Ethique Info

Accueil > Médecine > Questions de santé, de prévention et de traitement

Un pari sur l’avenir ?

Questions de santé, de prévention et de traitement

Mais aussi de prophétie ?

jeudi 17 septembre 2009, par Picospin

Des bruits circulent qui répandent dans l’opinion publique des prophéties apocalyptiques comme si les vaccinations, destinées à protéger la population n’avaient en réalité que le dessein de l’abattre par les conséquences délétères d’injections mal préparées, comme si le diable se cachait derrière chacune de ses gouttes pour non pas inhiber mais encourager la croissance des mauvais germes destinés à tuer plutôt que préserver.

Il est évident que l’origine réelle de ces bruits terrifiants mérite d’être découverte afin de pouvoir s’attaquer à la racine d’un mal qui peut, si l’on n’y prend garde, compromettre la mise en place des dispositifs prévus par les autorités pour éradiquer le virus éventuellement responsable d’une catastrophe – au moins psychologique – mondiale. L’autre jour, on a vu arriver devant les écrans de télévision une dame experte en biologie, professeur agrégée qui conseillait de rester prudent devant les intentions de vaccinations car les produits n’étaient pas encore prêts, les risques de toxicité et les avantages d’efficacité pas encore évalués et la virulence du virus pas encore complètement dosée. Nous sommes en présence d’une question complexe dans laquelle sont associés les termes de risques et complexités, ce qui est encore assez banal mais dans laquelle devrait, à plus ou moins longue échéance intervenir l’éthique dans toute sa plénitude puisque, en définitive, c’est à cette dernière qu’est ou que sera confiée la mission d’élever le débat et les mesures à envisager, discuter et décider avant que la panique ne vienne surprendre tout le monde et guider une certaine population vers des prescriptions, qui, dans l’affolement général risquent de conduire à des catastrophes sanitaires, si l’on n’y prend garde. Faut-il fermer des lycées, des lieux de réunions, arrêter, interrompre la vie d’une population parce qu’un risque dont ni l’importance ni la gravité n’ont encore été appréciés apparaît à la fenêtre sans avoir encore massivement enfoncé les portes ? C’est bien la question qui se pose à l’ensemble des analystes et des décideurs avec tout le poids des responsabilités qui pèsent sur leurs épaules ? L’avenir ne tardera pas à porter toute sa réponse à cette question dont les éléments devront être soigneusement pesés avant de projeter le moindre impact sur la vie des tous les jours, ceux d’aujourd’hui et encore plus ceux de demain.