Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Soif et faim d’éthique

Soif et faim d’éthique

jeudi 29 mai 2014, par Picospin

Le mal de vivre s’étend sur la planète prenant à la gorge ses pauvres habitants désemparés par le déchainement des pouvoirs de l’homme en quête d’un bonheur de plus en plus durable, à un moment où l’homme se décourage de ne pouvoir accéder à un bienêtre qui lui échappe en dépit des prouesses techniques réalisées par les conquêtes de la science et des biotechnologies. Après la croyance sans faille dans la religion du progrès des siècles précédents, apparait l’ébranlement de l’idée de progrès qui ressemble au crépuscule d’une idole derrière laquelle apparait le difficulté des progressistes à se réclamer du Progrès ou à en donner une définition satisfaisante.

Le cout du progrès ne cesse d’augmenter au point d’en annuler les effets bénéfiques. L’alliance historique des défenseurs du profrès scientifique et des partisans de la justice sociale est en train de se dénouer. Les progressistes deviennent pessimistes et se transforment en ennemis du progrès techno-scientifique, stigmatisé comme comme un mode de dévastation de la planète. La conséquence en est une redéfinition positive mais mais restrictive du progrès qui se délie de l’avenir pour s’inscrire dans le présent et en même temps se "désutopise" des avancées reconnues essentiellement par les stigmates de leur utilité et de leur capacité à subir une consommation immédiate tant est incommensurable le désir incontrôlable de la jouissance immédiate, l’impatience et l’impossibilité d’une attente docile et rationnelle pour élaborer puis réaliser des projets avant de les perfectionner. Ils ne fonctionnent plus comme une finalité collective et n’ont plus la force d’orienter des raisons de vivre avant les échéances imposées par une longévité en augmentation même si elle reste encore limitée.
En voici des exemples tirés des évènements les plus récents dans les domaines de la politique et de l’économie :
Air France se défend de maltraiter les singes transportés à des fins médicales
La Croix
De son côté, Jane Goodall prône "des méthodes de recherche scientifique plus sûres et moins chères" et un comportement plus éthique.
Raffarin veut une "initiative commune" UMP-UDI
Le Point
"Je propose la création d’un conseil d’éthique et de gouvernance désigné par le bureau politique". "Nous avons des problèmes de comptes, ...
DirectMatin.fr
Pécresse : "l’UMP doit retrouver le chemin de la probité"
Le Figaro
Pour regagner la confiance des Français, il nous faut à la fois une équipe, un projet et une éthique. La question de l’éthique ne doit pas être sacrifiée.
Vie privée : le NPD demande la convocation d’experts. Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Éthique, Charlie Angus. Photo Archives ...
Coaching : Journée d’Etude « Ethique et déontologie » : organisée par la (...)
Repandre.com (Communiqué de presse)
La Société Française de Coaching, organisation référente du coaching professionnel en France, organise sa prochaine journée d’Etude sur le thème ...
La finance islamique enseignée à Paris-Dauphine
AgoravoxTv
L’émission "Finance et éthique" Kader Merbouh, directeur de l’Executive Master Principes et Pratiques de la finance islamique de l’Université ...
Les Échos
Bygmalion : Copé affirme qu’il « ne savait rien du tout »
Les Échos
Jean-Pierre Raffarin a proposé la création d’un conseil d’éthique et de gouvernance désigné par le bureau politique. L’ancienne ministre Valérie ...
Des putes et des pouvoirs
Express de Madagascar
Face à ce qu’on appelerait un braquage de l’État de Droit et de la sauvegarde de l’éthique politique (ou du moins ce qu’il en reste), les amendements ...
Il ne s’agit que d’un panorama assemblé au lendemain des résultats des élections européennes qui n’ont intéressé qu’un petit nombre de votants en Europe et voué celle-ci à une vie étriquée sans espoir, sans horizon et sans projet, parallèle à celle que risquent de mener une frange importante de la population vouée à la surconsommation de benzodiazépines pour se réfugier dans le sommeil de l’inconscience et échapper aux aléas d’une existence considérée comme dépourvue d’intérêt et d’espoir.