Ethique Info

Accueil > Sciences > Othello chez Toyota

Qui a intérêt à détruire une marque japonaise

Othello chez Toyota

Du rififi dans la concurrence automobile

mercredi 24 mars 2010, par Picospin

Elles étaient adaptées à la taille de la population japonaise en moyenne plus petite que celle des colosses américains, australiens ou néozélandais.

Résistance, endurance, solidité

Ces autos étaient aussi connues pour leur résistance, leur endurance et leur fiabilité. Pour toutes ces raisons, elles eurent un succès grandissant aussi bien en Amérique qu’en Europe. Leur petite taille s’adaptait parfaitement aux rues étroites des anciennes cités d’Italie et d’autres pays européens qui n’avaient pas tous eu le temps et les moyens financiers d’élargir leur réseau étroit à l’intérieur des vieilles villes où la circulation était surtout pédestre, les communications réalisées par bicyclette ou vespa. On se souvient que ces engins, apparus au lendemain de la 2è guerre mondiale en Italie avaient remporté un énorme succès non seulement d’estime mais de consommation surtout de la part des éléments les plus jeunes de la population. Elle pouvait se permettre de sacrifier une partie de ses modestes revenus pour emmener sur le siège arrière de ces minuscules motos montées sur des roues encore plus minuscules les ravissantes jeunes filles qui n’attendaient qu’un appel de la part des garçons en goguette pour répondre avec enthousiasme à leur invitation.

Groupuscules romains

C’est ainsi que des groupes se formaient au centre des cités romaines, napolitaines ou florentines où les passages très étroits ne permettaient pas toujours de laisser le passage à ces moteurs légers qui vrombissaient comme des guêpes d’où leur nom commercial qui en un instant avait fait le tour du monde. De l’autre côté de l’industrie automobile, il y avait les mastodontes américains aux suspensions très moelleuses et souples dont le confort était apprécié par beaucoup même si ce type de tenue de route approximative provoquait parfois sinon souvent des irritations gastriques précurseurs de nausées et d’incidents plus sévères dans ce secteur. On louait donc le génie japonais de fabriquer des véhicules aussi solides, aussi bien contrôlés aussi dignes de confiance, avec une motorisation et un freinage au-dessus de tout soupçon. Ces qualités, un moment unanimement reconnues incitèrent beaucoup de pays à accueillir ces engins et ces fabrications venus de l’empire du soleil levant pour redorer le blason des vieux pays européens qui, à l’instar du Royaume Uni commencèrent à perdre leur tissu industriel.

Toyota, Honda ou Othello ?

C’est à ce moment qu’une idée a pu germer dans l’esprit de concurrents qui voyaient d’un oeuil jaloux, comme celui de Iago, le succès remporté par une des marques nippones dont la réputation avait attiré l’intérêt des autorités locales de municipalités du nord de la France. Un notable actif et enthousiaste avait invité les industriels de Toyota à venir s’installer en France pour y fabriquer sous licence une de ces petites voitures dont ils possédaient les secrets de fabrication. De toutes parts on saluait cette arrivée comme un monstrueux succès, un évènement de portée internationale qui allait dynamiser une industrie française qui en avait bien besoin et qui de ce fait allait être revigorée par la réception de cet hôte de marque. L’auteur de cette opération devint ministre, et même Ministre d’état ce qui en dit long sur l’intérêt porté par les politiques français sur cette opération de prestige.

Qui est GM ?

De sa tanière, Iago ne tarda pas à fourbir ses armes pour égratigner son rival le plus dangereux, celui dont il a du mal à se débarrasser, lui qui veut à tout prix devenir le personnage favori pour endosser la gloire dont il se sent particulièrement frustré. Dans ces circonstances, il n’est pas tactiquement mauvais de lancer des rumeurs pour atteindre la réputation d’un homme – ou de tout autre objet ou individualité – fut-ce une auto, pourvu qu’elle porte atteinte à l’ego de l’ennemi, du concurrent, du rival. Rien de mieux dans ces cas, que de jeter de la fumée dans le ciel pour étayer une rumeur devenant d’autant plus toxique et dangereuse qu’elle ne repose sur aucun argument démontrable ou démontré. Combien de morts réelles sous ou sur les roues des Toyota dont un de modèles a le privilège de répondre au nom si fréquemment utilisé dans les conférences de papa Freud, père honoré et tout puissant de la psychanalyse : ego, traduisez AYGO.

Messages

  • Retrouvez subsitste notre but : économiser du temps car c’est de l’argent. le blog promotela présente les dernières tendances dans les temps. Les bons plans l’hiver sont différentes. Avec promotela c’est les galeries lafayette en promotion que vous trouverez avec en plus code promo camaieu pour conclure c’est des superbes bonnes affaires