Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Toxicomanies : une endémie mondiale ?

Un danger à l’échelle mondiale

Toxicomanies : une endémie mondiale ?

Mondialisation de la toxicomanie ?

mardi 29 mars 2011, par Picospin

On y apprend que la fabrication de nouveaux produits est illimitée dans sa conception, son invention et sa diffusion, qu’elle touche toutes les couches de la société même si celle de l’adolescence reste son domaine privilégié et que, pire, ce sont maintenant des amateurs éclairés ou obscurs qui s’investissent dans leur fabrication.

Contrôles requis

Cette dernière s’accomplit en dehors de tout contrôle car les produits sortis de l’imagination de jeunes cerveaux plus compétents en pseudo musique qu’en pharmacologie se classe au premier range des activités professionnelles qui rapportent le plus de revenus à leurs auteurs. Je croyais naïvement que ces denrées étaient réservées aux pays riches de l’occident, aux sociétés avancées au sein desquelles se réunissent soit les égarés de la terre soit ceux qui le sont le moins mais qui gardent la nostalgie d’une liberté perdue, ou a conquérir ou à partager faute d’avoir bénéficié du plaisir de l’échange avec les autres au cours des soirées bien arrosées quand on cherche le contact, qu’on a du mal à le trouver ou que le véhicule convoité pour réaliser la communion se situe plus dans la chimie que dans la conversation, le rêve, le sommeil ou la fantasmagorie.

Une belle émission

C’est par l’intermédiaire d’une émission sur la célèbre station Canal+ consacrée aux nouvelles drogues en pleine expansion que j’ai eu connaissance de la vogue exceptionnelle dont bénéficient des produits aussi nocifs que la méphédrone, produit non encore inscrit sur liste des substances interdites, de couleur claire, en provenance d’un produit chimique synthétique. 50 kg viennent d’en être saisi, à la suite de son invention par un chimiste particulier. Il n’a fait que reproduire ce que des centaines de jeunes inventeurs ne cessent de faire depuis un certain temps car cette nouvelle activité présente l’avantage de remplir les portefeuilles et de remplir les poches vides des plus jeunes adolescents qui cherchent éperdument à renflouer leur capital dilapidé par des dépenses disproportionnées avec leurs moyens financiers. C’est dans ces conditions qu’ils cherchent éperdument à inventer des drogues de synthèse qui échappent à tout contrôle de la part des organismes responsables de cette tâche. Elles dérivent le plus souvent de produits fabriqués pour renforcer les moyens de parvenir au sevrage du tabac, de les remplacer par des antidépresseurs, d’y ajouter un effet récréatif, en attendant que des centaines de millions de drogues soient prêtes à être remises entre les mains des plus fragiles et des plus vulnérables.

Liste manquante

Il n’y a que peu de temps que notre société dispose d’une authentique liste de stupéfiants. Parmi eux, certaines molécules sont interdites comme le Bupropion dont la structure est peu différente de celle de la Méphédrone, dont le nom complet est 4-méthylméthcathinone, drogue stimulante, synthétique, appartenant à la classe des cathinones et à la famille des phényléthylamines contenant entre autres de l’amphétamine. À ne pas confondre avec la méthédrine, la méthédrone, la méthadone, la méthylone ou encore la méthcathinone. Depuis peu de temps, décembre 2010, la méphédrone est interdite dans l’Union européenne. D’après l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, la synthèse de la méphédrone a été pour la première fois rapportéeil y a longtemps déjà, en 1929, dans le Bulletin de la Société Chimique de France, sous le nom de « toluyl-alpha-monomethylaminoethylcetone ». Elle est réapparue en 2006 en Israël, vendue en ligne comme smart-drug par la société Neorganics. Les effets du produit ainsi que son faible coût ont crée un engouement un peu partout en Europe à partir de 2007.

Angleterre touchée

Ce phénomène a été particulièrement important au Royaume-Uni, où de véritables entreprises de livraison à domicile se sont constituées, profitant du vide juridique provisoire de l’époque pour ces types de molécules. Entre 2007 et 2010, quinze pays européens ont interdit la méphédrone, parmi lesquels la Suède le Royaume-Uni et la France, pendant qu’elle restait licite dans 12 États. En octobre 2010, la Commission européenne a proposé d’interdire sa production et sa consommation dans toute l’Union européenne, proposition qui a été adoptée par le Conseil des ministres, qui représente les États membres. Selon une étude de la Commission européenne, la méphédrone fut la cause directe d’au moins 2 décès dans l’Union européenne et serait impliquée dans 37 décès au Royaume-Uni et en Irlande. La méphédrone fait fureur au Royaume-Uni où on peut l’acheter sans difficulté aucune sur Internet pour seulement 10 à 15 euros le gr, soit deux fois moins cher que la cocaïne à condition de faire semblant de croire que c’est de l’engrais.

Danger

Si la pantalonnade prête à sourire, cela n’a pourtant rien de drôle : cette drogue très proche de l’ecstasy fait de nombreuses victimes et sa consommation se répand comme une trainée de poudre, si l’on peut dire. Ainsi, il y a plus d’un an, "The Sun", fameux tabloïde britannique, rapportait le cas d’un jeune homme qui avait été pris de graves hallucinations : imaginant que des mille-pattes lui parcouraient le corps et le mordaient, il s’est automutilé en s’arrachant les testicules. Les effets secondaires sont loin d’être anecdotiques : outre des saignements de nez et des problèmes de circulation sanguine, la méphédrone provoque de l’anxiété, des états paranoïaques, voire des crises cardiaques. Comme la défonce se fait généralement en mélangeant les produits, il n’est pas rare que les consommateurs prennent de l’alcool en plus de la méphédrone, ce qui est susceptible de provoquer la mort, en amplifiant le risque de vasoconstriction locale, et par conséquent de crise cardiaque. Les effets de la méphédrone sont proches de ceux de l’ecstasy, même si l’on admet généralement que la première est moins puissante, à dose égale, mais plus enivrante, plus anorexigène, et plus hallucinogène que la seconde.

Quels effets ?

En la sniffant, les effets durent 3 heures et se font ressentir 5 minutes après la prise ; en l’avalant, les effets apparaissent au bout de 15 minutes et durent 6 heures. Les témoignages sur les effets de la méphédrone ne manquent pas, comme celui de ce journaliste stagiaire au quotidien suisse Le Matin, qui raconte :
« J’ai commencé à faire vraiment n’importe quoi au bout d’une heure. Les choses autour de moi commençaient à onduler, mes paupières à battre mécaniquement et des vagues de chaleur émanaient des objets autour de moi. Heureusement, lui, il ne s’est pas arraché le scrotum...La méphédrone n’est pas une substance récréative, comme voudraient le faire croire les revendeurs mais dangereuse dès la première prise et la descente est plus difficile que pour celle provoquée par la cocaïne. Son interdiction toute récente risque d’accroître encore sa récente notoriété et d’encourager des jeunes à en faire l’expérience.

A peine interdite

Surnommée "miaou miaou", la méphédrone gagne du terrain dans la vie nocturne européenne et au delà puisque même la Nouvelle Zélande, une des patries du sport en général et du Rugby en particulier en est un grand consommateur. Légale et facile à trouver, elle n’en est pas moins très dangereuse, comme en témoignent les récents décès de jeunes consommateurs. Reste à traiter le problème le plus important dans cette liste déjà longue et importante des questions soulevées par la véritable endémie qui se propage à toute vitesse dans certaines tranches d’âge de nos sociétés. Est-ce pour cette raison qu’un nouvel observatoire, un de plus, a été créé pour décoder et décrypter les causes de la diffusion envahissante de cette maladie du siècle, la toxicomanie, qui arrose les cerveaux, les mœurs et les soirées comme viennent de le faire les tsunamis successifs par l’inondation des côtes, des terres, la destruction de digues et des maisons, les déplacements des voitures, des bateaux et de tous les objets qui meublent un paysage, une nature, une civilisation y compris les centrales nucléaires inondées, fracassées, devenues poreuses quand elles laissent échapper dans les cieux les plus lointains les éléments contaminés qu’elles viennent de produire et qui vont irradier sinon tuer les hommes qui s’y activent.

Noyades en série

Ici, ce sont les cerveaux qui sont noyés sous les effluves de ces molécules qui pénètrent aussi facilement dans le milieu intérieur des individus, en particulier des plus jeunes, des plus réceptifs et des moins résistants pour paraître en société, participer aux ébats, figurer sans déchoir dans cet exhibitionnisme de la solidité, du mimétisme sociétal, du conventionnel dont les plus faibles n’ont pas le courage, ni la volonté, ni la personnalité d’échapper au conformisme ambiant. Est-ce un rite de passage pour montrer à tous qu’une étape de la vie a été franchie et qu’on vient de franchir avec gloire la frontière entre adolescence et âge adulte come c’est la cas dans les tribus les plus primitives et les moins immunisées contre les maladies de la civilisation apportées en grande pompe et avec trop d’orgueil par les cultures considérées comme les plus avancées.

Questionnement éthique :

1. Quelles sont les raisons invoquées par les usagers de la drogue et les véritables toxicomanes pour expliquer leurs comportements ?

2. La drogue est-elle vraiment et toujours un remède aux difficultés de la vie, de la communication et une défense contre l’angoisse et la dépression ?

3. Est-ce un problème social, un appel à la transgression et la contestation des adultes par le monde de l’adolescence et de la jeunesse ?

4. Quelle attitude adopter entre répression, prise en charge hospitalière ou liberté surveillée ?

Messages

  • Young a dit qu’il a entendu l’État ne ugg pas cher 2 peut être loué bottes ugg sa maison vers le bas, il a immédiatement dit en riant : « Oui, vous serez bien que votre propre bottes ugg 24 7 chili maison, je maison est si ugg grand, vide est beaucoup vide, en fait Ye venir. , pour ajouter une ah animé ma famille. eggplant bottes ugg 24 7 " Il a ugg pour femme été une personne à vivre. Quand tout ugg pas cher 2013 le monde ugg pas cher t’chat, quand nous avons soudain entendu un bruit étrange, très brumeux ugg pas cher 2009 très éthérée, vaporeuse couche par couche, comme le soleil flottant doucement. Tang uggs oncle de voir tout bottes ugg 2013 femme le monde si curieux au sujet de cette voix, puis il dit : "C’est vert en Flûtiste et cette fois ugg prix en jouant nike 3.0 pas cher tous les jours à midi Nvwa Zi."