Ethique Info

Accueil > Société > Civilisation > Une crise

Désarroi chez les puissants

Une crise

Finances en berne

samedi 6 août 2011, par Picospin

La réplique des trajets parcourus se manifeste à l’occasion de n’importe quelle élévation thermique considérée qui affole les organismes en question et donne l’impression qu’ils se comportent comme des éléments pris dans un feu de forêt en attendant que de courageux pompiers viennent les délivrer du mal, rétablir une température plus basse pour calmer leur ardeur à se déplacer sans plan, sans raison et sans préméditation. Cette fois nous sommes arrivés à restreindre enfin les agitations des principales personnalités engagées dans les lourdes discussions de la politique financière internationale.

Number One

Autrefois, il y a peu, elles n’hésitaient pas à prendre tel engin volant de l’État que ce soit Force Number One appartenant à Obama ou à Sarkozy. En plein milieu de l’été, elles se sont assagies et, la fatigue aidant avant le repos réparateur, elles ont perdu leur désir éperdu de traverser espaces, mers et continents pour serrer la pince ou frotter la joue des collègues engagés dans le même combat du rétablissement de l’équilibre quand ce dernier a décidé de n’obéir ni à Newton, ni à Einstein ni à Archimède. De ce fait, après cette décision mûrement réfléchie, elles se sont entendu pour décrocher le téléphone, cette antique invention de Thomas Edison qui depuis ce jour de bénédiction a reçu l’appoint de l’intelligence, cette propriété de l’être humain qui, lorsqu’il en est dépourvu redevient un simple singe uniquement préoccupé d’empathie envers son congénère. Cette propriété lui permet sans mécanisme réflexif particulier d’épouiller le dos de son voisin. A ce moment, ils deviennent frères comme tout bon maçon, appliquant à la lettre et par le signe les instructions d’un bon Écossais du 18è siècle qui a eu l’excellente idée de promulguer les lois d’Anderson, bible de la confrérie dans le monde. Ces lois établies, il ne reste plus à demander au suprême investigateur criminologue, sorti des rangs les plus élevés dans la hiérarchie, qu’à conduire une enquête pour nous informer des tenants et aboutissants des actions de bienfaisance organisées ou spontanément inventées sur place pour secourir la veuve et l’orphelin.

Téléphones intelligents

La communication téléphonique ayant avantageusement remplacé les hasardeux déplacements en avion comme vient de le montrer la difficile enquête du BEA à propos du désastreux vol AF de Rio à Paris, nous pouvons enfin dormir sur nos deux oreilles, une seul à la rigueur, pour nous transporter dans le monde du rêve d’où auront disparu les fées qui ne cessent de stimuler les désirs communs de Berlusconi et de DSK. Auraient-ils raison de préférer les seconds aux premiers, les plaisirs simples de l’existence aux satisfactions données par la prise du pouvoir, même quand cette dernière s’assortit du « désir qui est l’appétit avec la conscience de lui-même. Nous ne faisons effort vers aucune chose, que nous ne la voulons pas ou ne tendons pas vers elle par appétit ou par désir, parce que nous jugeons qu’elle est bonne ; c’est l’inverse : nous jugeons qu’une chose est bonne parce que nous faisons effort vers elle, que nous la voulons et tendons vers elle par appétit ou désir », écrit Spinoza, notre maître. Le retour à la raison de certains de nos dirigeants aura au moins pour conséquence une réduction de la consommation de gaz à effet de serre, de toute pollution ajoutée à celles qui secouent actuellement le monde, pour les esprits les mieux pensants, la planète à laquelle les scientifiques cherchent une sœur au milieu d’un cosmos qui cache encore bien des mystères, à commencer par celui des trous noirs et de l’antimatière.

Une mémoire externalisée

Dernier avantage du téléphone de nos dirigeants, il est maintenant intelligent, baptisé « Smartphone » ce qui ne saurait être le cas de tous les cerveaux engagés dans le grand débat international sur la dette dont on se demande bien qui a véritablement, en toute connaissance et conscience l’intention de la régler en temps et en heure. C’est la raison pour laquelle les molécules continuent de s’agiter avec une vigueur, une force et une rage telles que même le président de la Banque Centrale Europénne (BCE), n’est pas parvenu hier à ramener le calme sur les marchés financiers. Quand on pense que des interventions surnaturelles sont accusées d’intervenir dans la politique monétaire européenne, on reste confondu d’angoisse à la lecture de l’exemple donné par la fameuse agence de notation responsable de la mauvaise note attribuée à l’Amérique et qui pousse l’horreur jusqu’à s’appeler Standard & Poor’s. Nom prédestiné ou provocation à l’intention des pays pauvres montrés du doigt car si on est pauvre, c’est qu’on n’a pas su acquérir ou trouver des richesses et si on est riche, on n’a qu’à faire l’effort d’aider les déshérités, les malheureux, enfants affamés et assoiffés de la corne de l’Afrique.

Dictateurs en folie

Quant aux dictateurs fous qui soumettent leur peuple et lui tirent dessus, il n’y a que les bombarder du haut des avions de combat, des porte-avions en rade pour leur apprendre à vivre, comme on l’a fait il y a à peine 3 ans lorsque l’un de ces modèles s’est cru libre de piétiner le sol de France à côté d’un Palais royal ou élyséen, comme l’a intelligemment déclaré à l’époque une grande, belle et astucieuse Ministre originaire du Sénégal qui ‘avait que son courage pour résister aux grossièretés diplomatiques d’un empereur des sables venu moins de Carthage que de Benghazi pour défoncer à coups de pieds d’éléphants et de chameaux le macadam des avenues de « la plus belle ville du monde ».

Messages

  • joie entra dans la cuisine et ugg pas cher lui dit : « Maman, ugg pas cher tn requin aujourd’hui vous faites cuire lait ah particulièrement savoureux." Elle entra dans la cuisine, pour bottes ugg 2 test voir, il est la figure de sœur. bottes ugg surpris et a demandé : « Ma ugg pas cher 24 7 review sœur, maman et papa font" Soeur regarder Shen Xia, a déclaré : "Tôt dans ugg pas cher tn foot locker la matinée de ce que vous ah aboyer, maman et papa ne sont pas un accident de voiture ugg chaussures il ya trois ans, a encore ugg pas cher 24 7 review mort ?"