Ethique Info

Accueil > Politique > Nouvelles de la Fondation Robert Schumann

Que se passe-t-il en Europe ?

Nouvelles de la Fondation Robert Schumann

Quelle est la densité d’activité de la Commission Européenne ?

jeudi 17 décembre 2009, par Georges Messin, Picospin

La science a-t-elle conscience de sa transformation ? Si c’est le cas, elle n’en réclame pas moins des prises de conscience qui nécessitent une stimulation constante par la critique. Elle mérite ce traitement en raison de la présence dans l’univers des scientifiques, d’un conformisme engendrant une satisfaction d’autant plus grande qu’elle leur masque de la question du destin de la science. Après Hiroshima, sa techno-bureaucratisation pose au citoyen comme au scientifique le problème de la science comme phénomène social.

Fondation :

Soutenez la Fondation
Reconnue d’utilité publique par décret du 18 février 1992, paru au Journal Officiel le 21 février 1992, la Fondation Robert Schuman peut recevoir des dons et des legs des particuliers et des entreprises. Les contribuables bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% de leur montant, dans la limite de 20% du revenu imposable (art. 200-3 C.G.I.). Les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés bénéficient d’une réduction d’impôt de 60% pris dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires (art. 238 bis 2 C.G.I.). Les particuliers assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune peuvent, dans la limite de 50 000 €, déduire 75% du montant de leur don (art. 885-0 V bis A C.G.I.). Soutenir la Fondation Robert Schuman, c’est oeuvrer chaque jour pour rendre l’Europe accessible à tous. Vous pouvez faire un don sécurisé en ligne sur le site de la Fondation.
Lire

Femmes
L’Association Visions d’Europe de l’IEP de Lille a invité Pascale Joannin, directrice générale de la Fondation Robert Schuman, à participer le 16 décembre à 18h à une conférence sur "L’Europe et les femmes".
Lire

Rapport Schuman
Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre. Pour mieux comprendre ses enjeux, consultez "L’état de l’Union 2009, Rapport Schuman sur l’Europe". C’est un ouvrage de référence sur les questions européennes.
Lire

France/USA
La Fondation Robert Schuman et le Centre des relations transatlantiques de l’Université Johns Hopkins ont publié un ouvrage dirigé par M. Foucher et D. Hamilton sur "La France, l’Amérique et le Monde : Une nouvelle ère dans les relations franco-américaines ?". Dans ce livre bilingue (français et anglais), les experts américains et français examinent les éléments déterminants des principales questions auxquelles ont à faire face la France et les Etats-Unis. Cet ouvrage est disponible sur le site de la Fondation.
Lire

Crise financière :

BCE
Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a accordé un entretien aux journaux belges "L’Echo" et "De Tijd" le 10 décembre. Il a réaffirmé que le niveau des taux directeurs de la BCE de 1% était approprié ainsi que son intention de supprimer progressivement les opérations exceptionnelles d’injections de liquidités de la BCE, mises en place afin de desserrer le noeud de la crise financière. Il dit s’attendre à une croissance positive mais modérée de l’économie de la zone euro, estimant normal que la reprise économique prenne du temps.
Lire

Tribune Brown/Sarkozy
Le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique Gordon Brown ont cosigné, le 9 décembre, une tribune dans le Wall Street Journal appelant à une taxation mondiale des bonus. Les deux dirigeants plaident, au nom de l’Europe et de son "rôle pionnier" depuis le début de la crise, pour un "pacte mondial à long terme" de régulation bancaire. Jugeant "inacceptable" que le contribuable risque d’assumer une nouvelle fois les pertes de marchés financiers restés selon eux "opaques" et d’un "court-termisme excessif", MM. Sarkozy et Brown souhaitent renforcer et étendre au monde entier leur contrôle et leur surveillance.
Lire | Autre lien

Allemagne
Le déficit public de l’Allemagne va atteindre 6% de son Produit intérieur brut (PIB) l’an prochain, le double de la limite fixée par Bruxelles, soit en valeur absolue environ 145 milliards €, selon des chiffres diffusés le 10 décembre. Le déficit public allemand cumule les déficits de l’Etat fédéral, des Etats régionaux et des communes. Le seul Etat fédéral va faire face à un déficit budgétaire de plus de 100 milliards €, selon ces chiffres, contre 60 milliards € cette année.
Lire

Autriche
L’Autriche est sortie de la récession au 3e trimestre avec une hausse de 0,5% de son produit intérieur brut (PIB) par rapport au 2e trimestre et une contraction de -2,9% sur un an, selon les chiffres officiels définitifs publiés le 10 décembre par l’institut Wifo. Par ailleurs, la banque centrale autrichienne (OeNB) table désormais sur un recul de 3,5% du PIB pour 2009 contre 4,2% prévu et une croissance de 1,2% en 2010 contre 0,4% auparavant, a-t-elle indiqué, révisant à la hausse ses prévisions annoncées en juin.
Lire

Belgique
La Banque nationale de Belgique a publié, le 7 décembre, les projections économiques 2009 et 2010. Selon ses projections pour 2010, une croissance de 1% du PIB est prévue (en comparaison avec les -0,2% dans ses estimations de juin 2009). La Banque estime que les finances publiques en 2010 afficheront un déficit de -5,4%. Il s’agit d’un déficit légèrement moindre que celui envisagé par le gouvernement (-5,6%).
Lire | Autre lien | Autre lien

Danemark
Les finances publiques du Danemark accuseront en 2010 un déficit record de 95 milliards de couronnes (12,77 milliards €), correspondant à 5,5% du produit intérieur brut (PIB) selon un rapport prévisionnel du gouvernement publié le 11 décembre. "Il n’y a pas de raison de se voiler la face. La crise financière internationale a durement touché l’économie danoise" a constaté le ministre des Finances, Claus Hjort Frederiksen.
Lire

Espagne
Le 9 décembre, l’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé la perspective de l’économie espagnole à "négative" contre "stable", en raison de ses déficits publics. Le lendemain, le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero a présenté le rapport économique 2009. "Notre pays, malgré l’important effort fiscal réalisé, présentera en 2010 un taux de dette sur le PIB presque de 20 points inférieur à la moyenne européenne", a t-il déclaré, ajoutant que la reprise de la croissance était "imminente". L’Espagne est en récession depuis fin 2008 et ses finances publiques se dégradent. Pour 2009, le gouvernement prévoit un déficit représentant 9,5% du PIB. La prévision pour 2010 est de 8,1%. La dette publique espagnole, inférieure à celle de ses voisins grâce aux excédents budgétaires dégagés pendant les années de forte croissance, est estimée à 62,5% du PIB en 2010.
Lire | Autre lien

France
Selon les chiffres publiés par l’Insee le 10 décembre, la baisse de l’emploi se poursuit au 3e trimestre. L’emploi salarié des secteurs marchands baisse de nouveau : -93 100 postes, soit -0,6%. Dans l’industrie, la forte contraction de l’emploi a commencé au 2e trimestre 2008 et l’emploi continue de diminuer (-1,4%). Enfin, l’emploi dans le secteur tertiaire est toujours en baisse malgré le redémarrage de l’intérim (+8,5 %, soit +36 900 emplois).
Lire

Grèce
La dette de la Grèce se monte à "300 milliards €, la plus importante de l’histoire de la Grèce moderne", a déclaré le 10 décembre à Athènes devant le parlement le vice-ministre des Finances Philippos Sahinidis. Le déficit budgétaire de la Grèce est également le plus élevé depuis 16 ans, a t-il ajouté. Dans le projet de budget pour 2010 déposé au Parlement le mois dernier et qui doit être voté fin décembre, la dette publique s’élève à 294,950 milliards €(120,8% du PIB). Le Premier ministre grec George Papandréou a demandé une réunion de tous les chefs de partis pour lutter contre la corruption et la fraude fiscale afin d’envoyer un puissant message à l’étranger montrant la volonté de la Grèce de "nettoyer" son économie. Le 8 décembre, l’agence de notation Fitch a dégradé la notation du pays ainsi que celle de ses quatre principales banques à BBB+ et s’est dit très inquiète sur les perspectives économiques à venir.
Lire | Autre lien

Irlande
Le gouvernement irlandais table sur une chute du Produit intérieur brut de 7,4% en 2009, suivie d’une nouvelle contraction de 1,25% en 2010, mais prévoit néanmoins un retour de la croissance dans six à neuf mois, a annoncé le 9 décembre le ministre des Finances Brian Lenihan. Le 10 décembre, lors du débat sur le budget au Parlement, le Premier ministre irlandais Brian Cowen a indiqué que le budget 2010 fournirait d’importantes stimulations en termes d’emploi et de formation. Ce budget vise à remettre l’Irlande sur la voie d’une "smart economy" (économie intelligente), se concentrant sur les projets ayant l’impact positif le plus immédiat en termes d’emploi et de croissance.
Lire | Autre lien | Autre lien

Italie
Au 3e trimestre 2009, le PIB italien a augmenté de 0,6% par rapport au 2e trimestre, mais a diminué de 4,6% par rapport à la même période de l’année précédente, d’après les données publiées le 10 décembre par l’Institut national statistique (Istat). Par ailleurs, au mois d’octobre, d’après les données provisoires publiées le 10 décembre par l’Istat, l’index de la production industrielle a connu une augmentation de 0,5% par rapport à septembre 2009. La production industrielle a, en revanche, diminué de 14% en comparaison du mois d’octobre 2008.
Lire | Autre lien | Autre lien | Autre lien

Roumanie
L’agence nationale pour l’emploi de Roumanie (ANOFM) a annoncé le 9 décembre les résultats de l’évolution du taux de chômage dans le pays. Celui-ci a atteint 7,5% au mois de novembre contre 7,1% au mois d’octobre 2009 et seulement de 4,1% au mois de novembre de l’année dernière. Le nombre total de personnes sans emploi recensées est désormais porté à 683 123 personnes dont plus de 298 000 femmes.
Lire | Autre lien

Royaume-Uni
Le 9 décembre, le chancelier britannique de l’Echiquier Alistair Darling a présenté au Parlement les grandes lignes du budget 2010. Il a annoncé la création d’une taxe sur les bonus, que devront acquitter les banques versant des primes dépassant 25 000 £(27 500 €) à leurs employés d’ici avril prochain. La taxe s’élèvera à 50% du montant des primes et elle devrait rapporter au fisc 550 millions £, soit 600 millions €. Cette taxe temporaire concernera toutes les banques opérant au Royaume-Uni. Les sommes récoltées serviraient à financer des aides au retour à l’emploi qui constitue l’une des priorités du budget, avec les mesures destinées à réduire l’emprunt et à garantir la croissance. Le projet de budget prévoit également des mesures environnementales, des investissements dans les infrastructures de transport, la gratuité des repas à la cantine pour les familles à faible revenus ou encore le financement d’opérations militaires en Afghanistan.
Lire | Autre lien | Autre lien

Conseil européen :

Traité/Lisbonne
Le Conseil européen des 10 et 11 décembre était le premier à avoir lieu depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne. Les chefs d’État et de gouvernement se sont félicités de ce nouveau cadre institutionnel "stable et durable", qui permettra à l’Union de se concentrer sur les défis à venir. Ils ont chargé la Commission et la Haute représentante de lui soumettre des propositions concernant l’initiative citoyenne et le Service européen d’action extérieure. Ils n’ont toutefois pas tranché la question de la nomination des députés européens supplémentaires dont certains États bénéficient en vertu du traité, en se limitant à consulter le Parlement européen et la Commission. Une proposition espagnole prévoit de permettre aux États intéressés de choisir entre une élection ad hoc, se référer aux résultats des élections européennes ou désigner des élus des parlements nationaux. Cette dernière possibilité a soulevé de vives protestations de la part des députés européens, qui la qualifient de non démocratique.
Lire

Economie/finances
La situation économique et financière a longuement été évoquée par le Conseil européen. L’accent est mis sur les stratégies de sortie de crise, la régulation des marchés financiers et la stratégie à l’horizon 2020. Les chefs d’État et de gouvernement ont réaffirmé la nécessité de conserver les mesures de soutien à l’économie jusqu’à ce que la reprise se soit consolidée, probablement en 2011, tout en commençant à élaborer des stratégies de sortie "crédibles et coordonnées". Ils ont rappelé l’importance de respecter le Pacte de stabilité et de croissance et de lancer les mesures de consolidation fiscale au plus tard en 2011. Ils estiment nécessaire un nouveau cadre de surveillance financière. Enfin, ils ont examiné la nouvelle stratégie UE 2020 pour la croissance, la compétitivité, le développement durable et l’emploi, qui devrait être adoptée lors de leur prochaine réunion au printemps 2010.
Lire | Autre lien

Programme/Stockholm
Les 27 chefs d’État et des gouvernements ont adopté le nouveau programme d’action dans le domaine de la politique de justice et des affaires intérieures pour la période 2010-2014, appelé le programme de Stockholm. Ce programme envisage de promouvoir la citoyenneté et les droits fondamentaux, une Europe du droit et de la justice, la lutte contre la criminalité, le terrorisme et les autres menaces, une politique des visas et de gestion des frontières pour garantir l’accès à l’UE, la responsabilité, la solidarité et le partenariat en matière d’immigration et d’asile et, enfin, le rôle de l’UE à l’international. La Fondation avait publié un entretien avec le vice-président de la Commission européenne ; Jacques Barrot, sur ce programme.
Lire | Autre lien

Climat
Les 27 chefs d’État et de gouvernement sont parvenus à un accord en matière de financement de la lutte contre le changement climatique. L’UE invite les pays développés à annoncer leurs contributions pour le soutien financier. L’UE est convaincue qu’un montant global de 7 milliards € par an sera atteint. L’UE et ses Etats membres sont prêts à contribuer à un financement à mise en oeuvre rapide de 2,4 milliards € par an pour la période de 2010 à 2012. Dans le cadre d’un accord planétaire et global pour l’après-2012, les 27 chefs d’État et de gouvernement ont rappelé leur objectif de porter la réduction à 30% en 2020 par rapport aux niveaux atteints en 1990.
Lire

Elargissement
Les Chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté les conclusions du Conseil "Affaires étrangères" qui soulignent les réformes entreprises par la Croatie, notamment sur le plan économique. Les encouragements valent aussi pour la Macédoine (ARYM). L’Union européenne déplore toutefois que la Turquie ne respecte pas les exigences du protocole d’Ankara. La Serbie est désormais "définitivement dans une perspective européenne".
Lire

Iran/Afghanistan
Lors du Conseil européen, les 27 dirigeants de l’Union européenne ont appelé la communauté internationale à agir face au refus de l’Iran de coopérer sur son programme nucléaire. Sur l’Afghanistan, ils réaffirment que l’Union européenne est résolue à promouvoir la stabilité et le développement de ce pays.
Lire

Présidence :

Méditerranée
A l’occasion d’une réunion des ministres du commerce de l’Union européenne, de l’Association européenne de libre échange (AELE), des îles Féroé, et des 10 pays du pourtour méditerranéen le 9 décembre, une feuille de route a été adoptée qui doit permettre d’aboutir fin 2010 à l’établissement d’une grande zone de libre échange. Le partenariat Euromed, qui résulte du processus de Barcelone (1995), pourrait à l’avenir accueillir l’arrivée des pays des Balkans occidentaux.
Lire

Balkans
La conférence "Europe-Balkans occidentaux", le 9 décembre, a permis aux pays des Balkans occidentaux, durement touchés par la crise économique, d’expliquer comment ils font face au double enjeu que représentent la nécessité de réductions budgétaires et la poursuite du processus de réformes qui leur permettra de remplir les critères d’adhésion à l’Union européenne. Le ministre serbe pour l’Intégration européenne Bozidar Djelic a déclaré que 140 millions € seront alloués par l’Union européenne aux Balkans occidentaux. Ces fonds devront financer le développement de l’infrastructure, le logement social, l’énergie et le soutien aux petites et moyennes entreprises. Le Premier ministre slovène Borut Pahor a insisté sur le rôle de l’Union européenne dans la région, notamment en Bosnie-Herzégovine qui peine à se réformer.
Lire

Conseil :

Energie
Les 27 ministres de l’énergie, réunis le 7 décembre, ont discuté de la sécurité d’approvisionnement énergétique. Ils se sont également penchés sur le rapport de situation concernant les trois parties du "paquet efficacité énergétique" préparé par la présidence suédoise. Enfin, ils ont adopté la décision formelle de placer la nouvelle Agence européenne des régulateurs de l’énergie (ACER) à Ljubljana en Slovénie.
Lire

Relations extérieures
Les 27 ministres des Affaires étrangères, réunis les 7 et 8 décembre, se sont dits prêts à soutenir de nouvelles sanctions contre l’Iran à l’ONU en cas de blocage dans les négociations sur son programme nucléaire controversé. Ils ont adopté des conclusions sur le processus de paix au Proche-Orient et appelé à la reprise urgente des négociations en vue de parvenir, dans des délais convenus, à une solution fondée sur la coexistence de deux États, avec l’État d’Israël et un État de Palestine indépendant, démocratique, d’un seul tenant et viable, coexistant dans la paix et la sécurité. Ils ont enfin abordé la question de l’élargissement, et notamment le processus de stabilisation et d’association pour les Balkans occidentaux. En ce qui concerne la Serbie, compte tenu des efforts qu’elle déploie dans sa coopération avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, ils sont convenus de mettre l’accord intérimaire UE-Serbie en vigueur.
Lire | Autre lien

Parlement :

BCE
Le 7 décembre, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a déclaré devant les parlementaires européens que l’économie de la zone euro se développerait à un rythme modéré en 2010 tout en précisant que cette croissance serait drapée d’un degré élevé d’incertitude. Il a plaidé pour des stratégies de sortie monétaire graduelles et réalisées en temps opportun. Il a affirmé que les taux d’intérêt directeurs de la BCE étaient appropriés aux niveaux actuels et qu’il les maintiendrait inchangés.
Lire | Autre lien

Commission :

Données
Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a adopté, le 7 décembre, un avis concernant le paquet législatif proposé par la Commission européenne proposant la création d’une agence pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice. L’avis souligne les bénéfices de la création d’une telle agence pour les systèmes d’informations à grand échelle mais requiert des législateurs une meilleure définition de son champ d’activité.
Lire | Autre lien

Energie
La Commission européenne a avalisé, le 9 décembre, 15 projets de capture et de stockage du carbone et d’éoliennes en mer dans le but de soutenir la relance en Europe. Ces projets permettront en outre de sécuriser les approvisionnements énergétiques de l’Union et de réduire drastiquement les émissions de CO2. La Commission a attribué des fonds à hauteur d’1 milliard € à 6 projets de capture et de stockage du carbone et 565 millions € à 9 projets d’éoliennes en mer.
Lire | Autre lien

Drogue
La Commission européenne a présenté, le 10 décembre, son rapport sur la mise en oeuvre de la décision-cadre 2004/757/JAI du Conseil du 25 octobre 2004 concernant l’établissement des dispositions minimales relatives aux éléments constitutifs des infractions pénales et des sanctions applicables dans le domaine du trafic de drogue. Le rapport a souligné la proximité des législations nationales. Toutefois, des ambiguïtés demeurent et portent atteinte à la coopération judiciaire.
Lire | Autre lien

Internet
Le domaine internet ".eu" est accessible dans l’ensemble des langues de l’Union européenne depuis le 10 décembre 2009. A dater de ce jour, les citoyens, les entreprises et les organisations établis au sein de l’Union peuvent enregistrer des noms de domaines se terminant par ".eu" en utilisant n’importe quel caractère des 23 langues officielles de l’Union.
Lire

Logo Bio
La direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne est entrée, le 7 décembre, dans la dernière phase du concours qui désignera le nouveau logo biologique européen. Les citoyens européens ont jusqu’au 31 janvier 2010 pour voter en ligne sur le site de la DG pour l’un des trois logos. L’objectif de ce nouveau logo réside dans le renforcement de la protection des consommateurs et vise à encourager l’agriculture biologique. Ce logo devra être obligatoirement repris sur l’ensemble des produits biologiques préemballés, satisfaisant aux normes correspondantes, provenant des 27 Etats membres.
Lire | Autre lien

Travail
La Commission européenne a publié, le 9 décembre, un tableau de bord de la mise en oeuvre de la directive de 2005 sur les qualifications professionnelles au sein de l’ensemble des Etats membres ainsi qu’un guide de 66 questions/réponses relatif au fonctionnement de cette législation. L’objectif de la directive était de faciliter la libre circulation des personnes désirant exercer leur activité comme indépendant ou salarié, ou souhaitant l’exercer temporairement dans un autre pays de l’Union européenne.
Lire | Autre lien | Autre lien

Annuaire
La Commission européenne a lancé son annuaire multimédia le 11 décembre. Celui-ci présente chaque année les principales réalisations de l’Union sur la base d’exemples concrets. Ce projet a pour dessein de rapprocher les Européens de l’Union en leur présentant clairement les résultats positifs de ses actions dans la vie quotidienne des citoyens.
Lire | Autre lien

Allemagne :

France
Selon l’Office fédéral des statistiques, la France est restée en 2008 le premier partenaire économique de l’Allemagne. Premier client de l’économie allemande, elle a absorbé l’an dernier pour 93,7 milliards € de marchandises allemandes, soit près de 10% de l’ensemble des exportations allemandes. En sens inverse, la France a vendu pour 63,4 milliards € de marchandises en Allemagne, ce qui en fait le deuxième fournisseur de l’économie allemande après les Pays-Bas (68 milliards €). Un peu moins de 8% des marchandises importées par l’Allemagne venaient de France en 2008. L’Allemagne demeure le premier client et le premier fournisseur de l’économie française. La Fondation Robert Schuman a publié récemment une étude de Jean-François Jamet sur les économies française et allemande, disponible en ligne.
Lire | Autre lien

Schäuble/prix
L’Académie évangélique de Tutzing a décerné le 8 décembre le Prix de la tolérance au ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble. Cette distinction récompense la création de la Conférence allemande sur l’islam (DIK), en 2006. La mise en place de ce forum de dialogue original et novateur entre les pouvoirs publics et la communauté musulmane d’Allemagne a marqué une étape importante des efforts en faveur d’une politique d’intégration durable, a commenté l’Académie évangélique. Wolfgang Schäuble recevra le Prix de la tolérance le 8 mars 2010.
Lire | Autre lien

Autriche :

Gaz
L’entreprise d’hydrocarbures autrichienne OMV, leader en Europe centrale, et la Bourse de Vienne ont créé le 11 décembre une "Bourse du gaz" qui ambitionne de devenir numéro un en Europe continentale en partenariat avec l’entrerpise russe Gazprom, ont-elles annoncé. La nouvelle entité s’appuie sur la plateforme de distribution Central European Gas Hub (CEGH) opérée par OMV.
Lire

Espagne :

A400M
Le 11 décembre, l’A400M, le nouvel avion de transport militaire d’Airbus, a décollé de l’aéroport de Séville pour un premier vol d’essai devant marquer la dernière ligne droite de ses tests jusqu’à la mise en service prévue pour 2012. L’A400M devra ensuite recevoir une certification de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), ainsi qu’une qualification de la part des autorités militaires. Il fait d’ores et déjà l’objet de 184 commandes de la part de la Belgique, de la France, de l’Allemagne, du Luxembourg, de la Malaisie, de l’Espagne, de la Turquie et du Royaume-Uni.
Lire

Estonie :

Recherche
Le Premier ministre estonien, Andrus Ansip, s’est exprimé le 8 décembre devant le Riigikogu, (Parlement) afin de présenter les efforts du gouvernement en matière d’investissement dans le domaine de la recherche et développement. Cet accroissement des investissements portera la part de la recherche en R&D à 2% du PIB en 2011, ce qui dépasserait la moyenne des pays de l’Union. Il souhaite démontrer l’appartenance du pays au groupe des pays les plus développés et rendre le pays plus attractif pour les investisseurs et les scientifiques.
Lire

Pologne
Le Président estonien, Toomas Hendrik Ilves, s’est rendu à Varsovie les 7 et 8 décembre pour rencontrer son homologue polonais, Lech Kazcynski. Ils ont évoqué les questions régionales et internationales, en particulier la sécurité énergétique et le principe de solidarité, les relations OTAN/UE, le partenariat oriental, le Caucase du Sud. Ils souhaitent que davantage de responsabilité soit donnée aux Etats membres d’Europe centrale notamment dans le domaine de la représentation extérieure de l’Union.
Lire | Autre lien

France :

Euro-kit
Le 8 décembre, Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, a diffusé un "Euro-Kit" à l’ensemble des membres du gouvernement et aux parlementaires, exposant les nouvelles prérogatives dont le traité de Lisbonne dote le Parlement européen.
Lire

Agriculture
Le 10 décembre, 22 des 27 pays de l’Union européenne ont lancé à Paris un "appel" pour une politique agricole et alimentaire commune "forte" qui prendra en compte une alimentation diversifiée, la défense des revenus des agriculteurs ainsi que les aspects environnementaux. "La discussion a été compliquée", a reconnu le ministre français de l’Agriculture, Bruno Le Maire, puisque n’y participaient pas 5 pays, dont le Royaume-Uni, la Suède et le Danemark qui ne partagent pas les mêmes vues politiques en matière agricole. Cet appel demande que la politique agricole commune se fonde désormais sur trois piliers : un "modèle alimentaire européen" diversifié, la nécessité d’aider les agriculteurs à mieux faire face à "la volatilité du marché" et à leurs difficultés économiques, et la prise en compte du "défi environnemental".
Lire | Autre lien

Emprunt
Le président français, Nicolas Sarkozy, a présenté le 14 décembre les priorités qui seront financées par l’emprunt national d’un montant de 35 milliards €, soit 1,8% du PIB estimé pour 2010 dans le projet de loi de finances pour 2010. Ces 35 milliards sont financés de deux manières : remboursement des 13 milliards de fonds propres prêtés par l’Etat aux banques au moment de la crise financière ; un appel au marché à hauteur de 22 milliards €.
Lire

Lituanie :

Energie
A l’occasion de la visite du Président du Conseil européen, Herman van Rompuy, à Vilnius le 9 décembre, la Présidente de la République de Lituanie, Dalia Grybauskaitė, a sollicité l’aide de l’Union européenne afin de remplir son obligation de démanteler les installations nucléaires de la centrale d’Ignalina pour la fin de l’année, dont le remplacement à l’horizon 2018 a fait l’objet d’un appel d’offre publié au Journal officiel de l’Union le 8 décembre. Ces politiques d’interconnexion des réseaux énergétiques et de construction d’une nouvelle centrale nucléaire doivent permettre de garantir l’autonomie de la région Balte en énergie. La Présidente demande donc en substance que ces projets soient inclus dans la nouvelle perspective financière de l’Union.
Lire

Baltique
Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays nordiques et des pays baltes se sont rencontrés de manière informelle à Bruxelles avant la réunion du Conseil européen du 10 décembre à l’invitation de la Présidente lituanienne, Dalia Grybauskaitė. Cette réunion avait pour objet de discuter de l’approfondissement de la stratégie pour la mer Baltique. Selon la Présidente de Lituanie, le succès du développement des Etats de la région balte dépendra essentiellement de la volonté de ceux-ci à coopérer et dialoguer de façon étroite à l’échelon gouvernemental mais également dans le milieu des affaires ou encore dans le domaine de la recherche, de la culture et de la science. La réussite du développement des relations entre les pays nordiques et les pays baltes constitue une priorité essentielle de la politique extérieure de la Lituanie.
Lire

Pologne :

Démission
Le ministre polonais de l’Environnement, Maciej Nowicki, qui a assuré pendant un an la présidence de la conférence de l’ONU sur le climat, a annoncé sa démission le 8 décembre, au lendemain de l’inauguration du sommet de Copenhague.
Lire

Roumanie :

Election
Un recomptage des voix, ordonné par la Cour constitutionnelle après des accusations de "fraude", a confirmé l’avance du président roumain Traian Basescu, a annoncé le 13 décembre le Bureau électoral central.
Lire | Autre lien

Royaume-Uni :

Afghanistan
Le Premier ministre britannique Gordon Brown s’est rendu en Afghanistan les 12 et 13 décembre, où il a rendu visite aux troupes britanniques et où il s’est entretenu avec le président Karzaï et avec les autorités afghanes. A Kandahar, il a rencontré les principaux responsables militaires avant de se rendre dans la province de Helmand où séjourne la majorité des soldats britanniques. Il a salué "leur bravoure, leur professionnalisme et leur dévouement".
Lire

Albanie :

PME
La Banque européenne d’investissement et la Banque de Tirana ont signé le 11 décembre un prêt de 10 millions € qui vise principalement à soutenir les PME. D’autres secteurs vont également en bénéficier tels que l’infrastructure, la protection de l’environnement, la santé ou encore l’énergie. La Banque de Tirana devrait également verser une somme équivalente ce qui fera un total de 20 millions €.
Lire

Moldavie :

Président ?
Le Parlement moldave n’est de nouveau pas parvenu le 7 décembre à élire le président du pays, ouvrant la voie à des élections législatives anticipées ou à une réforme constitutionnelle pour tenter de mettre fin à un interminable imbroglio politique. Le chef du parti démocrate, Marian Lupu, seul candidat, a recueilli les voix des 53 députés de l’Alliance pour l’intégration européenne (coalition de partis pro-européens), mais le soutien de 61 députés lui était nécessaire pour être élu président. Le Parti communiste, qui détient les 48 autres sièges, a boycotté l’élection. Ce double échec ouvre la voie, selon la Constitution, à une dissolution du Parlement, mais celle-ci ne pourra pas intervenir avant le 16 juin 2010, l’assemblée - déjà dissoute en juin 2009 - ne pouvant l’être deux fois en moins d’un an.
Lire | Autre lien

Eurobarometre :

Corruption
Eurobaromètre a publié une étude sur l’attitude des Européens à l’égard de la corruption. D’après les citoyens européens, la corruption est présente dans toutes les institutions : en moyenne, 77% des citoyens de l’Union européenne s’accordent à dire que la corruption est présente au niveau national, 75% soutiennent cette opinion à l’égard des institutions locales et pour les institutions régionales, le résultat est de 73%. Les citoyens européens sont enclins à croire que les hommes et les femmes politiques sont corrompus (46%), suivis des fonctionnaires qui attribuent des marchés publics (43%) et des fonctionnaires qui délivrent des permis de construire(42%). En moyenne, plus de la moitié des citoyens de l’Union européenne croient que la plupart de la corruption provient en grande partie de la criminalité organisée (54%), alors que 35% pensent le contraire et que 11% n’ont pas d’opinion.
Lire

Protection civile
Une étude Eurobaromètre sur la gestion des risques et la protection civile a été publiée en novembre 2009. L’étude cherche à montrer dans quelle mesure les citoyens européens soutiennent une action plus importante de l’Union européenne dans la gestion des sinistres. L’étude explique qu’il y a un large consensus dans les 27 Etats membres pour une action plus poussée de l’Union européenne dans la prévention, la préparation et la réponse aux catastrophes (90% des personnes interrogées). La solidarité entre les pays, l’avantage d’une action coordonnée et les limites des ressources des seuls gouvernements sont les principales raisons évoquées pour justifier le développement d’une politique commune de gestion de crise.
Lire

Eurostat :

Commerce
L’Office européen des statistiques Eurostat a publié, le 11 décembre, ses statistiques concernant le compte des opérations courantes au sein de l’Union européenne. Ce dernier a enregistré un déficit de 33,3 milliards € au 3e trimestre 2009, comparé à un déficit de 72,6 milliards € au 3e trimestre 2008 et à un déficit de 49,2 milliards € au 2e trimestre 2009. Au 3e trimestre 2009, la balance des services a affiché un excédent de 14,2 milliards €, comparé à un excédent de 20,1 milliards € au 3e trimestre 2008 et à un excédent de 17,5 milliards € au 2e trimestre 2009.
Lire

Asile
L’Office européen des statistiques Eurostat a publié, le 8 décembre, ses statistiques relatives aux demandeurs d’asile au sein de l’Union européenne. Elles montrent que les États membres ont accordé la protection à 76 300 demandeurs d’asile en 2008.
Lire

Jeunes
L’Office européen des statistiques Eurostat a publié, le 10 décembre, des statistiques ayant trait au mode de vie des jeunes, ces derniers représentant environ 1/5e de la population de l’Union européenne au 1er janvier 2009.
Lire

Internet
Eurostat a publié, le 8 décembre, ses statistiques concernant l’utilisation d’internet au sein de l’Union européenne. Elles montrent que 65% des ménages avaient accès à internet au 1er trimestre 2009, contre 60% au 1er trimestre 2008, et que 56% disposaient d’une connexion à large bande en 2009, contre 49% en 2008. En moyenne, près des 3/4 des jeunes âgés de 16 à 24 ans ont utilisé internet chaque jour ou presque au cours du 1er trimestre 2009.
Lire

Emploi
Selon les chiffres publiés par Eurostat le 14 décembre, le nombre de personnes ayant un emploi dans la zone euro a diminué de 0,5% (712 000 personnes) au 3e trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent. Au cours de la même période, le nombre de personnes ayant un emploi dans l’Union européenne a également baissé de 0,5% (1 019 000 personnes). Au 2e trimestre 2009, l’emploi avait reculé de 0,5% dans la zone euro et de 0,6% dans l’Union européenne. Tous les secteurs de l’économie ont enregistré une réduction de l’emploi, à l’exception des autres activités de services (incluant principalement l’administration publique, la santé et l’éducation) qui ont augmenté de 0,3% dans la zone euro et de 0,2% dans l’Union européenne.
Lire

Industrie
Selon les chiffres publiés par Eurostat le 14 décembre, la production industrielle a diminué de 0,6% dans la zone euro et de 0,7% dans l’Union européenne en octobre 2009 par rapport à septembre 2009. En septembre, la production avait augmenté respectivement de 0,2% et 0,1%. En octobre 2009 par rapport à octobre 2008, la production industrielle a reculé de 11,1% dans la zone euro et de 10,2% dans l’Union européenne.
Lire

Rapports/Etudes :

Retraites
La Banque mondiale a étudié, dans un rapport publié le 8 décembre, les effets de la crise économique et financière sur les systèmes de retraite des pays d’Europe et d’Asie centrale. Nombre de gouvernements ont été tentés de modifier leur politique en la matière afin de trouver une solution aux déficits croissants des caisses de retraite. Ce rapport conclut qu’aucun système, même parfaitement structuré, n’est immunisé contre cette crise. La Banque mondiale préconise une combinaison de mesures telles que l’augmentation de l’âge du départ à la retraite, l’instauration de mesures de protection contre la volatilité des marchés financiers, ou encore une accélération des réformes. Il est vivement recommandé aux Etats de sensibiliser et d’informer la population car, selon le rapport, les pensions versées, pour être durables, devront être moins généreuses.
Lire | Autre lien

Climat
Au moment du Sommet de Copenhague, le FMI publie une étude intitulée "Climate Policy and the Recovery" (La politique climatique et la reprise). Cette étude explique comment les pays peuvent sortir de la crise en développant une réponse effective au changement climatique.
Lire

Nucléaire
Le dernier numéro de la revue L’Option de Confrontations Europe est intitulé : "Energie nucléaire : le besoin d’une nouvelle impulsion politique de l’Union européenne" (Nuclear Power : the need for a new political impetus in Europe).
Lire

Tories/UE
Le Center for European Reform publie une étude de Charles Grant intitulée "Cameron’s Europe : Can the Conservatives achieve their EU objectives ?" (L’Europe de Cameron : les conservateurs peuvent-ils atteindre leurs objectifs européens ?". David Cameron, chef des conservateurs britanniques, a dévoilé une nouvelle stratégie pour l’Union européenne. L’auteur évalue sa viabilité et estime qu’il sera difficile pour Cameron de mettre en oeuvre son projet de s’affranchir des traités européens.
Lire

Publications :

Défense
John Harper Publishing publie un ouvrage de Karl von Wogau, ancien président de la sous-commission sécurité et défense du Parlement européen, intitulé "The Path to European Defence - New roads, new horizons" (Le chemin vers la défense européenne - nouvelles routes, nouveaux horizons).
Lire

Culture :

Scala/Milan
La saison 2009-2010 du théâtre de la Scala à Milan a été lancée par "Carmen" de Georges Bizet. Figurent aussi au programme de cette saison "Rigoletto" de Verdi, "Don Giovanni" de Mozart, "Tannhäuser" de Wagner, "le Barbier de Séville" et "L’occasion fait le larron" de Rossini ou "L’élixir d’amour" de Donizetti.
Lire

Cinéma/UE
Le prix du meilleur film du cinéma européen a été décerné au film "Le ruban blanc" du réalisateur autrichien Michael Haneke, déjà récompensé en mai au festival de Cannes. Le prix du public a été décerné à "Slumdog Millionaire" du réalisateur britannique Danny Boyle. La Britannique Kate Winslet a remporté le prix de meilleure actrice pour son rôle dans "La lectrice" tandis que le Français Tahar Rahim remportait le prix de meilleur acteur pour son rôle dans "Un prophète". Les Prix du cinéma européen sont décernés chaque année par l’Académie européenne du cinéma qui compte comme membres des professionnels venus de toute l’Europe.
Lire

Livre/UE
Le prix du livre européen a été attribué le 9 décembre à "Gottland", du journaliste polonais Mariusz Szczygiel, pour la catégorie "romans" et à "L’Europe pour les nuls" de Sylvie Goulard, présidente du Mouvement européen France et députée européenne, pour la catégorie "essais".
Lire

Prix/Turner
Le Turner Prize a été décerné le 7 décembre au Britannique Richard Wright, réputé pour ses oeuvres murales reflétant l’architecture environnante.
Lire

Musique
Le groupe des GentlemenSingers a réuni dans un CD les principales oeuvres musicales européennes. L’album s’intitule "Europam natus est".
Lire


D’après Morin E. Introduction à la pensée complexe. Paris, 2005 : Editions du Seuil.