Ethique Info

Accueil > Société > Sons de cloche sur les secours pour Haïti

Sons de cloche sur les secours pour Haïti

dimanche 17 janvier 2010, par Jean-Claude Cusset

Après avoir vu au Journal télévisé (de plusieurs chaines) la pitoyable
situation des blessés qui ne peuvent être soignés, malgré la présence
de médecins et de chirurgiens, faute de moyens techniques appropriés
et de médicaments, et celle de l’ensemble de la population, dont
l’alimentation n’est pas ou insuffisamment assurée, on ne peut qu’être
étonné, pour ne pas dire plus, quand on apprend :
- qu’un avion français porteur d’un hôpital de campagne n’a pas été
autorisé à se poser à Port aux princes. Ne devrait-il pas être
absolument prioritaire, même s’il y a trop d’avions qui demandent à
atterrir sur cet aéroport ?
- qu’un porte-avion américain arrivé sur les lieux, et qui a des
hélicoptères disponibles ne peut s’en servir car ils n’ont plus rien à
livrer, alors que les produits alimentaires abondent sur l’aéroport de
Port aux princes. Mais ils ne sont pas autorisés à y aller charger des
vivres... (le Monde daté des 17 et 18 janvier, page 5)
Certes l’administration haïtienne a entièrement disparu dans la
catastrophe - à tout le moins personne n’en parle - mais comment est-
il possible qu’aucune coordination n’existe, cinq jours après, entre
les nombreux intervenants ? Toute cette solidarité, cette générosité,
qu’a suscité la catastrophe devient-elle inutile, ou risque-t-elle
d’être trop tardive, par défaut d’organisation et de coordination ?
On a envie de crier au scandale. et de pleurer... mais ça n’aidera pas
les victimes !

Jean-Claude CUSSET