Ethique Info

Accueil > Sciences > Principe de précaution et aviation

Panique dans le ciel

Principe de précaution et aviation

Un méchant volcan au nom inprononçable

lundi 19 avril 2010, par Picospin

Les responsables de la sécurité profitent largement de cette disposition pour ouvrir le parapluie en grand, le placer au-dessus des têtes des nations pour les dissuader d’entreprendre toute action susceptible d’accuser les responsables, les entrepreneurs, les inventeurs d’agir sans prendre le moindre risque.

Manipulations

Plus les manipulations sont étendues à un ensemble de domaines, plus elles se complexifient et plus grandit le risque de la survenue d’un incident, d’un accident sinon d’une catastrophe. Le concept du philosophe allemand Hans Jonas remporte un succès de plus en plus grand en raison du gigantesque éventail qu’il offre à l’usage de tous ceux qui prennent le moindre risque dès lors qu’ils innovent et qu’ils ne prévoient pas parfaitement, dans les moindres détails les conséquences de leurs actes. Ce qu’il avait primitivement imaginé pour la conservation de l’environnement et du destin de la planète est appliqué depuis lors pour toute action novatrice à partir du moment où elle apporte avec elle des conséquences imprévues et imprévisibles. Ce fut récemment le cas pour le LHC le « Light Hadron Collider » du CERN de Genève qui devait entrer en fonctionnement il y après de 2 ans et dont la mise en route a été retardée de près d’un an à la suite d’une fuite d’Hélium imprévue.

Principe

Le Principe de Précaution doit être appliqué en conformité avec le concept de « Développement durable » dans des situations où la science et la technologie ne peuvent donner de réponse complète à des problèmes spécifiques, et où une marge d’incertitude subsiste quant aux effets de certaines activités, technologies, ou produits. Le Principe doit également s’appliquer quand il existe des raisons suffisantes de croire qu’une activité ou un produit risque de causer des dommages graves et irréversibles à la santé ou à l’environnement.
1. La prudence vise les risques avérés, ceux dont l’existence est démontrée ou connue empiriquement suffisamment à ce qu’on puisse en estimer la fréquence d’occurrence. Exemples : l’utilisation de produits tels que l’amiante, jouer à la roulette russe.
2. La prévention vise les risques avérés, ceux dont l’existence est démontrée ou connue empiriquement sans toutefois qu’on puisse en estimer la fréquence d’occurrence. Exemples : le risque nucléaire. L’incertitude ne porte pas sur le risque, mais sur sa réalisation.
3. La précaution vise les risques probables, non encore confirmés scientifiquement, mais dont la possibilité peut être identifiée à partir de connaissances empiriques et scientifiques. Exemples : le développement des organismes génétiquement modifiés, les émissions des téléphones portables.

Applications

Ces différentes formules s’appliquent de façon variable selon le thème qui doit être traité. Autant on conçoit que l’on puisse se méfier des inconvénients plus que des dangers des OGM, autant la situation parait moins tendue quand il s’agit d’évaluer les supposés risques et dangers des émissions enregistrées au cours du fonctionnement des téléphones portables. Elles sont mesurables, l’ont été à plusieurs reprises et n’ont jamais montré des effets délétères, tant ils étaient faibles et par conséquent dénuées de risques.
Cette fois, nous sommes confrontés aux risques encourus par un avion commercial de traverser un nuage formé par une éruption volcanique dont la composition physique et chimique est connue et dont on peut simuler et calculer les impacts sur les fonctionnements des moteurs, les conditions de vol et les effets sur la santé.

Menaces d’interruption

Les compagnies aériennes et les gouvernements se sont empressés d’arrêter toute circulation aérienne pour tenter de calmer une population dont certains membres craignent de prendre l’avion tout en étant frustrée si elle n’y parvient pas. C’est dans ces conditions que le Principe de précaution a été immédiatement avancé par les autorités chargées de la sécurité aérienne pour interrompre toute activité aérienne. Que ne l’eussent-ils fait quand les conditions de vol étaient réellement dangereuses avec une météorologie incertaine par épais brouillard, un pilote hésitant et sans doute mal entrainé et un avion aux réponses hasardeuses.
C’était la semaine dernière, souvenez-vous en, quelque part du côté de Katyn et Smolensk du côté d’une forêt dense par épais brouillard…
Et si les compagnie aériennes au bord de la faillite exerçaient des pressions auprès des autorités, des gouvernements et des aéroports pour qu’on remette les machines en marche au prix d’un risque "acceptable" sur le plan économique mais d’un danger réel pour les passagers, des hommes et des femmes après tout ?

Messages

  • Dans notre société technologique, la notion de risque semble exclue et à exclure... mais les sciences et les technologies qui en découlent sont hélas encore bien imparfaites et les risques qui en découlent les sont aussi.
    Que faire donc par rapport aux populations ?
    Laissez faire ?
    Cacher la vérité ( syndrome du nuage de Tchernoby)
    Etre transparent et accepter un temps nécesssaire à l’analyse ?

  • La musique ralentit et elle s’est excusée d’eux en disant qu’elle devait aller à la salle de bain et qu’elle y répondre dans la zone fumeur. Je les ai vus video porno lui dire quelque chose, et même dans les lumières du club, je pouvais voir qu’elle rougissait.Elle les quitta et se dirigea vers la salle de bain et je les regarde comme faite pour la zone fumeur. sntlq23sp