Ethique Info

Accueil > Education > Education > Souvenirs en conserves

Devoir de mémoire ?

Souvenirs en conserves

Recueillir les souvenirs accompagnés de leurs émotions

mercredi 11 juin 2008, par Picospin

C’est sur ce principe qu’a été lancé un site consacré à la restitution de la
mémoire. Le titre de ce projet, affiché sur la page d’accueil, résume
bien les propos et le projet de son fondateur. L’idée est de donner une
vitrine à une mémoire individuelle qui nourrit les récits familiaux.

Laisser des traces

Quand il n’y a pas de trace écrite, ce qui est souvent le cas, cette
mémoire se délite malheureusement en à peine deux générations, ce qui
représente une perte pour la collectivité. Le souvenir teint de son
affectivité et de sa subjectivité peut être restitué à partir d’une
documentation fixée par l’Internet, grâce auquel on dispose d’outils
pour constituer une bibliothèque de la mémoire. Ce site a moins la
prétention d’oeuvrer pour l’histoire que de rendre le souvenir dans son
intégralité de vécu teinté de ses colorations affectives, de sa
subjectivité et de ses émotions.

Intégralité du souvenir

Chacun peut livrer sur ce site un récit personnel ou une anecdote vécue
à un moment-clé de l’histoire de ces quatre-vingt-dix dernières années.
Une frise chronologique permet d’insérer son témoignage en fonction de
la date de référence. Un système d’onglets guide l’internaute vers un
tri par événements. A partir de textes, et de photos ou des vidéos qui
peuvent être mis en ligne. Cinq cents "témoins" se sont inscrits sur le
site en un peu plus d’un mois. Des citoyens inconnus du public, une
ancienne déportée, qui raconte son arrivée à Paris en 1945, à l’hôtel
Lutétia, après la libération du camp d’Auschwitz, ou un ancien
projectionniste, qui relate, de manière pittoresque, le lancement du
premier spot de publicité à la télévision en 1968. A côté de ces
anonymes, on trouve beaucoup de personnalités comme un astronaute, un
avocat ou un géologue.

Vérité des témoignages

Un comité éditorial, composé d’universitaires, vérifie la validité des
témoignages et traque ce qui pourrait relever de la diffamation ou du
révisionnisme, tandis qu’un groupe de modérateurs s’assure de la
courtoisie des échanges entre les contributeurs. Financé grâce à un
"business angel", le site envisage d’étoffer son offre avec la création
d’une rubrique, "Le cercle de famille", qui permettrait aux membres
d’une même fratrie d’échanger souvenirs et documents. Ce site a
l’ambition d’agrandir son propre cercle en essaimant et en diffusant
ses documents 2009, hors de France, vers une destinée internationale.


Site Internet : civismemoria.fr.

Messages

  • Suivant : disparu ugg pas cher 90 soldes hier Quatre-vingt-six ugg pas cher chapitres : Xu Fei : disparu hier Philippine soudainement ouvert les yeux. Plafond gris grisonnant est orange ugg pas cher 24 7 très propre, ce qui précède bottes ugg ne s’arrête pas avec des ugg pas cher 2013 prix toiles d’araignée. A l’aube, le ugg pas cher soleil d’or est venu de grimper par ugg la fenêtre, montée poilu sur le bureau. Xu Fei se leva rapidement.