Ethique Info

Accueil > Médecine > Une difficile réforme aux Etats-Unis

Quelle couverture de santé pour les Américains ?

Une difficile réforme aux Etats-Unis

Pourquoi autant d’obstacles ?

mercredi 19 août 2009, par Picospin

Ils sont marqués par des références récurrentes au socialisme ou à Hitler, des dérapages racistes ce qui est susceptible de compromettre la réforme du système de santé américain voulue par Barack Obama et qui s’avère beaucoup plus compliquée que prévue.

Une guerre de paroles

La guerre de communication entre Barack Obama et les opposants à sa réforme du système de santé s’accélère. Après avoir subi depuis dix jours les violentes attaques de ses détracteurs, le président américain a multiplié ce week-end les initiatives pour défendre son projet. Samedi, dans le Colorado, il n’a pas hésité à faire appel à son histoire personnelle et au décès de sa grand-mère, survenu quelques jours avant son élection. « Ce que vous ne pouvez pas faire, ou du moins ne devez pas faire, c’est dire que nous voulons créer des tribunaux de la mort pour débrancher grand-mère. J’ai perdu ma grand-mère l’an dernier. Je sais ce que c’est de voir un être cher vieillir, dépérir, et de devoir vivre avec ça », a-t-il dit dans une allusion directe aux propos de Sarah Palin.

Un bon projet de réforme ?

Puis, dans une tribune publiée dimanche par le quotidien New York Times, M. Obama a défendu son projet de réforme de système de santé contre les attaques des « cyniques et des défaitistes », qu’il qualifie de « tactiques de la peur ». Le président américain espère toujours un vote de son projet de réforme à l’automne prochain. Il montre ainsi sa volonté de « socialiser » le système de santé américain. Les partisans du dossier, sur lequel de nombreuses administrations démocrates ont échoué, ont investi 24 millions de dollars dans d’intenses campagnes publicitaires selon le New York Times, contre 9 millions pour leurs adversaires. 24 millions supplémentaires ont été dépensés pour réclamer une réforme du système mais sans soutenir de projet particulier, précise le quotidien.

Critiques

Une première initiative de l’administration Obama avait été fortement critiquée. Il y a près de deux semaines, le blog officiel de la Maison Blanche proposait ainsi aux citoyens de rapporter par mail les rumeurs ou informations « douteuses » circulant à propos de la réforme du système de santé. Cette initiative a été immédiatement dénoncée par les cercles républicains. De ce fait et en réaction à ces manœuvres et propos, la Maison Blanche est allée plus loin en ouvrant cette fois un site officiel.

Un nouveau site

De leur côté, les opposants à la réforme qui se trouvent parmi les cercles conservateurs, les républicains, les lobbies de l’industrie pharmaceutique, ont lancé un site intitulé « Campaign for a responsible health reform » qui affirme qu’il n’est pas question de nier la nécessité d’une réforme puisque 47 millions d’Américains n’ont pas de couverture maladie mais pour eux, celle proposée par le Président Obama n’est pas défendable. A l’heure actuelle, on ne connaît pas encore avec précision les raisons de cette déclaration, en l’absence d’arguments rationnels d’ordre politique, social, financier, économique ou simplement humanitaire.

Une étude plus approfondie sur cette question sera présentée à nos lecteurs dans nos éditions de mercredi 19 août.

Messages

  • Alors, son père est allé à travers l’étude continue, où quatre ugg soldes grandes étagères tous les ugg pas cher 90 homme livres, mais n’ont rien trouvé. SHEN Xiao Xia certains découragée, elle bottes ugg 5.0 v4 savait qu’elle était très ugg pas cher attentif à vraiment mettre des livres sur bottes ugg pas cher les étagères ont lu sur le. L’étude des pères avec quatre grandes étagères, chaque plateau sont ugg pas cher tn requin très méthodiquement bottes ugg identifier une variété de livres et autres.