Ethique Info

Accueil > Politique > Une métaphore canine ? La conférence de presse de Barack Obama.

Un homme "bronzé" (Berlusconi !!!) tombé du ciel ?

Une métaphore canine ? La conférence de presse de Barack Obama.

Déjà en piste ?

samedi 8 novembre 2008, par Picospin

C’est à ce moment qu’il s’est rendu compte de l’importance de chaque mot prononcé, de la nécessité absolue de rien révéler de ses pensées ou intentions secrètes pour ne pas troubler la période délicate qui va de son entrée en fonction au départ de l’administration Bush.

La blogosphère est déjà en train de se demander si le nouvel entrant dans la Maison Blanche n’aurait pas l’occasion de manquer de respect à l’ancienne première Dame du pays, Nancy Reagan. En effet, ceux qui sont assez âgés pour avoir gardé le meilleur et plus fidèle souvenir de l’ère Reagan pourraient s’être souvenu des nouvelles qui avaient été diffusées à ce moment là quand cette Dame avait consulté un astrologue pour aider son mari, Ronald, à mettre au point son plan d’action. Madame Reagan fut admise à l’hôpital à la mi octobre à la suite d’une chute qui avait provoqué une fracture du bassin pendant qu’elle courut entendre le discours prononcé dans la nuit à Grant Park. Elle s’est enquis de connaître la race du chien que les Obamas avaient l’intention d’offrir à leurs filles et à quel endroit il pensait les placer pour faire leurs études à Washington. Il s’est étendu plus longuement sur la reconnaissance qu’il devait aux anciens présidents et à leur état-major qui lui avaient offert spontanément leur aide dans ces moments délicats. Quant au problème du chien, il a reconnu que cette acquisition constituait un problème important au point qu’il a suscité plus d’intérêt sur son blog que n’importe quoi d’autre. Obama a enchainé en affirmant qu’il n’avait aucune intention de confronter ses idées avec celles de son prédécesseur George W. Bush. Il ne sous-estime pas les difficultés de sa tâche et ne cache pas la difficulté qu’il y aurait à tirer le pays de l’ornière dans laquelle il s’est enfoncé. C’est dans un décor spécialement planté pour ressembler au bureau de la Maison Blanche qu’eut lieu cette conférence, à l’instar de ce qui avait déjà été présenté au public lors de la campagne électorale pour donner l’impression aux partisans démocrates que la candidat s’était déjà installé comme président chez lui, à la Maison blanche. La conférence de presse de ce jour ne fera que renforcer cette impression mais l’aura risque d’être différente des jours précédents car désormais c’est pour de bon que le nouveau Président apparaitra au peuple entouré qu’il sera par les drapeaux, le rideau bleu et le respect des journalistes. Le thème de la conférence sera plus que sérieux depuis l’évocation de la situation sociale avec les nombreux chômeurs dont le taux aura été le plus fort enregistré depuis plus de 14 ans. Attendez-vous, dans ces conditions, à ce qu’il s’efforce de calmer les attentes comme il l’a fait lors de son discours de victoire mardi soir. Cette nouvelle épreuve dans la course de handicap qu’il mène depuis plus de 2 mois n’en sera qu’un de plus sur le chemin d’un succès dont l’ampleur est exceptionnelle, la signification hors du commun et la performance méritant d’être applaudie par la planète.