les perspectives économiques de l’Europe. L’objectif est de favoriser une croissance plus verte et ouverte au plus grand nombre. Cette stratégie 2020 se focalisera sur la consolidation de la sortie de crise, la prévention d’une crise similaire à l’avenir, l’économie de la connaissance, l’inclusion sociale et une économie compétitive, connectée et plus verte. Une fois la consultation achevée, la Commission présentera ses propositions spécifiques.
Lire | Autre lien

Aviation
La Commission européenne a publié le 27 novembre une mise à jour de la liste des compagnies aériennes interdites dans l’Union européenne. Cette liste est désormais étendue à tous les transporteurs aériens de Djibouti, du Congo et de São Tomé e Príncipe, alors que l’interdiction a été levée pour trois compagnies qui ont pu démontrer des progrès satisfaisants en matière de sécurité. Une autre compagnie est autorisée à reprendre son activité sous réserve que d’ultérieures améliorations soient apportées.
Lire

Femmes/Sciences
La Commission européenne a publié le 25 novembre les résultats de l’enquête "She Figures", consacrée au thème de l’égalité entre les hommes et les femmes dans les sciences. En Europe, les femmes ne représentent que 30% des chercheurs et 18% des professeurs titulaires de chaire, bien que leur nombre soit en augmentation. La sous-représentation des femmes dans les disciplines et les carrières scientifiques représente pour la Commission un défi important à relever. Une contribution importante pourrait venir du groupe d’Helsinki "Femmes et sciences", qui fête cette année son 10e anniversaire et qui promeut la coopération entre États membres et Commission pour remédier à ces inégalités.
Lire

Vacances/voyages
Le 26 novembre, la Commission européenne a lancé une consultation sur une protection financière renforcée pour les vacanciers européens. La Commission voudrait en effet étendre la couverture déjà garantie pour les voyages à forfait (droit à l’information, responsabilité de la bonne exécution des services et protection en cas d’insolvabilité ou de faillite) aux forfaits dits "dynamiques", constitués d’éléments assemblés par le consommateur lui-même, à partir d’Internet. Dans l’Union européenne, 23 % des consommateurs en moyenne réserve ce genre de forfaits.
Lire

Présidence :

UE-Chine
Le sommet UE-Chine du 30 novembre a été l’occasion d’une confrontation entre les positions européenne et chinoise en vue du sommet de Copenhague sur le changement climatique. Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a fait remarquer que, si l’Union européenne est prête à assumer ses responsabilités, un accord ambitieux ne pourra être rejoint que si la Chine aussi fait preuve de leadership et volonté politique en la matière. Bien que la Chine ait finalement présenté des objectifs chiffrés en matière de réduction des gaz à effet de serre, elle continue à se présenter comme un pays en développement nécessitant le soutien de la communauté internationale. Les autres thèmes abordés pendant le sommet ont été la crise économique, les relations commerciales et la stabilité internationale.
Lire | Autre lien

Energie
Le commissaire européen en charge de l’énergie, Andris Pielbags, et le secrétaire d’Etat suédois, Ola Alterå, ont signé, le 23 novembre, les statuts de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA). L’Union européenne devient ainsi le 138e membre (et la première organisation internationale) de cette nouvelle organisation dont l’objectif est d’accélérer le recours aux sources d’énergie renouvelables dans le monde.
Lire | Autre lien

Turquie
Le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, et son homologue espagnol, Diego Lopez Garrido, dont le pays assurera la présidence du conseil de l’Union à partir du 1er janvier 2010, se sont rendus à Ankara le 26 novembre pour rencontrer leur homologue turque, Ahmet Davutoğlu, dans le but de discuter du processus d’adhésion de la Turquie à l’Union. Les représentants européens ont rappelé que la Turquie se devait de respecter le protocole signé en 2005 en vertu duquel l’Union douanière entre la Turquie et l’UE est étendue aux dix nouveaux Etats membres entrés en 2004, dont Chypre fait partie. L’Union a en effet déjà gelé 8 des 35 chapitres de négociation par mesure de rétorsion.
Lire

Allemagne :

Remaniement
Le ministre allemand du Travail, Franz Josef Jung, titulaire de la Défense jusqu’en octobre, a annoncé le 27 novembre sa démission, conséquence d’une frappe meurtrière controversée en Afghanistan. Le chef d’état-major, le général Wolfgang Schneiderhan, et le secrétaire d’État à la Défense, Peter Wichert, avaient déjà démissionné le 26 novembre après des révélations concernant la dissimulation d’informations relatives à une enquête interne sur une frappe aérienne le 4 septembre, qui aurait fait jusqu’à 142 morts selon l’Otan, dont des civils. La Chancelière allemande Angela Merkel a annoncé le 27 novembre la nomination d’Ursula von der Leyen, actuelle ministre de la Famille, au ministère du Travail en remplacement de Franz Josef Jung. Mme von der Leyen est remplacée à la famille par Kristina Köhler, députée du parti chrétien-démocrate 5CDU), spécialiste des questions d’intégration et âgée de 32 ans.
Lire | Autre lien | Autre lien

Autriche :

Allemagne
Le 25 novembre, le vice-chancelier et ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, s’est rendu en Autriche où il a rencontré son homologue autrichien Michael Spindelegger, le président autrichien Heinz Fischer ainsi que le directeur général de l’AIEA Mohamed ElBaradei et son successeur Yukiya Amano. Il s’est prononcé en faveur d’une politique de bon voisinage mais s’est opposé aux frais compensatoires que l’Autriche souhaite faire payer aux étudiants allemands inscrits dans les universités autrichiennes. Il met en avant la liberté de circulation en matière de formation et d’éducation, estimant qu’il s’agit d’un thème à traiter au niveau européen, et non bilatéral. L’Autriche est confrontée à d’importantes revendications dans les universités.
Lire | Autre lien

Belgique :

Gouvernement
Le ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme, a été désigné Premier ministre par le Roi Albert II le 25 novembre. Il succède ainsi à Herman Van Rompuy qui a été nommé, la semaine dernière, au poste de président stable du Conseil européen. Yves Leterme retrouve donc les fonctions qu’il avait remplies de mars à décembre 2008, avec un succès mitigé. Il avait en effet présenté, à deux reprises, sa démission au Roi en raison des tensions communautaires latentes au sein du Royaume. Le CD&V, le parti dont il Leterme fait partie, a toutefois laissé entendre que le Premier ministre serait encadré de près afin d’éviter les dérapages.
Lire | Autre lien

Bulgarie :

Etats-Unis
La ministre bulgare des Affaires étrangères, Rumiana Jeleva, a rencontré le 23 novembre à Washington la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton. Parmi les nombreux sujets abordés, les deux femmes ont évoqué le rôle de la Bulgarie en tant qu’acteur de stabilité dans les régions d’Europe du Sud-est et de la mer Noire. Les questions de sécurité ont été au coeur de cette rencontre, dans le cadre de la coopération entre les deux pays et quant à leur implication dans la mission armée en Afghanistan. La secrétaire d’État américaine s’est félicitée des bonnes relations qui unissent les deux pays et des efforts de la Bulgarie pour éradiquer la corruption y compris dans les fonctions les plus hautes de l’État.
Lire | Autre lien

Démission
Le vice-ministre bulgare des Affaires étrangères, Krassimir Kostov, chargé des relations avec l’Union européenne, a démissionné le 27 novembre après la révélation de sa collaboration avec l’ex-service d’espionnage communiste, a annoncé le gouvernement. Le Premier ministre Boïko Borissov a accepté sa démission motivée par "des raisons personnelles liées à la révélation de son appartenance aux structures de l’ancienne Darjavna Sigurnost" (Sécurité d’État).
Lire

Danemark :

Référendum
Les partis d’opposition(Sociaux-démocrates, Parti populaire socialiste et Sociaux-libéraux) sont parvenus le 25 novembre à un consensus pour demander l’organisation d’un référendum permettant de lever les exemptions dont bénéficie le Danemark dans les domaines de la défense commune et de la justice de l’Union européenne. Cette consultation pourrait être organisée le 23 mars 2010. Le Premier ministre Løkke Rasmussen privilégie l’hypothèse d’un référendum permettant de lever la clause d’exemption sur l’euro, mais le Parti populaire socialiste et les Sociaux-libéraux y sont opposés. Un sondage récent montre que la population danoise est majoritairement favorable à la suppression de ces exemptions : 42,9% pour, 32,6% contre et 24,5% d’indécis.
Lire | Autre lien

Espagne :

Malte
Les 25 et 26 novembre, lors de la visite d’Etat de deux jours à Malte du roi d’Espagne Juan Carlos, six accords bilatéraux ont été signés, notamment dans l’éducation, les sciences et la marine marchande. Le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos Cuyaubé, qui accompagnait le Souverain espagnol, a annoncé que l’Espagne soutiendra Malte dans sa demande de création d’un Bureau européen pour les demandeurs d’asile.
Lire | Autre lien | Autre lien | Autre lien

Grèce
Le Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a rencontré, le 25 novembre, son homologue grec, George Papandreou, dans le cadre d’une série de réunions avec les chefs de gouvernement des 27 États membres destinées à définir les priorités et objectifs de la Présidence espagnole de l’Union au premier semestre 2010. Il a affirmé qu’il travaillerait à la promotion de la politique européenne de l’immigration. Les deux dirigeants ont également discuté des relations bilatérales entre leurs pays et assurer vouloir coopérer au développement des énergies renouvelables.
Lire | Autre lien

Finlande :

Traité/Aaland
Les îles Aaland, archipel finlandais autonome de la mer Baltique, ont ratifié le 24 novembre le traité de Lisbonne évitant ainsi un casse-tête à Helsinki. Le traité devait être approuvé à la majorité des 2/3 des 30 députés d’Aaland, soit au moins 20 ; il a reçu 24 voix favorables. La Finlande a ratifié le texte en septembre 2008, mais l’archipel peuplé de 27 000 habitants, entièrement suédophone, devait encore se prononcer et un éventuel "non" aurait eu des conséquences incertaines. Le résultat du vote était loin d’être acquis car des députés avaient laissé entendre qu’ils lieraient leur approbation aux contreparties éventuelles qu’ils obtiendraient d’Helsinki.
Lire | Autre lien

France :

Chômage
D’après les statistiques publiées le 26 novembre par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le nombre total de demandeurs d’emploi a augmenté, en France métropolitaine, de 1,1% entre septembre et octobre 2009. Sur un an, il augmente de 20,3 %. La ministre française de l’économie, Christine Lagarde, rappelle que la tendance à la dégradation de l’emploi, conséquence de la crise économique mondiale, devrait se poursuivre encore pour plusieurs trimestres, la reprise prévue de l’activité ne se traduisant pas par un repli immédiat du chômage.
Lire | Autre lien

Russie
Le Premier ministre français François Fillon a rencontré son homologue russe, Vladimir Poutine, les 26 et 27 novembre à Matignon, puis lors du XIVe séminaire bilatéral à Rambouillet. Plusieurs accords économiques ont été signés dans les domaines du gaz, du pétrole, du commerce, des hautes technologies, de l’environnement et de la coopération humanitaire.
Lire | Autre lien

Lettonie :

Espagne
Le Premier ministre letton Valdis Dombrovskis s’est rendu en Espagne du 26 au 28 novembre afin d’y rencontrer son homologue espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur la situation économique des deux pays et notamment des questions liées à l’emploi. Les deux dirigeants ont abordé la question de la Présidence espagnole de l’Union qui débutera le 1er janvier prochain, la question du budget de l’Union, de l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne et des questions climatiques.
Lire | Autre lien

Pologne
Le Président letton, Valdis Zatlers, s’est entretenu avec son homologue polonais, Lech Kaczyński, lors d’une visite à Varsovie le 26 novembre, puis avec le président du Sénat polonais, Bogdan Boruseicz. Ces deux rencontres ont permis de discuter de l’état des relations bilatérales entre les deux pays ainsi que de coopération économique, de mise en application du traité de Lisbonne ou encore de la définition du nouveau concept stratégique de l’OTAN.
Lire | Autre lien

Lituanie :

Biélorussie
Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Vygaudas Ušackas, a rencontré le 24 novembre les étudiants et enseignants de l’Université européenne de sciences humaines à Vilnius afin de discuter des conclusions adoptées par les ministres européens des affaires étrangères les 16 et 17 novembre, et plus particulièrement des relations entre l’Union et la Biélorussie. Le ministre a confié que l’intérêt de la Lituanie consiste à faire de la Biélorussie un État indépendant, stable, démocratique et fondé sur le libre marché. La Lituanie milite ainsi pour que les citoyens biélorusses puissent bénéficier de facilitations dans la délivrance de visas Schengen. L’Université européenne des sciences humaines, née à Minsk en 1992, avait dû s’exiler à Vilnius en 2004, à cause de la répression du régime biélorusse.
Lire | Autre lien

Ukraine
La Présidente lituanienne, Dalia Grybauskaitė, s’est rendue le 25 novembre à Kiev où elle a rencontré le Président ukrainien, Viktor Iouchtchenko. Ils ont discuté des relations bilatérales et notamment de la coopération dans les domaines économique, du transport, de l’énergie, de la culture et de l’éducation. Ces échanges devraient aboutir à la conclusion de différents accords relatifs à l’approvisionnement énergétique de l’Ukraine, à la délivrance de visas de longue durée et à la reconnaissance des diplômes d’études supérieures. Ils ont aussi abordé la question des relations entre l’Ukraine et l’Union européenne, notamment dans le cadre du partenariat oriental de l’Europe.
Lire

Malte :

Russie
Le ministre des Affaires étrangères maltais, Tonio Borg, a rencontré le 24 novembre son homologue russe, Sergey Lavrov. Leurs discussions ont porté sur le rôle de Malte, l’évolution de l’économie maltaise, ainsi que le besoin de renforcer les relations commerciales entre Malte et la Russie et de faciliter l’obtention de visas pour les citoyens russes.
Lire

Pologne :

Ukraine
Petro Poroszenko, ministre ukrainien des Affaires étrangères, s’est rendu à Varsovie le 25 novembre. Avec son homologue polonais Radosław Sikorski, ils ont signé des accords de coopération portant sur le contrôle des frontières communes et le financement de l’éducation des citoyens ukrainiens au Collège d’Europe à Natolin (Varsovie).
Lire

République tchèque :

Remaniement
Le Premier ministre tchèque Jan Fischer a procédé le 26 novembre au premier remaniement ministériel de son gouvernement transitoire, en coopération étroite avec les principaux partis politiques. Le portefeuille des Affaires européennes est allé à Juraj Chmiel et celui de l’environnement à Jan Dusík. Pavel Zářecký est devenu le nouveau président du Conseil législatif du gouvernement.
Lire | Autre lien

Roumanie :

Coalition ?
Les candidats socialiste et libéral à l’élection présidentielle en Roumanie, qui ont terminé respectivement 2e et 3e à l’issue du 1er tour, devancés par le Président sortant, Traian Basescu, ont annoncé, le 23 novembre, la formation d’une coalition en vue du 2e tour le 6 décembre. Le leader du parti libéral (PNL), Crin Antonescu, a déclaré que son parti soutiendra le candidat socialiste (PSD), Mircea Geoana, afin de contrer la candidature du Président sortant (PDL). Ce ralliement s’explique notamment par la longue querelle qui a eu lieu entre le Président, Traian Basescu, et le Premier ministre d’alors, Calin Popescu Tariceanu, qui s’était soldée au cours de l’année 2008 par l’éviction de ce dernier. L’accord politique conclu entre ces deux partis devrait porter le maire de Sibiu, Klaus Iohannis, au poste de Premier ministre.
Lire | Autre lien

Royaume-Uni :

Afghanistan
Le Premier ministre britannique Gordon Brown a annoncé le 28 novembre la tenue d’une conférence internationale, sous l’égide de l’ONU, sur l’Afghanistan le 28 janvier 2010 à Londres. Cet événement constituera l’occasion pour discuter des plans pour amener les autorités afghanes à prendre en charge la gouvernance du pays.
Lire

Slovénie :

Parlement
Le gouvernement slovène a approuvé le projet de loi modifiant l’élection des 8 députés slovènes élus au Parlement européen selon les termes du traité de Lisbonne (avec lequel la Slovénie gagne un nouveau député). En invoquant des raisons de rationalité, économie et efficacité, le gouvernement propose que soient considérés comme élus les candidats qui l’auraient été le 7 juin 2009 si les nouvelles dispositions du traité de Lisbonne avaient été en vigueur à ce moment-là.
Lire

Norvège :

Prüm
La Norvège rejoint l’Union européenne dans son souhait d’intensifier la coopération transfrontalière en particulier dans les domaines du terrorisme et de la criminalité internationale. En ratifiant le traité de Prüm le 26 novembre, le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, donne à son pays la possibilité d’échanger, avec les États membres de l’UE, des données génétiques, des empreintes digitales et des données à caractère personnel. Le traité de Prüm, signé le 27 mai 2005 par 7 États membres, était initialement un accord international de coopération dans le domaine policier. Il a ensuite été intégré dans la législation de l’UE par décision du Conseil le 12 juin 2007.
Lire

Ukraine :

Gaz
Les entreprises ukrainienne Naftogaz et russe Gazprom ont signé le 25 novembre un accord qui met fin à une grande incertitude dans les relations gazières entre les deux pays. La Russie et Gazprom ont accepté que Naftogaz obtienne une réduction de ses obligations d’achats de gaz en 2010, selon ce qui a été arrêté dans un complément au contrat d’approvisionnement en vigueur entre les deux entreprises. En effet, la consommation de gaz en Ukraine a fortement chuté du fait de la crise économique. Gazprom a assuré qu’elle ne présenterait pas de demande de pénalités financières à Naftogaz pour ses achats de gaz en 2009, inférieurs aux volumes précisés dans le contrat de janvier 2009.
Lire

Allemagne
Le 27 novembre le ministre fédéral des Affaires étrangères allemand, Guido Westerwelle, a rencontré son homologue ukrainien Petro Poroshenko. Leurs discussions ont porté essentiellement sur le développement des relations bilatérales ainsi que sur des questions européennes et internationales.
Lire | Autre lien

ONU :

Energie
Le Japonais Yukiya Amano, un expert du désarmement et de la lutte contre la prolifération nucléaire, prend la tête le 1er décembre pour 4 ans de l’AIEA mais ne se fait aucune illusion sur les défis qu’il va rencontrer, en particulier le dossier iranien. Le diplomate de 62 ans succède au Prix Nobel de la Paix égyptien Mohamed ElBaradei, qui a dirigé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pendant 12 ans.
Lire

Eurostat :

Industrie
D’après les données publiées par Eurostat le 24 novembre, l’indice des entrées de commandes dans l’industrie a augmenté en septembre 2009 de 1,5% dans la zone euro et de 1,7% dans l’Union, par rapport au mois précédent. Par rapport à septembre 2008, les entrées de commandes ont chuté de 16,5% dans la zone euro et de 16,4% dans l’Union.
Lire

Inflation
Les prix à la consommation dans la zone euro ont augmenté pour la première fois depuis sept mois en novembre, selon une première estimation de l’Office européen des statistiques publiée le 30 novembre. Les 16 pays de la zone euro ont connu une inflation de 0,6% en novembre par rapport au même mois de l’année dernière, après un recul de 0,1% en octobre.
Lire

Chine
À l’occasion du 12e sommet Union européenne-Chine, Eurostat publie des données relatives au commerce de biens entre la Chine et l’UE. La valeur des exportations européennes vers la Chine a diminué au 1er semestre 2009, par rapport au même semestre de l’année précédente, en passant de 39 à 37 milliards € ; de même, les importations sont passées de 112 à 103 milliards €. En conséquence, le déficit commercial de l’UE avec la Chine a baissé de 73 à 65 milliards €. L’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont les principaux partenaires commerciaux de la Chine.
Lire

Etudes/rapports :

Commerce
L’Organisation mondiale du commerce (OMC) publie son rapport annuel 2009 sur l’évolution du commerce et des politiques liées au commerce. Son Directeur général, Pascal Lamy, introduit cette étude détaillée en appelant les États membres à définir leurs stratégies respectives de sortie de crise afin d’éliminer les restrictions commerciales et les subventions de production. L’effondrement sans précédent de la demande globale avait provoqué une baisse du volume du commerce mondial. L’OMC s’était alors engagée à subventionner les pays les plus vulnérables. Elle se fixe comme nouvel objectif de mettre en place de nouvelles stratégies afin d’anticiper la reprise économique.
Lire | Autre lien

Chine
Le Center for European Reform publie une étude de Nick Mabey intitulée "Making choices over China : EU-China co-operation on energy and climate" (Les choix relatifs à la Chine : la coopération UE-Chine en matière énergétique et climatique). L’Union européenne a besoin que la Chine devienne une économie à faible empreinte carbone. Même avec un leadership chinois fort au plus haut niveau, cette mission n’est pas facile compte tenu de la taille du pays, de sa diversité et de ses besoins de développement. L’élaboration d’un véritable accord sur le changement climatique dans le cadre de l’ONU est importante, mais il est crucial que l’UE développe des relations bilatérales étroites avec la Chine.
Lire

Voisinage
L’Institut suédois d’études européennes (SIEPS) publie une étude d’Hiski Haukkala intitulée "From Zero-Sum to Win-Win ? The Russian Challenge to the EU’s Eastern Neighbourhood Policies" (D’un jeu à somme nulle à une situation gagnant-gagnant ? Les politiques de l’UE face au voisinage oriental à l’épreuve du défi russe). Alors que le voisinage oriental de l’Union européenne constitue une zone de tension avec la Russie, qui considère ces pays comme partie intégrante de sa "sphère d’influence", l’auteur montre l’importance de l’UE dans cette région. La politique européenne ne doit aucunement être prise comme une menace par la Russie, l’ère des affrontements entre les deux grandes puissances étant révolue.
Lire

Croissance verte
Bruegel publie un rapport intitulé "No Green Growth without Innovation", de Philippe Aghion, Reinhilde Veugelers et David Hemous. La thèse défendue par les auteurs est que les décideurs politiques devraient faire beaucoup plus d’efforts pour encourager l’innovation et l’investissement dans la recherche et le développement "verts" au lieu de se focaliser simplement sur la mise en place d’un prix pour le carbone. Les auteurs produisent certaines recommandations pour intensifier et rendre attractive cette "croissance verte" dans le secteur privé.
Lire | Autre lien

Culture :

Prix LUX
Le réalisateur français Philippe Lioret s’est vu décerner par le Parlement européen, le 25 novembre, le prix LUX pour son film "Welcome". Le film aborde les sujets de l’immigration et de la solidarité à travers l’histoire d’un maitre nageur de Calais qui aide un clandestin kurde à traverser la Manche à la nage. Depuis 2007, le Parlement européen soutient la production cinématographique européenne en remettant ce prix, destiné au sous-titrage de l’oeuvre lauréate dans les 23 langues de l’Union et à sa diffusion dans tous les Etats membres.
Lire

Marché/Noël
Noël est aux portes et les marchés de Noël ouvrent partout en Europe. En France, le plus célèbre est celui de Strasbourg, qui se déploie autour de la célèbre Cathédrale depuis 1570. Il rivalise avec le marché de Belfast, organisé dans les jardins de l’Hôtel de ville, mais surtout avec les marchés allemands et autrichiens, les pays germaniques étant les principaux dépositaires de cette tradition.
Lire | Autre lien

Poésie
Sous le parrainage et en présence de Jolanta Balciuniene, Ambassadeur de Lituanie en France, la Salle de l’Archipel à Paris propose le 6 décembre à 18h, en clôture de la saison culturelle lituanienne, une soirée de poésie consacrée à des textes d’Oscar Milosz, avec le récitant Julien Vialon accompagné de Skaidra Jancaite (soprano) et Marie Saint Bonnet (harpe) qui interpréteront des extraits musicaux de Ciurlionis et Debussy.
Lire